Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Récits du parcours de chacun, entraide entre membres et discussion
Règles du forum
Rappel: un seul sujet de présentation par utilisateur!

Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede ludovicus » Ven 17 Avr 2020 15:55

Bonjour à tous,

Je me lance enfin, après avoir visité en long et en large ce forum.

J'annonce ce post est assez long et ne parcours pas tout en détail, si vous vous reconnaissez dans certaines parties et avez des questions n'hésitez pas.



---------------------------------------
BACKGROUND


Mon parcours Mélodie a débuté en 2015-2016 quand mes symptômes commençaient à devenir réellement handicapants et où j'ai décidé de me lancer à la recherche de ce qui pouvait m'arriver.

J'ai toujours eu des symptômes à bas bruits depuis ma naissance, toujours les yeux enflammés, un brouillard mental, long à la détente et par conséquent timide, dans ma bulle.
Face à ça j'ai toujours été bon élève et donné mon maximum pour essayer de vivre normalement, avec des symptômes qui me semblaient pas anormaux car j'étais né avec, je compensais.
A cela s'ajoutait des angines chroniques qui m'ont valu une ablation des amygdales vers mes 10 ans, une allergie aux piqûres de guêpes, allergie au mercurochrome (tiens donc), ainsi qu'un système ORL toujours bouché (nez qui coule en permanence, des hivers où je pouvais passer 2 paquets de mouchoirs aisément par jour, très facilement malade, tout le temps froid).
Cela m'a valu une respiration quasi-intégralement par la bouche jusqu'au retrait de mes plombages en 2016, et a causé chez moi un palais étroit et une rétrognathie mandibulaire (mâchoire trop en arrière), corrigés pendant 5 ans (10 ans à 15 ans) par de l'orthodontie, écartement du palais avec 'faux palais', appareil de nuit pour avancer la mâchoire, bagues pour redresser des dents.
J'ai terminé à 15 ans avant l'entrée au lycée car je devais repartir pour 1 année et je ne supportais plus de vivre avec, j'ai donc stoppé avec le haut bien aligné et le bas légèrement désaligné.

Arrivé au lycée j'ai commencé à me rendre compte que je réalisais trop d'efforts pour des résultats juste convenables, c'est alors que je me suis mis à réfléchir comment optimiser mes résultats.
Je suis tout de même allé en bac S et ai enchaîné par une école d'ingénieurs post-bac en informatique.
Là la problématique des yeux a commencée a devenir réellement forte, quand au lycée mes yeux brulaient après 1-2h devant un écran, lors de ma 1ère année post-bac je ne tenais plus que 15 minutes sur un écran avant d'avoir une brûlure forte des yeux, une sensation de fièvre et un besoin de rester les yeux fermés même sans fatigue (compliqué pour poursuivre des études en informatique), ainsi qu'une diplopie (difficulté à maintenir les 2 yeux focus pour créer 1 image)

J'ai alors pris les yeux comme la clé d'entrée sur la problématique globale et ai effectué mes recherches.
Tout d'abord avec des lunettes de près, non efficace (lycée - 1ère), puis une nouvelle paire mieux adaptée, mais toujours non efficace (lycée - terminale)
Ensuite des exercices d'orthoptie (fin de 1ère année post-bac), qui m'ont donné un gain sur 6 mois au maximum avant de redevenir problématique.
S'est suivi une période compliquée où je vivais tout un sentiment global de mal-être et où j'ai repris le sport sans quoi je me sentais globalement très mal.
Je me suis mis à courir 30 mins tous les matins durant 6 mois et ai poussé la machine au maximum (j'ai développé du candida au niveau de l'anus/parties génitales à ce moment là).
C'est alors après ça, lors de ma 3ème année post-bac, pendant un semestre a l"étranger en Malaisie que j'ai décidé de trouver le réel problème chez moi.
Avant le départ pendant l'été, j'ai appris le mot nausée, qui était présent chez moi depuis toujours, qui s'est complètement amplifié et j'avais également la sensation que le sang ne circulait plus assez au cerveau en dehors des courses à pied.

On était alors en 2015 et j'ai alors cherché à 100% dans cet axe là.
J'ai repris l'orthoptie par moi même avec les exercices donnés précédemment par l'orthoptiste car la diplopie était réellement très forte, mais l'ai poussé à l’extrême au point de pouvoir bouger un œil indépendamment de l'autre en louchant.
Je pensais qu'un éventuel re-musclement des muscles des yeux pourraient aider.
Par la suite je me suis rendu compte que la façon dont était ouvert ma mâchoire influait sur mes performances au niveau des yeux et la facilité à loucher.
En continuant sur cet axe là, je me suis également rendu compte que mes dents, en écartant au niveau du palais laissait passer plus de sang au cerveau/yeux, de même en reculant les molaires.
J'ai continué comme ça jusqu'à 1 soir où j'ai, en désespoir de cause, forcé sur mes dents pour 'agrandir le palais' et où j'ai senti que ça a craqué/bougé.
Je me suis senti fatigué et est allé me coucher.

C'est là où j'ai déclenché Hiroshima dans mon corps.
Ce que je ne savais pas c'est que j'avais fait bouger les dents où 2 minuscules plombages étaient logés.



-----------------------------------------
TOUT BASCULE


J'ai vécu le jour suivant un sentiment de malaise intense comme je n'avais vécu.
Nausée+++, idées extrêmement noires (bien plus que jamais eues)
Je sentais littéralement que chaque minutes durait une heure
J'avais tenté d'aller courir en salle de sport, et je m'étais retrouvé après quelques minutes effondré dans la douche à terre pendant bien 30 minutes.
J'ai vécu un enfer tellement intense que pour la première fois de ma vie je me suis renseigné à comment potentiellement mettre fin à mes jours, tout en m'étonnant de faire cette recherche et me rendre compte que ce n'était pas du tout la solution.
J'ai eu la chance d'avoir un environnement favorable (familial etc.), pour me dire que ce qui se passait n'était pas normal et que je n'étais pas censé vivre ça.
Cependant les moments de lucidités étaient très courts et ce moment a été un réel enfer à vivre, quasi-indescriptible.
La seule chose qui me sortait partiellement de cet état était de ré-écarter mes dents et alors tout y est passé, crayons cassés et calés au niveau du palais et tout autres objets qui permettaient d'écarter ce palais 'de malheur'.

J'ai alors vécu la traversée du désert pendant 1 an, écartement des dents en permanence, exercices d'yeux, course pour me maintenir la tête hors de l'eau.
De retour en France je suis arrivé au point où je n'arrivais plus à aller en cours, je me levais de mon lit pour sortir le paquet de riz, le lançait et n'avait même plus la force de le ranger avant de retourner me coucher.
J'ai retenté des l'orthoptie dans un cabinet, sans grand succès, visité un professeur d'ophtalmologie qui a seulement trouvé à me dire d'aller mettre mes lunettes et retourner le voir après (merci le conseil à 150€)
Après que l'orthoptiste ne m'incite séance après séance également à mettre mes lunettes, que je refusais systématiquement car me donnaient un mal-être global, j'ai fini par les mettre et me suis forcé à les porter tout le temps. Ca a été pire que tout et là où sans lunettes je voyais parfaitement bien de loin, je me suis mis à voir flou.

Bref la situation commençait a devenir désespérée et je passais mes journée à faire des recherches sur internet, en essayant de remettre en place les pièces du puzzle parmi toutes les sources grand-public qui disaient tout et son contraire tout comme des thèses grapillées par hasard et en envisageant parmi beaucoup d'autre choses une potentielle intoxication au mercure, mais peu probables avec 2 minuscules plombages.
J'ai finalement dans un élan de désespoir j'ai commandé sur internet de la chorella et du curcuma pour voir si ça pouvait éliminer la piste mercure.

Par chance après avoir reçu les 2, je n'ai utilisé que le curcuma, qui m'a quasi immédiatement redonné une clarté d'esprit impressionnante, là où je ne sais pas quel désordre aurait encore pu provoquer la chorella.
En parallèle je suis tombé sur un médecin ouvert qui a considéré positivement une potentielle intoxication au mercure et m'a prescrit une analyse d'urines ainsi qu'un encephaloscan pour la problématique de la mauvaise circulation cérébrale.
C'est alors que j'ai décidé de prendre une année de césure, avec la confirmation par l'encéphaloscan que le sang ne parvenait pas bien au cerveau et que le mercure en était la cause.



----------------------------------
1 ANNÉE POUR TOUT CHANGER


C'est alors que mon aventure Mélodie a commencée pour de bon.
Je me suis immédiatement dirigé vers un dentiste pour une dépose hyper sécuritaire des 2 tout petits plombages que j'avais.
J'ai eu la totale, combinaison intégrale, gants en latex alors qu'il faisait 32°C dehors, évacuation des vapeurs par hotte, une digue dentaire et un masque mis au niveau des yeux.
A la vue de la taille des plombages ça semblait superflu, mais le fait est que ça a été une précaution plus qu'indispensable.
Dès les plombages enlevés déjà mon nez s'est débouché quasi instantanément, chose absolument inédite et qui m'ont fait ressentir la vie biennnn plus douce (forcément avec un peu d'oxygène en plus tout va mieux)
Avec le recul, la bouteille d'eau mélangée au charbon actif a du également jouer pour beaucoup sur l'immédiateté de la réaction.
Néanmoins le résultat a été durable, ce fut une belle victoire.

--
Anecdote
Pour l'anecdote, j'avais pris pour la dépose des vêtements prêts à être jetés pour ne pas rajouter de mercure à mon corps déjà bien chargé.
Le soir, me rendant compte que j'avais quasi plus aucuns effets du mercure, j'ai décidé de finalement laver ces vêtements afin de ne pas gâcher.
J'étend ce linge et pars pour 1 semaine à la campagne.
A mon retour dans l'appartement, dès que j'ouvre la porte je me rends compte que mon nez se remet à couler (ce qui était le cas systématiquement avant et avait brutalement arrêté avec la dépose)
Je vais dans la cuisine et me mets à éternuer.
J'arrive finalement dans la salle de bain et vois que j'avais laissé un vieux rideau de douche avec des moisissures où je n'avais pas eu l'énergie de le changer, je me dis que c'est ça et ciao le rideau de douche !
Néanmoins je reviens dans le salon et me rend compte que la source est potentiellement autre.
Je prends le t-shirt qui était entrain de sécher dans l'entrée puis le jean qui était sur la porte entre la cuisine et la salle de bain.
Je mets le tout dans le sac.
Dès lors que le sac était fermé, mon nez s'est immédiatement arrêté de couler.
C'était impressionnant, mais voilà la relation que le mercure avait avec moi au pire de la situation.
--

Dans le même temps je me suis rendu compte que mon foie était absolument KO, c'est alors que je me suis adonné à la cure de foie et au jus de citron chaud le matin.
Avec le recul ça a bien nettoyé et redonné un semblant de vitalité au foie, qui m'a évidemment redonné vie également.
Commencé en parallèle l'éviction du gluten puis du lactose (adieu baguette et camembert)

Ensuite je me suis dirigé vers le docteur R. dans les quartiers huppés de Paris pour avoir un suivi du point de vue du mercure.
Il m'a alors confirmé une allergie au mercure en plus de l'intoxication globale.
J'ai commencé par 5 IV de DMPS espacés de 1 mois pour chaque, où en premier lieu les effets étaient relativement agréables, puis se sont mis à s'estomper.
En lisant activement le forum, j'ai préféré stopper les IV pour passer à une chélation midora/cutler, qui me semblait bien plus sécuritaire (et économique également, 230€ la piqûre bonjour)
J'ai toutefois continué à voir ce médecin pour toute la partie 'multifactorielle' de la maladie, et ont été traité le candida, puis les parasites.
Cependant malgré son étiquette naturopathe, il me donnait systématiquement des produits chimiques assez puissants avec quelques compléments naturels en parallèle.
Le hic est que plus je remettais parfois en question ou posait des questions sur ce qui se passait exactement dans le corps, il restait assez flou, utilisait des arguments d'autorité et à la fin venait à se braquer en me sortant des 'mais c'est vous le médecin alors faites comme vous le souhaitez.
Egalement j'avais des relances des labos de compléments pour savoir quel était mon praticien (les fameuses commissions)

La confiance étant clairement au minimum, j'ai alors décidé d'arrêter avec ce médecin et continuer le chemin par moi même.

