Témoignage de Sophocle.

Quand la santé revient enfin, il faut le dire et même le crier!

Du sel, du sel et du sel...

Messagede Sophocle » Sam 2 Déc 2017 14:30

Les déshydratations avancent, et les améliorations au niveau de cerveau sont encore au rendez-vous.
Je sors d'une déshydratation de trois jours.
Ça s'est pas trop mal déroulé. Pas de troubles digestif.
Au contraire, le système digestif s'améliore.
Mais j'attribue ces progrès aux lavements au sel (entre 2 déshydratations et non pendant) car les résultats sont assez épatants.
Tout n'est pas encore réglé, mais là, il y a eu d'un coup une marche de progression assez forte.
Désormais, la facture des selles demeure correcte, je n'ai plus de selles molles qui surgissent épisodiquement.
J'ai également pris un peu (5 gélules) de la glutamine en parallèle, ça aide à resserrer les jonctions des cellules, mais je n'insiste pas.
J'en reprendrai si les selles molles réapparaissent pour voir s'il y a un lien entre les deux.

Avec ces nouvelles déshydratations, j'ai des nouveaux effets secondaires qui apparaissent.
J'ai mes maux de dos qui s'augmentent légèrement.
Ce sont des maux de dos assez sourds et profonds, au niveau des épaules.
Il y a aussi des picotements qui se manifestent sur la peau, surtout dans le dos, au niveau des hanches.
Là c'est franchement marqué par la déshydratation.
Ça apparait pendant la déshydratation, puis ça s'estompe.
Ça ne fait pas mal, mais c'est très désagréable.
J'imagine que c'est les ML qui sortent par la colonne et qui se relocalisent à proximité.
Pour les enlever, je passe de l'eau salée (50g/l) sur la peau à l'éponge pendant 20 minutes.
Le top se serait un bain de mer [img]kator/smiley202.gif[/img] [img]kator/smiley202.gif[/img] ou une baignoire avec plusieurs kilos de sel [img]kator/smiley177.gif[/img].
Je n'ai qu'une douche et y'a pas la mer là j'habite, mais je n'ai besoin que d'un demi-litre, de 25g de sel et d'une éponge de mer.
Par ailleurs, ça a réduit aussi un peu mes maux de dos.
Je viens tout juste de commencer cette technique.
Alors, pour l'instant, je répète cette technique pour voir si ça peut pas résoudre tous ces problèmes de dos.
Puis, je passe éventuellement de l'aloé verra après et je ne bois que de l'eau minérale exclusivement pendant ces périodes de traitements au sel.

Il y a donc pas mal de relargages avec une déshydratation.
Pour l'instant, à part le dos, je n'ai aucun autre désagrément. Le coeur, le foi, la fatigue, ... ne sont absolument pas atteints par la déshydratation.
Si un de ces organes était atteint, je ferai alors des déshydratations intermittentes, ex, 16 à 20h par jour pour drainer les tissus ordinaires et non le cerveau.
Il faut certes traiter les relargages, mais avec le sel, on peut traiter les organes qui ont un contact avec l'extérieur, peau, intestins, ça se fait aussi avec le nez, la bouche.
Entre deux déshydratations, j'essaie aussi de faire des marches quotidiennes d'une heure.
De toute façon, j'attends que les symptômes qui sont apparus pendant une déshydratation disparaissent pour recommencer une nouvelle déshydratation.

Mon repère de rupture de déshydratation, c'est la gorge, dès qu'elle est déshydratée, j'arrête.
Quand le déglutissement devient un peu difficile, je n'insiste pas. Cela parvient entre le 3è et 5è jour.
Si j'ai trop de symptômes, picotements, ou autres, j'arrête aussi, je reprendrai plus tard quand les symptômes auront disparus.
Par contre, il faut que ça dure assez longtemps pour que les urines soient très peu volumineuses.
Sinon, il n'y a pas de déshydratation du cerveau.
Les urines éliminent le surplus d'eau pour maintenir la pression d'eau dans le cerveau.
Donc, dès qu'elles se réduisent, grosso modo au bout de 36h environ, la déshydratation profonde commence.
Cependant, il faut toujours commencer par étapes, 12h, 24h ...


Il y a deux types d'améliorations des symptômes du cerveau autour de la déshydratation.
Il y a en une qui se manifeste pendant la déshydratation mais qui disparait au moment de la rupture.
Puis, il y a en une autre qui se manifeste au moment de la réhydratation.
L'une prend le relai de l'autre.
J'ai l'impression que certaines de mes céphalées parviennent de la trop haute pression en eau dans le cerveau.
Des améliorations se font donc ressentir au moment de la déshydratation.
Mais les céphalées qui s'étaient atténuées pendant la période de déshydratation sont majoritairement rétablies à la réhydratation.
Cependant, à la réhydratation, il y a la baisse de concentration des ML qui soulage le cerveau par le foisonnement de l'eau minérale.
Il y a donc une deuxième vague d'améliorations qui apparait, mais durablement cette fois-ci.
Thème de mon topic : La détox ultime du cerveau par la déshydratation. [img]kator/smiley96.gif[/img]
Retrouvez un classement général de mes posts :

[img]images/icones/icon2.gif[/img] Synthèses, analyses, index et présentation du discours.
Sophocle

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 118
Inscription: Jeu 9 Juin 2016 13:16

Précédente

Retourner vers Témoignages de guérison

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité