Histamine / mast cell degranulation / cuivre / oestrogènes

Regroupement de tous les sujets abordés et les échanges des membres

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede un_ptit_gars » Lun 15 Juin 2015 07:24

Quelques infos sur les fast oxidiser et overmethylators (pour pouvoir comparer):

Histapenia – Over methylation

Histapenia is a shortage of histamine in the body. Histamine is a major brain neurotransmitter, but is known popularly for its role in allergic symptoms. Patients with low blood histamine tend to have depressed metabolism, a pear shaped body and some may have certain psychological conditions such as anxiety and classic schizophrenic symptoms (paranoia, grandiosity, hallucinations).

According to Prof. Pfeiffer, people with histapenia tend to have classic signs, including canker sores, difficult orgasm with sex, no headaches or allergies, heavy growth of body hair, ideas of grandeur, undue suspicion of people, racing thoughts, the feeling that someone controls one’s mind, seeing or hearing things abnormally, ringing in the ears, high anxiety and food sensitivities.

Histapenia, is characterized by elevated levels of serotonin, dopamine and norepinephrine, low whole blood histamin and low absolute basophils. These same patients are found to have high copper levels. Copper toxicity decreases blood histamine and is linked with psychosis.

Diagnosis

Histamine levels below 40ng/ml (0.35umol/L), low basophils and elevated copper by measuring either 24 hour urine copper or serum ceruloplasmin.

Treatment
The treatment program consists of the administration of high doses of zinc, manganese, Vit C, niacinamide, Vit B12 and folic acid. With this treatment the high blood copper is slowly reduced and symptoms are slowly relieved in several months' time.

Response to treatment is usually good, but can be slow in patients who have been ill for a while. Some individuals initially experience a worsening of symptoms due to recirculation of body stores of copper.

Over methylators tend to do poorly on supplements such as SAMe, inositol, tryptophan, phenylalanine, trimethylglycine and dimethylglycine so these should be avoided.

Our laboratory produces combination capsules for this condition. Overmethylator capsules are available here.

It is common for over methylators to also have high copper and/or pyroluria which also need to be addressed. For over methylators whom also have high copper levels we also produce Primer Overmethylating Capsules and for those whom also have pyroluria we produce Primer Overmethylating Pyrole capsules.
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede un_ptit_gars » Lun 15 Juin 2015 07:26

The metabolism of carbohydrates, proteins and fats into energy is referred to as oxidation. Energy is formed and released at different stages during two cycles - glycolysis and the Citric acid cycle. To get the most energy out of foods, both cycles need to work at the right rate. If carbohydrates and amino acids are oxidized too slowly ("slow oxidation") in one cycle or too quickly in another cycle ("fast oxidation"), energy production is reduced. Both fast and slow oxidizers suffer from inefficient energy production, but for opposite biochemical reasons. The most common symptoms of a fast or slow oxidative rate are FATIGUE, EMOTIONAL DURESS of some type, LOWERED RESISTANCE to infections, a LOW BODY TEMPERATURE, GALL BLADDER or LIVER PROBLEMS, and being over or under WEIGHT. Your oxidation rate is influenced by both genetics and by your diet. Thus, what you eat affects your rate of oxidation and energy production which in turn affects your mental, emotional, behavioral, and in some cases, physical characteristics.

THE SLOW (KETOGENIC) OXIDIZER

Generally speaking, the characteristics of slow oxidation tend to be of the alkaline, hypo-active quality. Slow oxidizers tend to have very little appetite, an aversion to heavy proteins and fats, low but steady energy levels, depression, digestive problems due to lack of hydrochloric acid production, calcium deposits, poor fat metabolism, apathy, lethargy, repressed emotions, introversion, belching, pre-mature aging, and often feel cold. A slow oxidizer often finds he/she thinks and feels better if after a heavy dinner he/she does not eat anything after arising the next morning. For this reason he/she should not eat a heavy breakfast. High intensity, short duration exercise is poorly tolerated and for the slow oxidizer needs to be of low intensity and long duration (aerobic).

Slow oxidizers have problems metabolizing carbohydrates and tend to have higher blood sugar levels (hyperglycemia) after an oral glucose tolerance test. Slower oxidizers have lower levels of blood lipid (cholesterol, triglyceride) and citric acid cycle intermediates and higher levels of pyruvate and lactate. They tend to be able to hold their breath for a relatively long period and have a relatively lower pulse rate.