Soyons honnête le chemin est nettement plus long et ce qu'il m'a manqué était un suivi global pour bien m'orienter.



----------------------------------
UN LONG CHEMIN VERS LA LUMIERE



C'est alors que je vais lister ce que j'ai entrepris les 4 années suivantes (2016-2020):

-1er jeûne long à l'eau (5j) en pleine période d'intoxication et d'intestins poreux, pas de grandes retombées car reprise alimentaire non adaptée, néanmoins une expérience intéressante.

-Chélation DMPS (pas DMSA car venait activer candida ++++), puis introduction graduellement de l'ALA sous protocole Cutler (et Core 4)
>travail de nuit afin d'avoir un rythme et croiser le moins de monde que possible, avec des revenus non négligeables
>mise au sauna via un abonnement salle de sport heures creuses, un sauna quasi tous les matins qui venaient évacuer la lymphe de tout le traitement qui passait par les intestins poreux à la place des selles

-Fin de l'année de césure et reprise des cours
>tentative d'un régime pro viande contre le candida (0 glucides) mais avec des viandes de supermarché de mauvaise qualité, augmentation de l'inflammation et de la fatigue, stop après 1-2 semaines
>tentative d'un régime draconien contre candida à base de brocoli non Bio, arrivé à Noël totalement affamé et alors stoppé.
>commencement des jeûnes courts, et notamment de jeunes courts sec à un moment où tout le monde disait que c'était hyper dangereux et que j'allais mourir en faisant ça, même dans les forums de jeûne qui prônaient du Shelton à fond. Heureusement Casasnovas commençait à s'y mettre et m'a mis en confiance.
> cependant je ressens pas mal la déminéralisation du DMPS et du sauna et tente l'eau de quinton, je reste globalement assez déminéralisé.

-Je rentre en stage de 4ème année d'études , et suis heureux de me rendre compte que je réussis enfin à passer une journée sur un écran sans avoir les yeux brûlés ni avoir un mal-être++, victoire !
> je me rends compte que je mange clairement pas assez de légumes, je me lance finalement dans les jus
> c'est une révélation, je change globalement toute mon alimentation en commençant par le frugivorisme (quand avant je mangeais 0 fruits), ça augmente mes performances sportives, me donne une énergie folle et augmente mes durées en jeûne : victoire
> je plafonne à 1 jour de jeûne sec et max 1.5, je reste cependant positif car ça élimine au bon rythme
> j'arrête au passage le DMPS car me rends compte que ça me déminéralise beaucoup trop
> jus de betterave tous les matins hors jours de jeûne maintient mon foie constament en état convenable de marche, je passe d'un état de fatigue constante avec lueurs de forme à un état de forme quasi constant : victoire

-Je décide finalement de refaire une année de césure pour peaufiner le travail (2018-2019)
> les changements sont moins flagrants mais néanmoins nécessaires pour traiter la partie mercure de ma problématique
> jeunes sec 1 jour quasi quotidiens (OMAD - One Meal A Day)
> monte à 2 jours de jeûne sec max sans quoi le foie est en vrac après
> tentative progressive aux douches froides
> ajout de la viande crue et du bon gras (ghee maison bio, graisse coco bio, huile olive bio extrait froid), mes surrénales reviennent à la vie : victoire
> je me rends compte néanmoins sur la fin de l'année que le rythme est vraiment pas assez rapide via les jeûne, me fatiguent tout de même un peu trop et que je ne serai pas adapté à la reprise intellectuelle des cours, je commande du NBMI/Emeramide/OSR et c'est une révélation, enfin un chélateur qui déminéralise pas, va doucement et en bonus neutralise le candida : victoire !

-Finalement je reprends les cours pour ma dernière année d'études (2019-2020) et me challenge à nouveau intellectuellement et sur un rythme de vie plus demandeur
> le NBMI est une véritable bénédiction et remet à peu près mes intestins en place, une grosse dose remue bien mais reste gérable, quand une faible dose quotidienne va permettre de récupérer tout ce qui traîne et éviter un encombrement du foie
> je me remet à manger tel un étudiant lambda en augmentant la junk food et me rend compte que ça passe globalement sans causer une fatigue forte : victoire du NBMI (et de la viande crue en parallèle)
> je navigue comme ça cette année avec des repas un peu moins nutritifs (repas globalement végétaux/fruits/viande cru > plats tout faits), 2 à 3 repas par jour et passe globalement bien
> je rajoute le café que j'avais arrêté depuis le début des chélations car étaient incompatibles avec la faiblesse surrénales, là c'est géré convenablement (2/jour max, en même temps que de repas pour éviter une agression trop forte des intestins)
> je fais une routine le matin à coup de [jus de betterave, orange, jus 'des braves' (carotte,betterave,gingembre,curcuma,ail,piment) + NBMI + échauffement cardio (pour une bonne pénétration dans les tissus), steak cru (pour renforcer les intestins) et enfin douche froide]


Et me voilà aujourd'hui à écrire ce message.

Je ne sais pas si celui-ci doit être inscrit en tant que 'témoignage de guérison', du chemin a été parcouru mais il n'est néanmoins pas fini.

Je revis désormais quasiment une vie normale où j'ai une forme globale (avec quelques petits épisodes de fatigue) que je n'avais jamais connu avant cette remise sur pieds.
Je continue ma chélation avec un rythme de croisière, où je reste très attentif aux retours de mon corps mais ne constituent pas pour autant la chose qui concentre 100% de mon attention.

Néanmoins le travail sur la partie intellectuelle n'est pas terminé.



-----------------------------
COMPLEMENT DE PARCOURS


Au moment où j'ai appris que le mercure était le problème majeur, cela faisait déjà 1 an que mes dents avaient bougées et j'étais fermement convaincu qu'il fallait que je fasse de l'orthodontie pour replacer mes dents, redonner 'de la hauteur sous plafond'.

Au plus fort de la crise, le fait de reculer les molaires du fond et écarter le palais étaient des choses qui me procuraient un vrai bien-être cérébral.

J'étais alors allé voir un orthodontiste pour potentiellement faire reculer les dents, à défaut écarter le palais.
C'est là où j'ai été extrêmement déçu par le fait que l'orthodontiste ne me proposait que des améliorations soit en arrachant, soit en limant.
Comme j'avait + de 13 ans, pour écarter le palais il fallait passer par une opération (qui ne joue que sur le palais et non sur la totalité du crâne) et pour le bas, impossibilité absolue d'agrandir.

J'ai fais le choix à ce moment là que le jeu n'en valait pas la chandelle et de ne pas poursuivre la voie de la structure pour s'occuper de la détox de l'intérieur à la place (judicieux au passage, comment mesurer les effets de la chélation si la structure bouge en parallèle).

Néanmoins 4 ans se sont écoulés, j'ai plutôt ménagé sur la partie intellectuelle pour éviter qu'une chélation trop forte ne vienne me priver de capacités cérébrales de manière définitive.

Maintenant que tout s'est globalement stabilisé, je me rends compte que la structure est un problème bien réel sur mes capacités intellectuelles qui en ont pris un coup au moment où les dents on bougées.


Place au constat :
(résumé des numéros de dents, mâchoire supérieure == maxillaire, mâchoire inférieure == mandibule)
Image
- mâchoire en avant donne une bien meilleure circulation cérébrale, au point de garder la mâchoire systématiquement en avant pour garder le 'flot cérébral''.
- yeux qui brûlent quand je recommence à forcer sur la corde du stress/surrénales, mais si je force sur la suture du palais alors je respire un plus grand volume d'air et l'inflammation se calme/disparaît
- présence d'une crête au sommet du crâne qui est apparue au moment où les dents ont bougées
- présence d'une légère bosse sur le nez apparue au moment où les dents ont bougées
- au moment où mes dents ont bougées, ma mâchoire a adoptée une position plus en avant qui permettait un meilleur confort cérébral, mais où des conséquences ont eu lieu sur la mâchoire inférieure / mandibule
> dents n°12/22 (incisives latérales) en chevauchement avec les n°11/21 (incisives centrales) suite à l'avancée des molaires (perte du recul des dents)
> dents n°42/32 (incisives latérales) en chevauchement avec les n°41/31 suite à l'avancement de la ma mâchoire, qui est venue se loger dans l'espace +faible et qui a adapté son occlusion
- problématique globale de posture, tendance à être voûté, pieds qui partent naturellement vers l’extérieur
- problématique globale de flot cérébral

Face à cela les techniques orthodontiques se sont améliorées et un plan s'affiche à moi pour récupérer mes capacités cérébrales, voir les augmenter:


[img]images/icones/icon1.gif[/img] Mini-vis / MSE
Image
Image
Image

C'est le dernier concept orthodontique qui est apparu ces 10 dernières années et permet des mouvements où une dent n'a pas besoin de tirer sur une autre pour bouger.
Cela permet également une ouverture palatine en fixant des vis de part et d'autre de la fente palatine et effectuer une pression sur tout l'ensemble du crâne, là où l’opération vient seulement couper au dessus du palais.
C'est absolument révolutionnaire à mes yeux et j'avoue avoir versé une larme lorsque j'ai découvert ça, car permet une vraie augmentation de la structure crânienne.
Le procédé a été rendu populaire par Won Moon et son MSE (Maxillary Skeletal Expander) et énormément de cas ont été traités en Corée, de manière documentée et montre une vraie réussite sans effets secondaires majeurs.
Les améliorations constatés on été beaucoup tournées au niveau des personnes ayant des problèmes d'apnée du sommeil.
De nombreuses études montrent qu'il y a une augmentation du 'airflow' et que cela résout les problématiques d'apnée du sommeil.

Là où mes questions se posent, sont autour de l'augmentation du flot sanguin cérébral.
Aucune étude sur l'humain n'a été réalisée pour le mesurer, et pas plus de témoignage pour autant.
Seulement 1 étude sur le lapin, où ils ont installé un dispositif pour écarter le palais et où il ont trouvé que le volume sanguin cérébral était augmenté, de même que le débit sanguin cérébral.
https://meridian.allenpress.com/angle-o ... and-volume

[img]images/icones/icon2.gif[/img] Ma piste pour faire avancer la cause :
Au delà que pour moi, mais également pour faire avancer la cause en général et la science, mon idée serait de lancer une étude sur l'humain, d'un avant / pendant / après traitement MSE de la même manière que réalisée chez le lapin.
Ils font le parallèle dans cette étude avec le fait que l'écartement du palais réussit à traiter l'énurésie nocturne chez les enfants (pipi au lit) et que le volume sanguin cérébral serait en jeu.

Alors il faudrait que je trouve soit un orthodontiste suffisamment ouvert et orienté recherche qui veuille mettre en avant ce traitement.
J'ai bien trouvé un praticien qui pratique le MSE en Ile-de-France, mais du fait du confinement, mon rendez-vous a été annulé à la dernière minute :/
De plus je ne sais pas si il sera particulièrement orienté recherche, et sera volontaire pour investir dans du matériel (ou éventuellement emprunter celui de labos de recherche).
Tout cela n'est encore qu'à un stade préliminaire où encore des questions se posent, mais seront répondues au fur et à mesure des rendez-vous chez les différents praticiens de santé.
Si jamais vous avez des suggestions, je serai ravi de les entendre [img]images/icones/icon10.gif[/img]


[img]images/icones/icon1.gif[/img] Distraction mandibulaire
Image

La problématique avec l'élargissement du palais est que derrière la mandibule ne va pas suivre.
Le raisonnement des orthodontiste consiste à résoudre les problématiques de mâchoires quand elles sont trop en avant, trop en arrière, ou entre les deux et que ça influe sur les dents, et à se contentent d'obtenir un alignement et une occlusion peu importe la taille du palais, même si il est particulièrement étroit (ce qui est déjà pas mal)
Or chez moi mon palais est naturellement étroit de même que ma mandibule par la faute du mercure.
L'idée ici serait d'écarter au maximum que l'appareil puisse (10mm) et adapter la mandibule derrière.
Cette partie est un peu expérimentale et seul une personne sur internet a déjà fait ça, pour récupérer des erreurs d'écartement sauvage de dents : Jaw Hacks (chaîne youtube)
Techniquement parlant, on arrive sur une opération de la mâchoire (distraction mandibulaire), où on fait une incision dans le menton, procède à l'écartement, laisse le temps à l'os de se reformer/solidifier tout en redressant les dents. Enfin on retire l'appareillage.

Si certaines personnes ont déjà été concerné par ce genre d'opération je serai particulièrement intéressé par un retour.

L'idée donc serait de procéder à un agrandissement du palais, de même que de la mandibule pour obtenir une parfaite occlusion, une meilleure oxygénation ainsi qu'un meilleur flux cérébral (à confirmer).


[img]images/icones/icon1.gif[/img] fNIRS
Image

Je vais aborder ici les techniques de visualisation permettant de visualiser l'irrigation cérébrale.
-encephaloscan : ni plus ni moins qu'un doppler, des artères du cou (carotide) ainsi que certaines zones sur les tempes.
-IRM : intéressant, mais l'injection de produits révélateurs de l'activité cérébrale s'avèrent potentiellement dangereuse pour des personnes déjà intoxiquées. Néanmoins utilisé dans l'étude sur les effets de l'élargissement du palais chez le lapin, de manière concluante. Ils procèdent à 4 scans : un avant l'opération (T0), un 5 jours après le début de l’expansion (T1), un à la fin de l'expansion (T2) et enfin un après 10 jours de rétention (T3). A envisager.
-fNIRS : alternative la plus viable et sûre à mes yeux mais où tout le protocole doit être pensé. C'est une technologie par spectroscopie qui équivaut aux résultats de l'IRM à une profondeur peu élevée et où l'équipement coûte relativement peu cher (~40 000€ contre quelques millions pour un appareil IRM) et avec aucune toxicité pour le cerveau.
C'est une possibilité intéressante dans le cas où un orthodontiste pratiquant le MSE souhaiterait faire son propre papier de recherche avec son propre matériel et lui permettant de lui donner de la visibilité dans la communauté. C'est une piste à envisager en premier lieu.






-----------------------------------
CONCLUSION


Je m'arrête ici car j'ai déjà conscience que c'est déjà un gros bloc, même si je pourrai parler sur le sujet encore des heures, détailler énormément de points.

Le post est amené à être mis à jour de certains détails, illustrations et sources.

Je mettrai les nouveautés d'une couleur différente en précisant la date de l'édit.

Toutefois je tiens à remercier toutes les précieuses ressources apportées par la communauté mélodienne et également le travail abattu par @un_ptit_gars pour maintenir ce forum en vie malgré le temps qui passe [img]images/icones/icon10.gif[/img]

Egalement je tiens à remercier @Sophocle qui m'a beaucoup inspiré dans ses journaux de bord et avec qui j'ai eu l'occasion d'échanger en privé.
Je tiens à valider ici ses purges au sel qui m'ont permis d'enlever mon inflammation localisée dans les intestins, persistant malgré tous les types de purges / cataplasmes / sauna que j'avais pu faire pour m'en débarrasser au préalable ;)



-----------------------------------
RECAP


Donc pour tout ceux qui n'ont pas eu le courage de tout lire (et je les comprends), voici un récap:
- mercurien de naissance, allergie mercurochrome, nombreux vaccins avec mercure et 2 touts petits plombages durant l'enfance, infections ORL à répétition, ablation amygdales, traitement orthodontique, respiration bouche, mâchoire en arrière.
- nombreux symptômes à bas bruits du fait d'une intoxication longue de la naissance puis de l'enfance, en apparence timide, à l'intérieur surtout limité majoritairement par le mercure.
- un point de départ au niveau des yeux, diplopie, inflammation forte, parcours médical compliqué comme tout bon mélodien.
- révélation à 20 ans après que les dents aient bougées, 1 an avant de pouvoir pointer le mercure comme responsable, diagnostic au delà d'intoxication mais aussi allergie au mercure.
- parcours assez classique de désintox, IV chimiques, puis petites doses chimiques, puis adaptation au naturel et aux jeûnes.
- retour sur du chimique avec le NBMI/Emeramide/OSR, reprise d'une vie plus conventionnelle tout en continuant de chélater.
- reste la partie structure à traiter avec un gros chantier d'écartement de palais et de mandibule (tous témoignages bons à prendre, si des personnes ont des contacts sur de la recherche orthodontique en Ile-de-France, je suis preneur [img]images/icones/icon10.gif[/img] )



PS:
En écrivant ce post, je suis retombé sur un thread que j'avais gardé dans mes favoris: 'Planchers pelvien / diaphragme / cranien et oxygènation'
http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/view ... 108&t=6243
et qui vient un peu reprendre toute ma problématique de relation entre 'hauteur dentaire', de circulation cérébrale et d'intoxication aux ML.
Le thread date de 2016, est-ce que @un_ptit_gars et @gogote avez avancé sur cette problématique ? Avez-vous envisagé une traitement par MSE pour permettre une meilleure oxygénation globale ?
J'attend de voir les retombées de ce post et vous contacte par MP si jamais vous n'êtes pas passé par ici d'ici là ;)
APOE 3/4 : Ici la détox se fait à la petite cuillère
ludovicus

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 36
Inscription: Jeu 9 Avr 2020 10:03

Complément d'informations

Messagede ludovicus » Ven 17 Avr 2020 20:06

Je tiens ici à compléter mon post avec les conseils de comment 'bien se présenter' plus complet que mon post initial sur tout ce que j'ai pu entreprendre.

Ensuite une partie pour répondre au moi d'il y a 5 ans à s'y retrouver dans la jungle de l'intoxication chronique et répondre à des questions où j'ai moi même mis quelques années à me forger mon avis.

Tout ce que j'évoque ici n'implique que ma personne et en aucun cas ne révèle une vérité absolue.

C'est parti :

Présentation complète
---------------------
Symptômes & Maladies diagnostiquées :
-Allergie piqures de guêpes (gonflement)
-Allergie au mercurochrome (gonflement)
-Ablation des amygdales +végétations (angines à répétition, ORL globalement bouché, nez qui coule en permanence, globalement malade très souvent jeune)
-Prescription de lunettes pour hypermétropie, diagnostiqués bonnes pour moi mais ne me convenant absolument pas (mal-être)
-Diplopie, inflammation oculaire, maux de tête associés
-Allergie aux moisissures (alternaria), début de désensibilisation mais beaucoup trop restrictif et peu d'effets sur le nez qui coule
-Nausée, présente depuis quasiment ma naissance mais sans savoir que c'était anormal, beaucoup plus forts arrivé vers 19-20 ans (consommation d'alcool ayant probablement aidé)
-Globalement carrure maigre, toujours froid et sang circulait mal.
-Foie encombré depuis l'enfance. Maintenant toujours un blocage, soutenu à coup de jus de betterave. Radis noir, artichaut et autres compléments peu efficaces.
-Pneumothorax dans ma période où je courais beaucoup et consommait énormément de sucre pour tenir le coup, m'a pris d'un coup au niveau des poumons et m'a empêché de respirer convenablement. Passage aux urgence, air dans la cache thoracique. En 1 jour de repos c'était parti. Depuis infection pulmonaire relevée par docteur R., parfois quand le candida se réveille, sensation de mini-pneumothorax se fait sentir mais un coup de jus des braves + NBMI calme immédiatement la chose.
-Insuffisance surrénalienne, gestion du stress difficile sans finir totalement épuisé. Extraits de glandes surrénales d'aucun effet. En revanche gros boost à partir du moment où je me suis mis à la viande crue (bio & de bonne qualité)(probablement l'aspect glandes + perméabilité intestinale)
-Perméabilité intestinale
-Intoxication au mercure & allergie au mercure

Etat dentaire - 2 tout petits plombages dans la mâchoire basse remplacés par de la céramique, orthodontie pendant 5 ans dans l'enfance, dents on bougées et ré-écartement du palais en prévision.

Etat vaccinal - J'ai eu globalement tous les vaccins recommandés pour un enfant né en 1995, avec la dose de mercure en vigueur de l'époque (confirmé par le docteur R.). Inclus l'hépatite B avec tous les rappels avant les 3 ans.
Je me rappelle maintenant que j'étais particulièrement dans les vapes à l'époque des injections, mais j'étais tout de fois pas très 'vivace' du coup ce n'était pas non plus impressionnant comme réaction. Intoxication chronique.