Dietary recommendations for the Slow oxidizer:

ALLOWED

PROTEINS: low fat, low purine variety such as selected fish, chicken, turkey, eggs, low fat dairy

CARBOHYDRATES: vegetables,

SUPPLEMENTS: Emphasize activated vitamin B1, B2, and B6, niacin., and potassium citrate, magnesium citrate and chloride, copper, manganese aspartate, and iron. PABA, vitamin C and D, and chromium are also recommended.

Eat a light breakfast (that contains protein) and restrict calcium.

ALLOWED IN MODERATION

Whole fruits, lean beef, lamb, natural and whole grains, breads and cereals, cold-processed non-hydrogenated vegetable oil (ex: olive is preferable source).

AVOID

HIGH FAT or HIGH PURINE PROTEINS: fatty red meat, salmon, tuna, herring, anchovies, high purine proteins such as liver, caviar, meat concentrates, artichoke hearts, and modest purine containing foods such as beans, peas, lentils, cauliflower, spinach, and asparagus.

FATTY FOODS: lard, butter, oils, fatty meats, nuts, avocado, high fat pastries low in flour such as cheese cake, Danish, torts, peanuts, and peanut butter . High fat content DAIRY products like cheese and cream.

CARBOHYDRATES: sugars, fruit juices, alcoholic beverages, and meals consisting mainly of starches and sugars.

See the bottom of webpage for other notes about the slow oxidizer diet…


THE FAST (GLUCOGENIC) OXIDIZER

Generally speaking, the characteristics of fast oxidation tend to be of the acid, hyper-active quality. Most women tend to be fast oxidizers. Fast oxidizers tend to have strong appetites, crave and do well on heavy proteins and fatty foods, tend to get hyper yet feel exhausted underneath, feel anxious, nervous, jittery, have severe emotional ups and downs, feel too warm, irritable, impatient, are competitive and usually extroverted.

Fast oxidizers tend to have low blood sugar (reactive hypoglycemia) and higher levels of blood cholesterol and triglyceride and citric acid cycle intermediates. Bilirubin is commonly found in the urine. They tend to be unable to hold their breath a long period (one can consider the fast oxidizer functionally anemic due to low oxygen capacity in the blood) and have a relatively faster pulse rate. Exercise should be of high intensity and short duration (anaerobic) if normal or underweight but aerobic (walking, biking, etc.) if overweight.

FOODS RECOMMENDED for a Fast Oxidizer

FATS/PROTEINS: all meats (especially beef, lamb, and venison), fish (especially tuna and salmon) and fowl, especially high fat, high purine (adenine) types: such as anchovies, brains, meat gravies, soups, heart, herring, caviar, kidney, liver, sweetbreads, mussels, sardines, tuna, and meat extracts. Foods with moderate purine content include meat, shellfish (clams, crabs, lobster, oysters, shrimp), asparagus, cauliflower, spinach, lentils, yeast, whole grain breads and cereals, beans, peas, mushrooms, and peanuts.

NUTS & SEEDS: almonds, walnuts, peanuts, peanut butter, sunflower seeds

CARBOHYDRATES: cauliflower, beans, peas, lentils, broccoli, barley, corn, sprouted grains (sprouting destroys the phytates that bind calcium*)

SUPPLEMENTS: Your supplement should contain vitamin A, vitamin C, vitamin E, vitamin B12, niacinamide, calcium pantothenate, bioflavonoids, choline, inositol, calcium, phosphorus, iodine, and zinc. Carnitine.

Eat a full breakfast. Eat frequently

ALLOWED IN MODERATION

PROTEINS: milk, buttermilk, cottage cheese, eggs

VEGETABLES: root vegetables (carrots, beets, yams, potatoes, radishes, onions), lettuce, green peppers, cabbages, pickles, cucumbers, and tomatoes

AVOID

SWEETS & STARCHES:- simple carbohydrates like glucose, maltose, fruit juices, honey, corn syrup, highly glycemic foods like white bread, white rice, soft drinks, catsup, and meals consisting mainly of starches and sugars.

MISCELLANEOUS: spices, sauces, alcohol, and caffeinated drinks such as coffee, colas or tea.

SUPPLEMENTS: limit vitamin B1 (thiamine) and vitamin B3 (niacin) because they increase Coenzyme A and accelerate carbohydrate oxidation; vitamin B2 (riboflavin) and vitamin B6 (pyridoxine) because they increase the breakdown of amino acids leading to a faster citric acid cycle activity and more CO2 generation; glucogenic amino acids (Alanine, Glycine, and Serine), and citrates.