Hygiène - Après avoir passé l'étape de la chélation chimique, je me suis mis à suivre globalement les conseils de Thierry Casasnovas que je recommande à 100% avec toutes ses dernières vidéos. J'avais du mal au début quand il pensait que l'alimentation était la solution à tout mais est remonté dans mon estime quand il s'est mis à vanter contre vents et marées le jeûne sec, alors que tout le monde pensait que c'était la meilleure façon de mourir, même dans la communauté du jeûne.
>Jus de légumes : Dans un premier temps tous les soirs, en sortie de jeûne quotidien. Globalement carotte betterave curcuma mais également pas mal d'autres pour me reminéraliser. Puis je me suis rendu compte que c'était que la betterave qui me donnait un vrai soutien nécéssaire et indispensable au foie et la confection de jus tous les jours était trop chronophages, je suis passé à la bouteille de jus de betterave de magasin bio.
Maintenant je fais un jus par semaine, une variante du 'jus des braves' de Casasnovas pour permettre une bonne pénétration dans les tissus et le traitement de la lymphe stagnante avec le chélateur. Jus constitué de : Carotte, Betterave, Citron, Curcuma, Gingembre, Ail, Piment Oiseau frais.
Je tiens à préciser que je ne supportais pas du tout le gingembre au début, et dès lors que j'ai introduit les steaks crus, la muqueuse s'est réparée et maintenant je supporte très bien. L'extracteur de jus est devenu mon seul complément alimentaire et médicament, car toutes les molécules actives peuvent être récupérées depuis des produits frais et sans additifs, ce qui n'est absolument pas le cas des compléments alimentaires :sarcastic:
>Mâchine à jus : J'ai pris le YDEN WELLRA TGJ 50S car à double-vis. Ce fut un de mes meilleurs investissements car l'extraction est parfaite mais avec le temps, je me dirigerai plutôt vers les modèles verticaux de nouvelle génération tel que le Kuvings B9700 qu'il me semble Casasnovas possède car est réellement plus rapide d'utilisation (pas besoin de couper en tout petits morceaux ni pousser pour extraire) et extrait globalement aussi bien. Mes parents l'ont pris et en sont réellement très contents. Si jamais le miens devait rendre l'âme je me dirigerai plutôt vers celui-là. Néanmoins un jus avec une bonne dose de citron & curcuma mis dans une carafe sous vide le fait tenir une semaine sans problème. C'est maintenant mon rituel du week-end.
>Algues : Au moment de ma réforme alimentaire, ça a été d'une grande aide des algues fraiches pour avoir suffisamment de nutriments mais aussi de minéraux via l'eau de mer. Je n'en prend plus depuis, mais lorsque je jeûnais pas mal, j'aimais bien en avoir en repas du soir.
>Oléagineux : Toujours trempés, de temps à autre, peut provoquer des problèmes digestifs.
>Fruits et légumes bio : rien à dire particulièrement là dessus, ne pas prendre du bio sous plastique qui vienne de l'autre bout du monde. Privilégier les fruits et légumes locaux de saison, le top étant en permaculture / biodynamie qu'il est possible de trouver en AMAP. J'ai pas encore réussi à passer le pas par peur de gâchis mais j'y arriverai bientôt.
>Viande crue : Une de mes révélations, après être quasiment devenu végétarien/végan, la réintroduction de viande cru a fait un effet d'éléctrochoc, m'a requinqué au niveau glandulaire de manière extraordinaire. Maintenant utilisé pour rendre le système digestif robuste. Volonté de baisser la dose, mais uniquement quand le système digestif sera réellement robuste. Remet bien en place les glandes surrénales.



Eléctrosensibilité/Environnement - Heureusement non, j'ai cru au tout début quand je me suis mis à douter pour le mercure, j'avais passé une nuit avec une combi confectionnée en papier alu en insistant bien sur la tête et le résultat n'avait pas été concluant le lendemain matin. J'ai depuis jeté cette combi [img]images/icones/icon10.gif[/img]
Toutefois au début j'avais assez peur d'un accident de chélation notamment avec les IV de DMPS et le fait que j'habitais en plein centre de Paris (wifi & 4g à fond). Par chance aucun problème à déplorer de ce côté là.
Néanmoins j'avais fait un encéphaloscan préscrit également dans les cas d'éléctrosensibilité, j'avais des zones du cerveau non-irriguées mais le problème ne venait pas de l'éléctrosensibilité.
Maintenant concernant mon environnement actuel, toujours wifi & 4g à fond.
Pas de peintures au plomb ou amiante.
Pas de symptômes à signaler.

Résultats de tests : Mercure pas alarmant lors de la mobilisation via DMPS, du coup beaucoup en intracellulaire (intoxication de naissance)
Candidose avérée, intestins mais aussi grand présence au niveau rectal. Bon indicateur de l'activité du candida. Calmé pour beaucoup grâce au NBMI mais pas totalement pour autant.
Lyme : Non, pas de symptômes particuliers ayant pu m'amener à cette piste.
Douleurs physiques - Egalement ici rien à déplorer par chance, pas non plus de migraines.

Traitement en cours :
Matin : Gorgée de jus de betterave (foie), 1 orange (vitamine C), gorgée 'Jus des braves' (voir section jus au dessus)(activation de la lymphe), chélateur NBMI (dose 100mg à 150mg les bons jours, dose 30 à 50mg pour nettoyer ce qui traîne, également la bile chargée ayant potentiellement stagnée), steak haché cru (stabilité du système digestif + surrénales) et enfin une bonne douche froide pour bien réveiller le capillaires.
Reste de la journée : je mange relativement normalement histoire de pousser au plus que possible les éléments récupérés par la sortie. C'était un problème avec le jeûne (même court) où tout stagnait trop longtemps et fatiguait plus qu'autre chose sans pouvoir soutenir le foie sans quoi le jeûne était coupé. Là c'est nettement +confortable.
Je reste néanmoins à l'écoute de mon corps, et mets à droite à gauche des mini-doses de chélateur pour récupérer ce qui traine, des fois des repas très 'clean' pour reminéraliser quand d'autres repas sont juste 'plaisir', le NBMI me redonne une certaine liberté sur ce plan là.
Parfois je refais des jeûnes secs courts (24h max) que je prolonge en cétogène (1 steak, 2 avocats, 1 salade, huile).
Je jongle encore pas mal là dessus mais tout est sous contrôle :top:

Traitements essayés ou abandonnés :
Ordre plus ou moins chronologique
-Jus citron chaud matin (pas trop mal mais activait trop le candida, stoppé après 6 mois)
-Cure foie Clark (réalisé en tout surement 10-15 fois, au début révolutionnaire, ensuite plus demandeur pour le corps que de bénéfices obtenus. Néanmoins intéressant pour les personnes avec le foie encombré et les intestins poreux, va venir vider la bile stagnante chargée et la passer directement au toilette avant d'avoir pu être réinjecté par les intestins poreux. Bien en décrassage.)
-Catégorie foie également : tisanes reins (inutile), tisanes foie (inutile), fioles radis noir artichaut etc. (inutile), Liv.52 (inutile)
-Chélation :
2016
>5 IV de DMPS
>Ensuite mini-doses de DMPS
>1 jeûne long de 5 jours à l'eau
>Ensuite doses de DMPS + ALA (30 mg max)
2017-2019
>Jeûnes courts répétés (24h), hydriques puis secs
>Alimentation nutritive
>Max jeûne sec == 48h, terminé foie en vrac et 2 jours pour m'en remettre
2019-2020
>NBMI/OSR/Emeramide
>Monte à 150mg, 200mg trop et met en vrac et met 2 jours pour m'en remettre
>30 à 50g pour nettoyer ce qui traîne
-Lavements (surtout pas à l'eau, vient charger les cellules, rend plus fatigué qu'autre chose. En revanche au sel à la façon de Sophocle (~40g/L), bien pratique pour évacuer rapidement un accident de parcours)
-Purges (d'abord sulfate magnésium mais peu efficace, puis à l'huile de ricin que je faisais quasiment toutes les semaines pour calmer les montées de candida, mais tapait tellement fort sur le foie que j'ai fini par devenir jaune. Finalement je suis passé à la purge au sel, bien efficace, m'a permis de me débarasser de mon inlfammation globale dans les intestins (je pouvais entendre mon coeur battre via mon ventre :crazy: ) mais toujours assez violent. J'ai arrêté depuis maintenant presque 1 an).
-Antifongique chimique (Fungizone, préscrit par le docteur R., très puissant au début pour calmer les montées de candida qui étaient hors de controle, j'ai eu beaucoup de mal à m'en passer (~1an), que je combinais avec des purges. Finalement j'ai réussi à m'en passer avec l'amélioration globale de mon alimentation et les purges au sel. Maintenant j'ai arrêté totalement les purges et le NBMI convient parfaitement à cet effet [img]images/icones/icon7.gif[/img] )
-Antiparasitaires chimiques & naturels (Y en a eu pleins, préscrits par le docteur R., assez demandeur sur le foie et jamais eu de vers énorme qui soit sorti. Je reste sur le fluvermal aux changements de saisons que je prenais déjà avant ma connaissance de l'intoxication au mercure
-HE à tout va (origan, citron etc. pris avec de l'huile d'olive, hyper violent et réglait pas pour autant le problème)
-Sauna (une révélation, m'a permis de sortir d'un état de fatigue chronique et de mal-être vécu pendant toute mon intoxication, et un allié de choix pendant la chélation qui se redéposait systématiquement dans mon corps (intéstins poreux), utilisation en masse pendant ma chélation petites doses (6 mois) puis redescendu jusqu'à ne plus en faire maintenant en récupérant ce qui trâine à coup de jus + activité physique + NBMI.
Ne surtout pas oublier la douche froide entre chaque round qui vient vraiment nettoyer en profondeur)

Pas fait :
zappers sur les parasites
cure reins complete de Clark
tests génétiques et de biote faits mais non exploités (ubiome a même fait faillite et j'ai perdu les résultats)


Pour mon moi d'il y a 5 ans :
---------------------

Récap pour le moi du passé de ce qui m'a vraiment été super utile:
-nettoyage Clark du foie (mais juste au début pour débloquer le foie)
-bains de bouche au sel (pour neutraliser le mercure des plombages en l'évacuant sans passer par les intestins poreux, éviter de se réintoxiquer bêtement avant une dépose)
-purges au sel (évacuer tout ce qui traine sans trainer par les intestins poreux)
-sauna (évacuer par la sueur en évitant les intestins poreux)
-jus de légumes (pour reminéraliser au début avec des intestins poreux, vraiment super efficace et a réussi à me mettre à la nourriture riche nutritivement. Merci Thierry Casasnovas. Jus de betterave quotidien pour le foie pour le soutien de la détox).
-alimentation riche (dans un premier lieu en fruits, énorme coup de fouets, ensuite globalement plus riche nutritivement. Parfait pour retrouver un corps totalement fonctionnel malgré l'intox.)
-douches froides (pour calmer les intestins inflammés et reste le top pour calmer le niveau émotionnel qu'une inflammation des intestins peut causer)

Bon en gros, tout ce qui permet de bypasser les intestins a vraiment été top dans le cas de mon intox chronique, avec le temps et le recul vraiment la partie la plus problématique, car tout vient 'infuser' et ré-encrasser les éléments 'nettoyés'.

En tout cas moralité de l'histoire, il faut tenter, chercher beaucoup, faire des erreurs et jamais se décourager. Rester humble sans baisser les bras pour autant. L'illustation du message de bienvenue avec le chemin semé d'embuches et particulièrement vrai et j'y pense fréquemment quand j'essaie de nouvelles choses et me retrouve en difficulté. Mais ça fait partie du chemin à parcourir et à la fin, on s'en sort, pour de bon ;)

(Message amené à être modifié pour rajouter en précision et en détails potentiellement oubliées. Certaines choses redondantes risquent d'être enlevées. Ne change rien en l'essence du message et ne pas hésiter à rebondir dessus, le 1er message lui n'est pas amené à être changé.)
Dernière édition par ludovicus le Sam 13 Mar 2021 19:30, édité 2 fois.
APOE 3/4 : Ici la détox se fait à la petite cuillère
ludovicus

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 36
Inscription: Jeu 9 Avr 2020 10:03

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede un_ptit_gars » Sam 18 Avr 2020 08:46

Salut Ludovicus!

Normalement je te dirais bien bonjour avec un petit message classique sur comment fonctionne le forum, comment sont classés les infos, et en t'invitant a essayer de passer du temps a décortiquer tout ça progressivement... mais la, a la lecture de ton post je vois bien que ce n'est pas vraiment la peine [img]images/icones/icon15.gif[/img]
En effet meme si ton inscription est nouvelle sur le forum, tu semble l'avoir largement parcouru depuis des années, donc on va éviter les banalités du début ;)

Alors tout d'abord je tiens a te remercier grandement d'avoir pris tout ce temps pour nous détailler vraiment préicsement ton cheminement, cheminement qui est d'ailleurs fort intéréssant de part la parti structurelle que tu met en avant, et qui tu l'a bien compris, m'intéréresse fortement également (car c'est un axe trop peu utilisé et perçu et qui a mon sens est pourtant critique et qui peut s'avérer etre un vérrou énorme bloquant la détox dans certains cas). Le fais que tu remette ceci en avant au travers de ton histoire est fort intéréssant et je suis très heureux que l'on puisse en parler a nouveau sur le forum (on se sentait un peu seul avec gogote sur cette partie la ;) )
Grand merci donc pour toute cette présentation, et bravo a toi pour tout ton parcours deja... tu a su te prendre en main, ne pas baiser les bras malgré des périodes qui ont visiblement étaient bien complexes par moment, et grace a cela, meme si tu n'est pas a 100% de ce que tu pourrais niveau santé, ton parcours et tes progrès sont remarquables et très prometteur, donc juste BRAVO!

Il faut que je passe plus de temps pour répondre a certains des éléments de ton message mais aujourd'hui je suis en formation GDV (un outils genial pour voir les changements qui s'opèrent progressivement au fil des essais thérapeutiques), et donc je ne serait pas dispo du tout malheureuement. Je reviendrais donc d'ici demain pour reprendre un peu tout ça avec toi ;)

A très bientot :)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11119
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede un_ptit_gars » Dim 19 Avr 2020 12:04

Salut!

Bon ça y est j'ai un peu de temps aujourd'hui donc j'en profite pour reagir a certaines parties de ton message :)

En écrivant ce post, je suis retombé sur un thread que j'avais gardé dans mes favoris: 'Planchers pelvien / diaphragme / cranien et oxygènation'
http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/view ... 108&t=6243
et qui vient un peu reprendre toute ma problématique de relation entre 'hauteur dentaire', de circulation cérébrale et d'intoxication aux ML.
Le thread date de 2016, est-ce que @un_ptit_gars et @gogote avez avancé sur cette problématique ? Avez-vous envisagé une traitement par MSE pour permettre une meilleure oxygénation globale ?
J'attend de voir les retombées de ce post et vous contacte par MP si jamais vous n'êtes pas passé par ici d'ici là ;)


Deja je dois dire que ton analyse et ton parcours sur la partie dentaire/structurelle est très intéréssante, et rejoins tout a fais mes recherches.
Bien peu de gens réalisent aujourd'hui a quel point la structure défaillante a un impact FONDAMENTAL sur la capacité du corps a se réguler correctement (que ce soit sur la circulation sanguine cérébrale, le drainge via le systeme g-lymphatique cérébral, la pression intracranienne adéquate, et surtout la régulation hormonale globale via un feedback hypothyse/hypothalamus rellement éfficient), et a quel point cela joue sur la capacité naturelle de détox également. C'est donc un axe majeur, qui devrait etre étudié de fond en comble par tous les malades, et a mon sens chronologiquement parlant avant de se lancer dans des grandes détox forcés via les chélateurs chimiques. Je ne vais pas plus revenir dessus, j'en avais deja parlé dans la partie structure et squelette du forum, et notamment dans le sujet que tu pointé ici, mais une petit piqure de rappel ne fais pas de mal ;)

Pour ma part je continue donc d'explorer cette voie, et je retrouve notamment les memes problématiques que tu a évoqué dans ton cas avec un palais trop étroit, mandibule dans cette meme lignée, et dans mon cas affaissement net de la hauteur dentaire (occlusion "fermée" par perte/manque de hauteur dentaire des molaires), et globalement systeme prorioceptif fortement perturbé. J'étudie donc les moyens de travailler sur ces aspects également, mais je t'avoue sans l'idée d'une quelconque opération dans mon cas (le bistouri ne déplait fortement et j'ai tjrs du mal a envisager en arriver a des moyens si radical, mais peut etre a tort d'ailleurs...!).

Deja une voie complémentaire que j'ai exploré depuis ces derniers années sur cette grand axe de la proprioception, et qui avait deja été évoquée sur le forum par xavier et d'autres, a été l'essai du travail sur l'entrée occulaire, via les "prismes posturaux" de l'école de Lisbonne.
Ayant trouvé un orthoptiste vers chez moi qui avait été formé par le Dr Quercia. En fin de compte identification d'un bon blocage dans toute la chaine gauche du corps, et tentative de correction avec ces fameux prismes. Et la je t'avoue que ce fut un peu la grosse deception pour ma part, car je n'ai pas supporté du tout ces prismes: dans mon cas la vue était tellement changé que j'avais l'impression d'etre dans un bad trip en permanence, la perspective des formes, de la profodeur était très étrange et meme marcher dans se casser la figure était compliqué. Bref, essai non concluant dans mon cas, la ou certaines personnes ont de bonnes améliorations. J'ai donc pour le moment laissé tombé la porte d'entrée des yeux et j'ai décidé de plus m'axer sur la deuxième voie proprioceptive majeur que sont les dents (et au vu de leur physiologie dans mon cas, y a du taff :p )

Cet axe la offre bcp de possibilités, lequelles mettent souvent des mois a laisser apparaitre une stabilisation des résultats, d'ou le fait que les choses avancent aussi lentement: j'essaye pour ma part de faire les choses séquentiellement avoir d'avoir des retours réels sur les bénéfices apportés (ou pas) par telle ou telle technique.
Aujourd'hui les axes qui m'intéréssent tout particulièrement sont en vrac: ALF (pour modification progressives de la voute du crane/palais par micromouvement des sutures cranniennes), la dentosophie et les APF (applicateurs pluri-fonctionnels issue de Soulet Besombes) pour leur capacité a reactiver la circulation cérébrale de manière douce et les déplacement dentaires progressifs, les problemes possibles de "tie tongue" (langue ne pouvant pas reposer nativement sur le palais comme elle devrait normelement faire massant la voute du palais a chaque déglutition), et les techniques DIY/maison de collages sur dents pour temporairement augmenter la hauteur dentaire.

Ca fais plusieurs axes que je teste ou vais tester dans les mois a venir, dès que l'essai précédent est terminé et que je peux ensuite passer au suivant ;)

Tu a également mis en avant un axe intéréssant que j'avais également remarqué: le fais que la mandibule en retrait ai une influence forte sur la circulation sanguine cérébrale et l'état de clarté cérébrale associé. C'est quelquechose que j'ai également constaté chez pas mal de gens qui sont dans nos problématiques, et dont je cherche des techniques orthodontiques alternatives pour y travailler doucement et sur la durée.

Tu parle du MSE et mettant une image, ca ressemble pas mal a ce que moi je connaissais comme étant du "biocloc", je te laisse juger et nous dire si ça s'apparente a ça ou si c'est dans cette lignée la mais différent en fin de compte: http://myoresearch.com/appliances/appliances/biobloc

A bientot!

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11119
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede un_ptit_gars » Dim 19 Avr 2020 12:09

Traitement en cours :
Matin : Gorgée de jus de betterave (foie), 1 orange (vitamine C), gorgée 'Jus des braves' (voir section jus au dessus)(activation de la lymphe), chélateur NBMI (dose 100g à 150g les bons jours, dose 30 à 50g pour nettoyer ce qui traîne, également la bile chargée ayant potentiellement stagnée)


Hummm.... ayant moi meme essayé également l'emeramide, je pense que pour éviter a nos amis mélodiens de décéder de deux manières possibles (financièrement au vu du prix du gramme :p) et réellement (au vu du dosage), tu devrais éditer ton message et vérifier les notions de grammes et de milligrammes! :D

Merci a toi ;)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11119
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede ludovicus » Dim 19 Avr 2020 14:08

un_ptit_gars a écrit:
Traitement en cours :
Matin : Gorgée de jus de betterave (foie), 1 orange (vitamine C), gorgée 'Jus des braves' (voir section jus au dessus)(activation de la lymphe), chélateur NBMI (dose 100g à 150g les bons jours, dose 30 à 50g pour nettoyer ce qui traîne, également la bile chargée ayant potentiellement stagnée)


Hummm.... ayant moi meme essayé également l'emeramide, je pense que pour éviter a nos amis mélodiens de décéder de deux manières possibles (financièrement au vu du prix du gramme :p) et réellement (au vu du dosage), tu devrais éditer ton message et vérifier les notions de grammes et de milligrammes! :D

Merci a toi ;)

Pti gars


Oula oui effectivement, c'est corrigé ! 150g c'est une recette de cookies à ce niveau là qu'il faut faire pour les passer :D
APOE 3/4 : Ici la détox se fait à la petite cuillère
ludovicus

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 36
Inscription: Jeu 9 Avr 2020 10:03

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede xavier » Dim 19 Avr 2020 17:18

I
un_ptit_gars a écrit:Salut!

Tu parle du MSE et mettant une image, ca ressemble pas mal a ce que moi je connaissais comme étant du "biocloc", je te laisse juger et nous dire si ça s'apparente a ça ou si c'est dans cette lignée la mais différent en fin de compte: http://myoresearch.com/appliances/appliances/biobloc

A bientot!

Pti gars


Ce que tu appelles Biobloc semble être une version moderne des plaques à pistes Planas. Pour cela, Il n'y a pas besoin d'aller en Australie , j'en ai porté il y a plus de 10 ans.
J' ai eu des améliorations transitoires mais pas durables, ça doit mieux marcher avec les enfants.


http://orthodontiefonctionnelle.fr/appa ... les-r-n-o/
xavier

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 2130
Inscription: Ven 4 Déc 2009 07:00
Localisation: MONTPELLIER

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede ludovicus » Dim 19 Avr 2020 18:24

Salut un_ptit_gars !

Bien peu de gens réalisent aujourd'hui a quel point la structure défaillante a un impact FONDAMENTAL sur la capacité du corps a se réguler correctement

Effectivement ça a été une grande question au début de mon parcours mélodien et j'ai longtemps hésité avant de me décider par commencer par la detox et non pas la structure.

Initialement mon raisonnement a été que je prenais une année de césure spécialement pour ça, et je voulais dans un premier temps à la fois traiter la structure et la detox en même temps.
Mais faire les deux n'aurait pas pu me permettre de confirmer si j'avais eu un problème de structure ou bien d'intox, et le fait de me concentrer seulement sur l'intox permettait de légitimiser auprès de mon entourage/famille/copine qu'il y avait bel et bien un problème d'intoxication, que ce n'était pas 'dans ma tête'.

Ca a été en tout cas très dur de ne pas me jeter sur la solution de la structure et bien séparer les choses, j'avais dû faire preuve d'énormément de self-control à ce moment-là pour ne pas tout mélanger.