NOTES ABOUT either a SLOW or FAST OXIDATIVE RATE

- Never eat a meal that is predominantly carbohydrates. Avoid all "trans" fats (hydrogenated vegetable oils).
- Any sharp shift in the weather tends to further disturb one's metabolism in the direction it normally tends. Fast oxidizers go faster, and slow oxidizers go slower.
- Common pesticides, paints, and chemicals can disturb the energy producing abilities of tissues.
- In addition to knowing what foods to use sparingly and what foods to emphasize - make sure the core of your diet contains enough of the correct type of protein at every meal (about 1 gram per kilogram/2.2 pounds of ideal body weight a day*). The metabolites of protein-derived sugar is stored in the liver as glycogen and is converted to glucose when sugar derived directly from carbohydrates in the diet runs out. The gradual digestion of protein keeps an adequate and continuous glycogen (and thus blood sugar) reserve. That is not to say protein can be substituted for sugar and starch in the diet, for without available glucose, protein can not be converted into glycogen.
- Alcohol depletes glycogen storage in the liver causing an increase in blood sugar. Alcohol also increases the demand for carbohydrates (by being directly broken down into acetyl CoA of the Tricarboxylic Acid Cycle) and the resultant nutrients needed to metabolize it. If you think you "need a drink," you don't. You really need energy (ATP derived from oxidation)!
- Eat animal products rare or raw; avoid overcooked animal products since heat destroys essential amino acids (Phe, Lys, Thr, His, Tryp) and valuable enzymes.


*An easy way to calculate the amount is to divide your ideal body weight by 15 to get the number of ounces of cooked meat to be consumed per day. Ex: 150 pound Ideal Body Weight = 10 ounces).

Source: http://www.drkaslow.com/html/fast_oxidizer_diet.html
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede jibouille » Mer 17 Juin 2015 20:15

J'ai retrouvé une vieille vidéo de Klinghardt ou il parlait d'HPU/KPU, et il disait que ça servait à rien de donner des petites doses de zinc parce que les gens se sentaient généralement plus mal après, mais qu'il fallait direct donner des doses de cheval style 300mg!

Moi aujourd'hui j'ai refait le test avec une ampoule de 15mg, ça m'a mis KO j'ai dormi pendant une heure avec toutes mes allergies amplifiées [img]images/icones/icon18.gif[/img]
Avatar de l’utilisateur
jibouille

Support et modération
Support et modération
 
Messages: 2868
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 10:24
Localisation: 66

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede un_ptit_gars » Mer 17 Juin 2015 21:36

jibouille a écrit:J'ai retrouvé une vieille vidéo de Klinghardt ou il parlait d'HPU/KPU, et il disait que ça servait à rien de donner des petites doses de zinc parce que les gens se sentaient généralement plus mal après, mais qu'il fallait direct donner des doses de cheval style 300mg!


300 mg?! Ah oui qd même... la ça me semble qd même titanesque, je me demande quel système digestif pourrait supporter ce genre de traitement, même réparti dans la journée et avec du vinaigre :/
Honnetement sur ce point la, je serais qd même bien plus prudent parceque deja 50-70mg par jour ça me semble etre bien costaud...

Moi aujourd'hui j'ai refait le test avec une ampoule de 15mg, ça m'a mis KO j'ai dormi pendant une heure avec toutes mes allergies amplifiées [img]images/icones/icon18.gif[/img]


Arf pas cool... :/
Et en kinésio ça te dis quoi?

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede jibouille » Mer 17 Juin 2015 21:45

300 mg?! Ah oui qd même... la ça me semble qd même titanesque, je me demande quel système digestif pourrait supporter ce genre de traitement


En IV je penses...

Et en kinésio ça te dis quoi?


Kinésio ça me dit positif, mais tu va en chier [img]images/icones/icon15.gif[/img]
Avatar de l’utilisateur
jibouille

Support et modération
Support et modération
 
Messages: 2868
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 10:24
Localisation: 66

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede un_ptit_gars » Mer 17 Juin 2015 21:47

jibouille a écrit:Kinésio ça me dit positif, mais tu va en chier [img]images/icones/icon15.gif[/img]


Ouaip, c'est pas parceque la kinésio dis "oui" que ça évite les herx ou la mobilisation, ça c'est sur...!

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede xavier » Mer 17 Juin 2015 23:26

J'ai retrouvé une vieille vidéo de Klinghardt ou il parlait d'HPU/KPU, et il disait que ça servait à rien de donner des petites doses de zinc parce que les gens se sentaient généralement plus mal après, mais qu'il fallait direct donner des doses de cheval style 300mg!