Car au moment où mes dents ont bougé, je retrouvais globalement des éclaircies cérébrales en reculant les dents qui avaient avancé (molaires notamment) mais aussi en écartant le palais qui s'était un peu 'effondré' autant avec les pouces qu'en serrant avec la mâchoire inférieure. Ce qui a par conséquent provoqué le mouvement et chevauchement des dents inférieures, avec encore une fois la sensation d'une moins bonne irrigation cérébrale (occlusion ? orientation des dents ?) :o

À ce moment-là mon raisonnement était que si les zones 'non irriguées' qui me provoquaient un bien-être cérébral étaient exemptes de métaux lourds, les chélateurs viendraient potentiellement tout gâcher et me faire perdre mes capacités pour de bon en y redéposant du mercure (liaison pas à 100% du chélateur aux ML).
J'avais également peur que l'orthodontie ne bouge la structure au niveau de la tête, avec les tissus dentaires particulièrement chargés dans la bouche, une immunité pas au top et potentiellement une barrière hemo-encéphalique poreuse et m'auraient donné un cocktail parfait pour faire migrer du mercure au cerveau. Avec ce que j'avais lu ici comme quoi le cerveau était quasi-indétoxifiable, j'avais clairement préféré éviter ce risque :D

Ce qui m'a finalement confirmé de ne pas entreprendre de travaux orthodontiques a aussi été justement du fait qu'aucune solution ne préservait la profondeur dentaire (arrachage/limage == avancement dents) et que l'agrandissement du palais passait par une opération, non seulement s'apparentant à une boucherie (couper tout le haut du palais [img]images/icones/icon9.gif[/img] ), n'affectant pas du tout la structure (tous les bénéfices s'arrêtant à l'apparence des dents/palais) et en plus n'étant potentiellement pas stable, avec des témoignages de gens disant qu'ils pouvaient sentir leur palais bouger même quelques années après l'opération [img]smile/eek.gif[/img] :crazy:

Face à tout ça, j'ai abandonné l'aspect structure pour des jours meilleurs, même si c'était très dur et que je me remettais énormément en question du fait que j'avais perdu en capacités intellectuelles et que ça compromettait potentiellement ma future carrière (et si je devenais un légume ? :crazy:)

Les quatre années qui ont suivi ont donc calmé la cadence de ce côté-là, j'ai laissé le corps se reposer (régénération des surrénales, jeûnes etc.) et j'ai au passage beaucoup moins forcé sur l'aspect cérébral. Je ne regrette pas du tout car il y avait quand même un grand boulot à abattre 'à l'intérieur' et j'avais potentiellement gros à perdre avec l'aspect expérimental qu'avait la chélation pour moi.

Or là en attaquant avec mon stage 'pré-1er emploi', j'ai décidé de reconnecter le cerveau à 100% et je me suis alors rendu compte du manque.

Quand j'ai découvert un peu par hasard le MSE au détour de recherches sur l'écartement du palais, j'ai réellement lâché une larme.
Le génie de la chose est que là où des appareils classiques pour écarter le palais vont s'appuyer sur les dents et provoquer des déchaussements (Ronald Ead sur sa chaîne Youtube Jaw Hacks qui a commencé par ce genre d'appareillage dit 'AGGA' et a fait un véritable carnage, qu'il reconnaît lui même), le MSE et les mini-vis positionnées des 2 côtés de la suture vont concentrer les forces au niveau même du palais et changer toute la structure crânienne, en ouvrant réellement la fente palatine. :clap:


Tu parle du MSE et mettant une image, ca ressemble pas mal a ce que moi je connaissais comme étant du "biocloc", je te laisse juger et nous dire si ça s'apparente a ça ou si c'est dans cette lignée la mais différent en fin de compte: http://myoresearch.com/appliances/appliances/biobloc

L'appareillage que tu mentionnes ici rentre dans la catégorie de ceux qui vont s'appuyer sur les dents et vont les déchausser, qui est prescrit par les orthodontistes et fonctionne chez les enfants de moins de 13 ans quand tout le crâne est encore mobile et en construction (ce que j'avais eu, mais faut croire n'a pas si bien marché :sarcastic: ).

Énormément d'appareillages ont des noms différents quand ils parlent de la même chose, mais que je séparerai en 2 grandes catégories:
-faux-palais : appui sur les dents (biocloc etc.)
-mini-vis : fixation et pressions à même le palais (MSE)

De plus le MSE a permis à la communauté scientifique de se rendre compte que la fente palatine ne se solidifie finalement jamais réellement et qu'avec un petit peu d'aide en fonction des cas (incisions laser dans la fente palatine), il est possible de la rendre suturable à nouveau et influencer la structure crânienne. Au moment où j'avais fait mes recherches en 2016, le livre Orthodontie Halte au Massacre de Estelle Vereeck indiquait que tout travail porté sur le palais après 13 ans ne changerait plus la structure, mais c'était avant l'arrivée de la technologie des mini-vis [img]images/icones/icon10.gif[/img]


J'étudie donc les moyens de travailler sur ces aspects également, mais je t'avoue sans l'idée d'une quelconque opération dans mon cas (le bistouri ne déplait fortement et j'ai tjrs du mal a envisager en arriver a des moyens si radical, mais peut etre a tort d'ailleurs...!).

J'avoue avoir été anti-chirurgie encore jusqu'à il y a pas très longtemps.

Cependant concernant le MSE, pas besoin de chirurgie en soi. La pose des mini-vis est faite par l'orthodontiste avec une petite anesthésie locale et est une opération relativement bénigne et surtout temporaire avec des matériaux en principe suffisamment biocompatibles.

La chirurgie elle n'entre en jeu que dans le cas où le but initial recherché est l'écartement du palais pour des raisons physiologiques et que derrière, du fait du mercure, la mâchoire inférieure est également trop étroite. Ca reste une technique très précurseur et seul le Youtuber Jaw Hacks semble l'aborder sur internet. Lui même dit qu'il a eu de la chance que son orthodontiste accepte de lui développer le palais au maximum (10mm) au point d'en provoquer une malocclusion.
Son orthodontiste lui a alors proposé 2 solutions pour réparer l'occlusion :
-Opération de distraction mandibulaire (développée dans mon 1er message)
-SFOT, qui consiste à ajouter de l'os entre chaque dent et gagner en espace
Ils ont conjointement choisi la seconde solution, car son traitement passé en 'AGGA' lui avait fait perdre trop d'os en tirant sur les dents et le SFOT vient réparer cette partie là. (1 pierre 2 coups)
J'attends encore de voir le résultat mais la méthode de SFOT reste moins invasive et lui correspond bien car il n'a pas besoin de beaucoup de place.
Ainsi pour ma part augmenter la largeur du palais et de la mandibule en parallèle reste assez novateur.
Surtout que la problématique de la mandibule est le fait qu'il y a les glandes salivaires qui y passent et est particulièrement solide. Un dispositif tel que le MSE ne peut venir agir dessus sans intervention chirurgicale préalable.

Cependant la chirurgie de la mandibule est une chirurgie légère en ambulatoire (sur 1 jour) et sans traces (suture derrière la lèvre).
Elle a apparemment un bon retour sans complications particulières et le fait que l'os vienne se produire par lui même pour réparer l'espace me semble assez respectueux in fine (l'appareillage métallique ne reste que le temps de la consolidation).
Sans oublier qu'avec les connaissances obtenues dans le domaine du jeûne, je sais que je pourrai booster la production de l'os via les cellules souches à coup de jeûnes plus ou moins longs.

J'avoue que je suis encore peu rassuré et je n'apprécie guère en passer par là à l'âge adulte alors surtout après avoir déjà laissé 5 ans d'orthodontie dans l'enfance. Mais bon, si le résultat en vaut la chandelle je suis prêt à prendre le risque et passer le pas [img]images/icones/icon10.gif[/img]


Et la je t'avoue que ce fut un peu la grosse deception pour ma part, car je n'ai pas supporté du tout ces prismes: dans mon cas la vue était tellement changé que j'avais l'impression d'etre dans un bad trip en permanence, la perspective des formes, de la profodeur était très étrange et meme marcher dans se casser la figure était compliqué.

Ça me rappelle quand on m'avait forcé à mettre mes lunettes, un mauvais souvenir ahah !


Aujourd'hui les axes qui m'intéréssent tout particulièrement sont en vrac: ALF (pour modification progressives de la voute du crâne/palais par micromouvement des sutures cranniennes)

J'ai également rendez-vous cet été avec un Etiopathe que l'on m'a recommandé plusieurs fois qui fait apparemment des 'miracles' sur la partie crânienne. Au début je pensais commencer la partie orthodontique avant d'explorer cette voie, mais le confinement fera peut-être autrement les choses :lol:
Je te tiens au courant dès que je le consulterai (rdv en Juillet).

APF (applicateurs pluri-fonctionnels issue de Soulet Besombes) pour leur capacité a réactiver la circulation cérébrale de manière douce et les déplacement dentaires progressifs

J'en avais déjà entendu parler, aussi appelé parfois 'gouttières'. J'en avais même eu pendant mon traitement orthodontique quelquechose de similaire pour forcer ma mâchoire à aller le plus en avant que possible. Je sais que ma mâchoire avait avancé entre autre grâce à ça, mais je pense pas qu'on soit sur du résultat de long terme avec. :/


les problemes possibles de "tie tongue" (langue ne pouvant pas reposer nativement sur le palais comme elle devrait normelement faire massant la voute du palais a chaque déglutition).

Ça j'ai totalement vécu. Avant que l'enlèvement de mes plombages ne débouche mon nez, j'étais infoutu de coller ma langue au palais. Depuis j'y arrive (hallelujah) et c'est sûr que ça a forcément dû jouer sur le fait du palais étroit de mon enfance, quasi-certitude à 99,9%
En tout cas ce problème que tu cites se retrouve beaucoup également dans un mouvement qu'a suivi Hack Jaw qui est le mewing. Ça consiste à faire des exercices avec la langue pour la forcer à coller le palais, jouer sur la suture palatine en agrandissant le palais et au passage en donnant un aspect plus 'masculin' aux mâchoires. Attention la communauté des gens qui font ça est particulière, ils font ça plus pour avoir un physique de 'mâle dominant' que pour une question de physiologie. Néanmoins ils abordent beaucoup de points intéressants sur la structure optimale qui sont bons à prendre.

Ça fais plusieurs axes que je teste ou vais tester dans les mois a venir, dès que l'essai précédent est terminé et que je peux ensuite passer au suivant ;)

Je suis totalement d'accord avec toi sur cet aspect et c'est ce que j'ai fait jusque là, puisqu'avec des problématiques autant multi-factorielles, réussir à déterminer qui fait quoi est un vrai défi.
Néanmoins j'ai décidé récemment de mettre le pied sur l'accélérateur me rendant compte que je faisais pas mal de sur-place sur cette partie [img]images/icones/icon10.gif[/img]


Tu a également mis en avant un axe intéréssant que j'avais également remarqué: le fais que la mandibule en retrait ai une influence forte sur la circulation sanguine cérébrale et l'état de clarté cérébrale associé. C'est quelquechose que j'ai également constaté chez pas mal de gens qui sont dans nos problématiques, et dont je cherche des techniques orthodontiques alternatives pour y travailler doucement et sur la durée.

Je pense clairement qu'il doit y avoir une histoire de blocage au niveau des ATM mais que la posture n'y est pas pour rien non plus. En tout cas je ne savais pas que c'était si commun et suis intéressé si tu as des pistes là-dessus ;)

Ludovicus
APOE 3/4 : Ici la détox se fait à la petite cuillère
ludovicus

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 36
Inscription: Jeu 9 Avr 2020 10:03

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede ludovicus » Dim 19 Avr 2020 18:25

Salut Xavier !

xavier a écrit:I
un_ptit_gars a écrit:Salut!

Tu parle du MSE et mettant une image, ca ressemble pas mal a ce que moi je connaissais comme étant du "biocloc", je te laisse juger et nous dire si ça s'apparente a ça ou si c'est dans cette lignée la mais différent en fin de compte: http://myoresearch.com/appliances/appliances/biobloc

A bientot!

Pti gars


Ce que tu appelles Biobloc semble être une version moderne des plaques à pistes Planas. Pour cela, Il n'y a pas besoin d'aller en Australie , j'en ai porté il y a plus de 10 ans.
J' ai eu des améliorations transitoires mais pas durables, ça doit mieux marcher avec les enfants.


http://orthodontiefonctionnelle.fr/appa ... les-r-n-o/


C'est effectivement tout à fait ça, pas une grande nouveauté dans l'orthodontie ahah ;)
APOE 3/4 : Ici la détox se fait à la petite cuillère
ludovicus

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 36
Inscription: Jeu 9 Avr 2020 10:03

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede un_ptit_gars » Mar 21 Avr 2020 09:40

xavier a écrit:
Ce que tu appelles Biobloc semble être une version moderne des plaques à pistes Planas. Pour cela, Il n'y a pas besoin d'aller en Australie , j'en ai porté il y a plus de 10 ans.
J' ai eu des améliorations transitoires mais pas durables, ça doit mieux marcher avec les enfants.

http://orthodontiefonctionnelle.fr/appa ... les-r-n-o/


Merci de cette précision et de ton retour d'expérience Xavier!

Jte rassure j'avais pas vraiment compté aller en australie...tout du moins pas pour ça! ;)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11119
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede un_ptit_gars » Mar 21 Avr 2020 10:25

Salut Ludovicus!

Effectivement ça a été une grande question au début de mon parcours mélodien et j'ai longtemps hésité avant de me décider par commencer par la detox et non pas la structure.

Initialement mon raisonnement a été que je prenais une année de césure spécialement pour ça, et je voulais dans un premier temps à la fois traiter la structure et la detox en même temps.
Mais faire les deux n'aurait pas pu me permettre de confirmer si j'avais eu un problème de structure ou bien d'intox, et le fait de me concentrer seulement sur l'intox permettait de légitimiser auprès de mon entourage/famille/copine qu'il y avait bel et bien un problème d'intoxication, que ce n'était pas 'dans ma tête'.


Ah ca je ne peux que te comprendre...la légitimisation sur le fait que ce n'est pas "dans la tete" vis a vis des proches est souvent une étape très importante. Meme si je déplore que des choix thérapeutiques puissent etre fait pour justifier (au détriment de "soigner" purement et simplement), ils sont orientent souvent les premiers choix en ce sens...sans ce fameux petit bout de papier ou c'est écrit noi sur blanc qu'il y a bien des valeurs biologiques ou toxicologiques anormales, on passe pour un pleurnichard/feignant qui se regarde un peu trop le nombril dans le regard de bcp de gens.
C'est bien triste mais c'est pourtant la réalité, et je sais que cette phase de légitimité est très importante pour cela, car s'il faut affronter le parcours complexe de soin en étant en plus laché de tous les cotés et dénigré par la famille, ça devient juste 10 fois plus compliqué d'y parvenir.
Aujourd'hui t'a une maladie grave avec une étiquette reconnue officiellement comme "cancer", tout le monde est au petit soin et comprend a 1000% que "ça doit etre très dur", alors que si tu es juste déglingué de partout et parfois sévèrement depuis des années, la t'es juste un gros feinéant auquel il faut couper les vivres et les aides jusqu'a ce que tu te donne "un bon coup de pied aux fesses"... c'est toute l'ironie des malades oubliés environementaux, qui vivent pourtant des chemins parfois meme plus éprouvant et éreintant que des malades reconnus eux comme cas "grave".

Ca a été en tout cas très dur de ne pas me jeter sur la solution de la structure et bien séparer les choses, j'avais dû faire preuve d'énormément de self-control à ce moment-là pour ne pas tout mélanger.


Je te félicite pour ça! Bcp de malades, une fois qu'ils découvrent ce nouvel univers et les très nombreuses possibilités de soins, plongent a corps perdu sur tout a la fois: 20 compléments différents par jours, associé a 2 soins énergétiques différents par semaine, le jeune tous les 2 jours, la rééducations mécanique avec ostéo/kiné/gouttières, etc... au final t'a juste aucune espèce d'idée de ce qui te fais du bien, ce qui est "neutre" (sauf pour ton portefeuille ;) ), et ce qui est négatif/inadapté et contreproductif.
Cette envie de trop en meme temps est a mon sens un frein considérable a la guérison... meme si l'état inverse qui nécéssite décorticage de chaque moindre changement pendant des jours, peut aussi retarder la guérison (car c'est souvent une association intéligente et coherente de choses "adaptées" qui font le plus avancer les choses).
Il y a un juste milieu a trouver, mais vu que la majorié des gens vont naturellement vers le "trop d'un coup et tout mélangé", je te félicite d'avoir compris assez tot qu'il te fallait avoir une rigueur précise pour avancer plus sereinement dans ton parcours!

Ce qui m'a finalement confirmé de ne pas entreprendre de travaux orthodontiques a aussi été justement du fait qu'aucune solution ne préservait la profondeur dentaire (arrachage/limage == avancement dents) et que l'agrandissement du palais passait par une opération, non seulement s'apparentant à une boucherie (couper tout le haut du palais [img]images/icones/icon9.gif[/img] ), n'affectant pas du tout la structure (tous les bénéfices s'arrêtant à l'apparence des dents/palais) et en plus n'étant potentiellement pas stable, avec des témoignages de gens disant qu'ils pouvaient sentir leur palais bouger même quelques années après l'opération [img]smile/eek.gif[/img] :crazy:


Je t'avoue que meme si j'avais deja une aversion notable pour la chirurgie (sauf cas absolument obligatoire), la tu a fini de me persuader... :lol:
Le coté boucherie correspond tout a fait a l'image que j'avais du truc, tu a su trouver les mots justes :D

Quand j'ai découvert un peu par hasard le MSE au détour de recherches sur l'écartement du palais, j'ai réellement lâché une larme.
Le génie de la chose est que là où des appareils classiques pour écarter le palais vont s'appuyer sur les dents et provoquer des déchaussements (Ronald Ead sur sa chaîne Youtube Jaw Hacks qui a commencé par ce genre d'appareillage dit 'AGGA' et a fait un véritable carnage, qu'il reconnaît lui même), le MSE et les mini-vis positionnées des 2 côtés de la suture vont concentrer les forces au niveau même du palais et changer toute la structure crânienne, en ouvrant réellement la fente palatine. :clap:


Merci de ces précisions!
Je comprend mieux le fonctionnement et le fait que tu dise que c'est une vrai révolution en comparaison a la boucherie ci juste au dessus ;)
Après de ce que j'ai compris via ton explication, forcement si tu arrive au résultat attendu sur le palais, il faudra que la mandibule soit traité chirurgicalement ensuite pour etre adapté a la largeur atteinte du palais, et cette partie n'a pas l'air d'etre si simple non? (on coupe l'os mais c'est peut etre bien moins traumatisant que l'opération de coupe sur le palais dont on a parlé avant)

Je vois en tout cas que cette solution MSE t'intérésse très fortement et qu'elle ne semble pas etre du tout aussi invasive que les autres, je serais donc très intéréssé pour avoir tes avancés sur tout ça, théoriques d'abord, mais aussi pratique et rééelles dans ton cas lorsque tu l'aura mis en oeuvre! ;)

J'ai également rendez-vous cet été avec un Etiopathe que l'on m'a recommandé plusieurs fois qui fait apparemment des 'miracles' sur la partie crânienne. Au début je pensais commencer la partie orthodontique avant d'explorer cette voie, mais le confinement fera peut-être autrement les choses :lol:
Je te tiens au courant dès que je le consulterai (rdv en Juillet).


Yes avec plaisir, tu nous dira s'il a fait réelement des miracles dans ton cas, et si oui de quelle manière il s'y ai pris!

En tout cas ce problème que tu cites se retrouve beaucoup également dans un mouvement qu'a suivi Hack Jaw qui est le mewing. Ça consiste à faire des exercices avec la langue pour la forcer à coller le palais, jouer sur la suture palatine en agrandissant le palais et au passage en donnant un aspect plus 'masculin' aux mâchoires. Attention la communauté des gens qui font ça est particulière, ils font ça plus pour avoir un physique de 'mâle dominant' que pour une question de physiologie. Néanmoins ils abordent beaucoup de points intéressants sur la structure optimale qui sont bons à prendre.


Oui je connais cette tendance, je suis abonné a plusieurs groupe facebook sur la structure et je vois régulièrement des infos sur le mewing. Tu a raison de préciser que la finalité attendu par pas mal de gens est plus le coté masculin des machoires, d'ou le fait qu'ils machent en permanence de la gomme dure pour renforcer la puissance et l'esthétisme des muscles masticateurs. Je pense que cette technique et les conseils glanés la bas peuvent donner des pistes, on est d'accord!

A bientot!

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 11119
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede ludovicus » Mar 21 Avr 2020 16:58

Hello un_ptit_gars !

Aujourd'hui t'a une maladie grave avec une étiquette reconnue officiellement comme "cancer", tout le monde est au petit soin et comprend a 1000% que "ça doit etre très dur", alors que si tu es juste déglingué de partout et parfois sévèrement depuis des années, la t'es juste un gros feinéant auquel il faut couper les vivres et les aides jusqu'a ce que tu te donne "un bon coup de pied aux fesses"... c'est toute l'ironie des malades oubliés environementaux, qui vivent pourtant des chemins parfois même plus éprouvant et éreintant que des malades reconnus eux comme cas "grave".


J'avoue que sur ce point je te rejoins totalement et c'est assez désagréable à vivre surtout dans les premiers temps.
Déjà quand on voit que tout ce qui est remboursé par la sécu sont les trucs qui te mettent +dans le trou (plombages, allopathie qui sert que de patch avec effets secondaires à gogo, etc.), le mieux encore est finalement de ne pas tomber malade du tout.
Ce qui fait que le mélodien, en plus de galérer pour trouver ce qu'il a, se retrouve à dépenser dans le système de santé sans jamais être remboursé (et dieu que c'est pas donné au début, rien que la dépose sécurisée des amalgames [img]images/icones/icon9.gif[/img] )
À mes yeux, un mélodien 'confirmé' ferait un excellent médecin, les 9 années d'études en moins.
Je ne crache pas du tout sur les médecins qui ont suivi un parcours d'études difficile et long, mais globalement sont incapables de répondre à l'ensemble des problématiques chroniques de manière convenable, déjà par leur parcours, mais aussi, car ils ne se rendent pas compte de ce que ça implique chez la personne.
Personnellement on me dirait que la PACES permettait de former à une nouvelle voie spécialisée dans les maladies chroniques, un peu plus courte et spécialisée, je pense que je sauterais le pas. Le problème c'est que la PACES actuelle est suivie de minimum 8 années à former sur des choses qui ne seront qu'à peine utile pour tout l'aspect chronique :/ Enfin, je dis ça, mais avant que ça n'arrive le monde aura eu le temps de s'écrouler ahahah

En tout cas le parcours mélodien est long et piégé de partout et j'estime avoir été heureux d'avoir trouvé la confirmation d'une problématique mercure à l'époque en 'seulement' 1 an après mon 'Hiroshima' et ne pas avoir sombré à ce moment-là ou bien avoir pris de décisions stupides.
Avec toutes les informations accumulées en maladies chroniques j'ai eu assez vite l'impression d'être un 'pro' dans le domaine du chronique, mais pour autant personne ne va m'écouter dans la vie réelle, car les mesures à prendre sont trop contraignantes par rapport au confort de prendre une petite pilule et continuer à forcer sur le corps jusqu'à l'épuisement.