Oui, mais c'est pas 300 mg de Zinc élément , c'est 300 mg de gluconate de Zn ou quelque chose comme ça.
J'avais fait le calcul, quand j'ai fait le protocole HPU/KPU, je crois que ça correspondait à 50 ou 60 mg de Zn élément ou peut être plus,
ce qui est déjà élevé.
xavier

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 2126
Inscription: Ven 4 Déc 2009 07:00
Localisation: MONTPELLIER

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede un_ptit_gars » Jeu 18 Juin 2015 06:48

xavier a écrit:Oui, mais c'est pas 300 mg de Zinc élément , c'est 300 mg de gluconate de Zn ou quelque chose comme ça.
J'avais fait le calcul, quand j'ai fait le protocole HPU/KPU, je crois que ça correspondait à 50 ou 60 mg de Zn élément ou peut être plus,
ce qui est déjà élevé.


Merci de la précision xavier, il me semblait bien aussi avoir lu des précisions qui allaient dans ce sens la, avec les confusions sur le zinc "brut/élément" et le dosage indiqué par certains suppléments ou ce dernier est lié.
Du coup ça me semble plus cohérent et plausible...

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede jibouille » Jeu 18 Juin 2015 12:00

Mais c'est bizarre parce que quand tu lis le protocole il fait référence au zinc élémental en parlant de picolinate/glycinate/gluconate (elemental zinc, as glycinate/gluconate etc...)
C'est ce qu'il y a dans son produit "core"....enfin dans tous les cas à ma connaissance il n'y a pas de compléments qui vendent du zinc pur il y a toujours un transporteur associé... :??:
Avatar de l’utilisateur
jibouille

Support et modération
Support et modération
 
Messages: 2868
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 10:24
Localisation: 66

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede un_ptit_gars » Jeu 18 Juin 2015 12:36

jibouille a écrit:Mais c'est bizarre parce que quand tu lis le protocole il fait référence au zinc élémental en parlant de picolinate/glycinate/gluconate (elemental zinc, as glycinate/gluconate etc...)
C'est ce qu'il y a dans son produit "core"....enfin dans tous les cas à ma connaissance il n'y a pas de compléments qui vendent du zinc pur il y a toujours un transporteur associé... :??:


Jvais chercher pour retrouver les infos que j'avais rassemblé sur ce point la, je viendrais en reparler d'ici peu. En tout cas je suis sur que cette question avait été posté bien souvent sur des forum américains que je suivais et qu'il y avait cette histoire de "quantité de zinc brut" qu'il fallait convertir, mais je ne sais plus dans quelle mesure.

Bref on en reparle :)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede xavier » Jeu 18 Juin 2015 16:28

Jibouille a sûrement raison parce que dans le document suivant, ils disent qu'il faut monter jusqu'à 240 mg de Zn élément :

http://planetthrive.com/2010/04/hpukpu- ... nd-autism/

C'est peut être pour ça que je n'ai pas bien supporté le Core, alors que j'avais très bien supporté plusieurs mois de Dépyrrol.
Mais ça me surprend quand même, parce que j'avais fait très attention à ça.... Mais ça date maintenant, je ne me souviens plus
de tous ces détails.
xavier

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 2126
Inscription: Ven 4 Déc 2009 07:00
Localisation: MONTPELLIER

Re: Histamine / mast cell degranulation: élément clé pour no

Messagede jibouille » Jeu 18 Juin 2015 18:18

Ah voila un début de réponse :

http://www.betterhealthguy.com/an-updat ... -treatment

Lui il dit que le gluconate/glycinate/picolynate serait en fait du sel de zinc, non de l'élémental.....mais que la quantité de zinc est quand même affichée en élémental, non en sel....donc ça revient au même c'est ce qu'on disait.