J'ai des exemples rien que dans ma famille avec ma soeur qui est clairement en très fort surpoids, a des problèmes d'allergies et se fait toujours des blocages mécaniques. Malgré tout ce que j'ai pu lui dire, il a fallu que ça soit un médecin qui lui dise de faire un régime sans lactose pour que ça devienne quelque chose d'absolument sacré et le prenne au sérieux, quand moi même pendant 4 ans je lui répétais que gluten/lait c'était un bon début, mais ne m'écoutais pas. [img]images/icones/icon9.gif[/img]

Sinon j'ai ma grand-mère maternelle qui ne peut quasiment plus rien manger, avec une maladie de watermelon stomach (inflammation et perte de fer au niveau de l'estomac) et globalement le corps qui commence à lâcher, mais plutôt que d'essayer des jus/eau de mer qui pourraient la remettre sur pieds, préfère se faire sa transfusion tranquille de fer tous les 3 mois et n'écoute rien que sa propre parole. Et dieu qu'elle est douée pour s'écouter parler [img]images/icones/icon9.gif[/img]

Enfin j'ai ma mère qui a eu des problèmes assez graves au niveau mental avec visite en hôpital psy au même moment où je découvrais pour mon mercure, et pour moi c'est une évidence que c'est suite à une très forte période de stress que le 'vase a débordé' et le mercure a pris le dessus.
Évidemment, comme je n’étais pas là 100% du temps, je n’ai pas pu faire grand-chose, quand elle mélangeait ses traitements, parfois volontairement et mentais aux médecins.
J'ai quand même réussi à convaincre mes parents avec les jus de légumes qu'ils ont adopté immédiatement et adorent, ils s'en font maintenant tous les matins.
Maintenant je passe à la chélation au NBMI pour ma mère (après qu'elle se soit fait arraché les dents à plombages sans que je le sache au moment de la crise [img]smile/eek.gif[/img]) (et on se demande après pourquoi les traitements chimiques du psy ne fonctionnaient jamais comme il fallait).
Avec le NBMI je suis assez rassuré comparé au DMPS/ALA, car déjà elle n'a plus de plombages, mais egalemement que le NBMI ne nécessite pas de prendre des millions de compléments alimentaires, car ne vient pas déminéraliser, d'autant plus que les jus viennent ajouter la dose de vitamine C quotidienne [img]images/icones/icon10.gif[/img] victoire

Quand j’indique dans mon titre que je suis intoxiqué de naissance, c'est pas une blague ahahaha.

N'empêche que pour conclure, faut vraiment que la révélation vienne de la personne elle-même pour qu'elle se prenne en main et sache à quoi elle est prête à consentir contre le retour de la santé, sinon c'est à peu près foutu :/

Bon j'ai digressé un peu [img]smile/hapface01.gif[/img], en même temps il y a tellement à dire dans ce domaine [img]images/icones/icon15.gif[/img]

je te félicite d'avoir compris assez tot qu'il te fallait avoir une rigueur précise pour avancer plus sereinement dans ton parcours!


Merci [img]images/icones/icon10.gif[/img], sûrement la rigueur ingénieur et une éducation suffisamment bonne et ouverte pour ne pas accepter la facilité (merci papa maman pour ça :D :jap: )

(car c'est souvent une association intéligente et coherente de choses "adaptées" qui font le plus avancer les choses).


On est bien d'accord, il faut être patient et rigoureux pour bien résoudre un problème aussi complexe, bien découper en sous-problèmes et ne jamais perdre l'objectif de vue [img]images/icones/icon10.gif[/img]

Je t'avoue que meme si j'avais deja une aversion notable pour la chirurgie (sauf cas absolument obligatoire), la tu a fini de me persuader... :lol:
Le coté boucherie correspond tout a fait a l'image que j'avais du truc, tu a su trouver les mots justes :D

:D

Après de ce que j'ai compris via ton explication, forcement si tu arrive au résultat attendu sur le palais, il faudra que la mandibule soit traité chirurgicalement ensuite pour être adapté a la largeur atteinte du palais, et cette partie n'a pas l'air d'être si simple non? (on coupe l'os, mais c'est peut-être bien moins traumatisant que l'opération de coupe sur le palais dont on a parlé avant)


Voilà c'est l'idée, comme le gain d'espace au niveau du palais n'est pas reconnu comme bon sur un aspect physiologique (seulement l'occlusion est reconnue, et l'aspect visuel bien évidemment), demander expressément à écarter plus que nécessaire le palais va interpeller l'orthodontiste. Un orthodontiste bien formé va refuser de créer volontairement une malocclusion.
C'est pour ça que je souhaiterai que mon cas soit suivi par une étude clinique, confirmer que des améliorations cérébrales ont bien lieu, savoir à quelle mesure.

Une chirurgie reste évidemment une chirurgie, mais quand on compare à l'opération d'agrandissement du palais c'est presque une rigolade à côté. Les sites traitant du sujet insistent bien sur le fait que la chirurgie est ambulatoire (sur 1 journée) et ne nécessite pas d'être surveillé une nuit à l'hôpital. De plus je maintiens (et ça me convaincs un peu plus jour après jour que je le dis [img]images/icones/icon15.gif[/img] ) que l'appareillage n'est pas amené à rester (contrairement à certains dispositifs pour la scoliose) et que si l'os reprend solidement notamment avec le jeûne alors tout va bien.

Cependant je ne vais pas non plus faire de plans sur la comète, je dois encore rencontrer quelques orthodontistes pour sonder le terrain, voir les limitations potentielles et essayer de trouver le meilleur résultat aussi bien technique que physiologique.

Un point que j'ai lu et qui pourrait être potentiellement bloquant est le fait que l'incision au niveau du menton pouvait faire que l'écartement était plus grand à l'avant qu'à l'arrière, quand le MSE va agrandir aussi bien le devant que le fond.

Pour ça j'aimerai pouvoir faire une modélisation 3D de l'histoire, mais les logiciels pro d'orthodontie sont évidemment hors de prix (entre 2500€ et 10 000€) et c'est pas un logiciel qui traîner comme ça gratuitement sur internet :D

Si jamais quelqu'un a des connaissances, ou un moyen faire de la modélisation dentaire, ça m'intéresse !

Je vois en tout cas que cette solution MSE t'intérésse très fortement et qu'elle ne semble pas etre du tout aussi invasive que les autres, je serais donc très intéréssé pour avoir tes avancés sur tout ça, théoriques d'abord, mais aussi pratique et rééelles dans ton cas lorsque tu l'aura mis en oeuvre!


Je compte effectivement faire un post détaillé résumant toutes les informations que j'ai pu glaner, aussi bien sur le MSE que l'agrandissement du palais et ses conséquences en général [img]images/icones/icon10.gif[/img]
Laissons au confinement le temps de faire son oeuvre ahahah

Yes avec plaisir, tu nous dira s'il a fait réelement des miracles dans ton cas, et si oui de quelle manière il s'y ai pris!
[img]images/icones/icon7.gif[/img]

Oui je connais cette tendance, je suis abonné a plusieurs groupe facebook sur la structure et je vois régulièrement des infos sur le mewing. Tu a raison de préciser que la finalité attendu par pas mal de gens est plus le coté masculin des machoires, d'ou le fait qu'ils machent en permanence de la gomme dure pour renforcer la puissance et l'esthétisme des muscles masticateurs. Je pense que cette technique et les conseils glanés la bas peuvent donner des pistes, on est d'accord!


Je fais en ce moment des exercices physiques à la maison d'un Youtuber Eric Flag, j'ai découvert sa chaîne pendant le confinement et ça concerne la musculation, mais uniquement à poids du corps (pas d'altères) et réalisable sans problème à la maison. Le gars fait ça vraiment bien et ne cherche pas juste à faire du gros muscle, mais plutôt à avoir une carrure équilibrée et convenablement musclée, en utilisant totalement le jeûne intermittent, les bains/douches froides et une alimentation pas seulement calculée au macronutriment (lipides/glucides/protéines), mais également des micronutriments (vitamines/minéraux etc.) pour progresser.

J'estime que le gars fait vraiment du très bon boulot et je pense que sa vidéo sur la souplesse permettrait de se rendre compte de certains problèmes posturaux, je l'ai fait plusieurs fois cette dernière semaine et j'ai déjà ressenti que ça venait clairement agir sur des problématiques de postures que j'avais détectées en traînant sur les forum de mewing.
Je la laisse ici [img]images/icones/icon10.gif[/img] : https://www.youtube.com/watch?v=WjsQc9GUBW0
APOE 3/4 : Ici la détox se fait à la petite cuillère
ludovicus

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 36
Inscription: Jeu 9 Avr 2020 10:03

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede xavier » Mar 21 Avr 2020 17:37

Je ne connaissais pas vraiment le Mewing, même si j'ai pratiqué une forme de "mewing" entre 2004 et 2007. Le programme de la " Dentosophie" comprend aussi une rééducation de la langue. Les exercices consistent ( pour la langue), en position couchée sur le dos jambes sur une chaise, à plaquer langue contre le palais en essayant de le tapisser complètement tout en mâchant sur le Soulet Besombe ( gouttière souple à double entrée).

@ Ludovicus,
Le MSE se fait en France ?
xavier

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 2130
Inscription: Ven 4 Déc 2009 07:00
Localisation: MONTPELLIER

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede ludovicus » Mar 21 Avr 2020 17:51

xavier a écrit:Je ne connaissais pas vraiment le Mewing, même si j'ai pratiqué une forme de "mewing" entre 2004 et 2007. Le programme de la " Dentosophie" comprend aussi une rééducation de la langue. Les exercices consistent ( pour la langue), en position couchée sur le dos jambes sur une chaise, à plaquer langue contre le palais en essayant de le tapisser complètement tout en mâchant sur le Soulet Besombe ( gouttière souple à double entrée).


C'est intéressant ! Est-ce que tu avais ressenti des modifications au niveau de la structure du crâne ? Au niveau de la fente palatine ?


@ Ludovicus,
Le MSE se fait en France ?


Yes par chance !
L'orthodontie par mini-vis est entrain de se répandre, à en voir les différents sites web d'orthodontistes qui en parlent.
Pour le MSE c'est l'étape du dessus, mais il est possible d'obtenir des adresses de praticiens via le distributeur français du MSE : Up-dental
J'avais envoyé un message sur leur email et j'avais eu une réponse assez rapidement avec une adresse en région parisienne [img]images/icones/icon10.gif[/img]
APOE 3/4 : Ici la détox se fait à la petite cuillère
ludovicus

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 36
Inscription: Jeu 9 Avr 2020 10:03

Re: Présentation de Ludovicus (mercure de naissance)

Messagede xavier » Mar 21 Avr 2020 18:53

C'est intéressant ! Est-ce que tu avais ressenti des modifications au niveau de la structure du crâne ? Au niveau de la fente palatine ?


Je ne sais pas, en tous cas je n'ai pas eu d'améliorations durables sur mes symptômes.
xavier

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 2130
Inscription: Ven 4 Déc 2009 07:00
Localisation: MONTPELLIER

Suivante

Retourner vers Présentation de chacun des membres

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 3 invités