Lui recommande par contre 50mg
Avatar de l’utilisateur
jibouille

Support et modération
Support et modération
 
Messages: 2868
Inscription: Lun 13 Aoû 2012 10:24
Localisation: 66

Re: Histamine / mast cell degranulation / cuivre / oestrogèn

Messagede un_ptit_gars » Mer 7 Oct 2015 12:37

Message de gogote
-----------------------------------

Bonjour,

des nouvelles depuis le mois de juillet :

- confirmation que mon scanner est normal et pas de goitre plongeant.
- retour en médecine interne qui valide fibromyalgie et ajoute le syndrome de fatigue chronique au diagnostic + me conseille de sortir du cadre CHU et m'oriente vers des centres spécifiques tels orphanet.
- poursuite des cure de jus à mon alimentation bio, protéinée et avec féculents réduits.
- période extraordinairement mieux ou beaucoup de symptômes se sont estompés, et ont même disparu courant aout.
- en ce sens, je me suis senti revivre durant plusieurs semaines malgré des déplacements en voiture, de la piscine, des soirées entre potes etc ...
- j'ai réintégré le gluten dans l'alimentation sous forme de test lors de ces semaines : strictement RAS ! Toujours la forme. Je prends même +2 kilos en très peu de temps. Hallucinant.
- je me sentais presque capable de reprendre le travail et être guéri ... avant une terrible rechute ces derniers jours.
- la CPAM et le médecin du travail ont refusé la poursuivre de mes IJ. En accord avec mon médecin, nous avons modifié le motif d'arrêt en espérant poursuivre la bataille avec eux. Mon employeur me soutient, mon médecin me soutient, d'autres médecins conscients de mon parcours me soutiennent, un service spécialisé me soutient !
- j'ai poursuivi mes recherches, mes interrogations, et noté les aliments qui agissaient négativement sur ma santé.
- j'ai rdv lundi avec mon gastro et durant tout le mois avec plusieurs spécialistes dans le cadre du suivi global.

Conclusion personnelle :
Il ne fait aucun doute - ou presque - aujourd'hui que j'ai un véritable souci avec des aliments en particulier. Je puis affirmer à 100% ne pas avoir de problèmes majeurs avec le gluten, malgré une légère sensibilité par instant, et de connaître sa nocivité. Le problème est bien ailleurs, et me renvoie vraiment une fois encore sur cette pathologie de Wilson ou une maladie lysosomale/mitochondriale ( ? ) liée à un enzyme ou un oligo-élément. Une autre idée serait simplement un problème lié aux fruits à coques.
Durant la période de bien-être, le seul jour ou je fus malade était le lendemain de l'ingestion de chocolat. Durant celle-ci, je n'ai mangé aucun oléagineux, aucun chocolat, peu de poissons. Pourtant, j'ai mangé des pâtes, des gateaux bourrés de gluten, bu de la bière. Bref, je me suis fait plaisir, et fait des tests. Il convient d'ajouter que durant cette période, j'ai eu l'impression que mon cerveau se "reconstituait" tout comme mes intestins. C'était assez fou. Comme si un mur se construisait, comme si tout ce qu'on avait détruit se régénérait !

Suite à cette période de bien-être, je rentre chez moi et je mange des céréales bio avec des pépites de chocolat : immédiatement après, j'ai senti mon corps comme attaqué, empoisonné, et le cerveau déconné plein pot avec une fatigue terrible pendant toute la journée. La copine le soir fait de la brioche perdue, et j'ai la bonne idée de m’empiffrer de nutella avec ... et je mange tant qu'on y est des olivettes au chocolat. Bref je rattrape le temps perdu, en me disant que jvais bien, j'en profite. Sauf que c'est la catastrophe depuis l'ingestion de tout ça ! Maux de ventre, jaunisse, cerveau à la ramasse, journées à dormir et à en être épuisé malgré tout, décharges dans le corps, frissons, sursauts la nuit, faiblesse musculaire hallucinante,tremblements. Bref, jme dis que c'est juste impossible de réagir si fortement. Je ressors ma liste depuis des mois concernant les plus fortes crises et bingo ! Les mêmes aliments tout ou presque : du chocolat, des oléagineux, des graines, des céréales. Je remarque que mes céréales qui ont lancé le tout contiennent des graines de lin, de tournesol, en plus des pépites de chocolat. J'avais arrêté le muesli même aux fruits car il me rendait malade !! Seulement à cause des graines de lin ...du coup, je suis très mal suite à l'ingestion de tout cela. J'ai l'impression que ça se repend de partout et que mon corps n'arrive pas à l'éliminer. A côté de ça, je peux manger énormément et n'importe quoi sans voir mon état empirer, et j'ai même l'impression qu'il s'améliore comme si je diluais un maximum le poison par le biais d'autres aliments !!!

Toute ma liste a une cause commune; les aliments riches en cuivre. Ci-dessous les aliments ingérés lors de mes plus fortes crises. Tous ces aliments que je n'ai pas mangé durant ma période de mieux-être extraordinaire !!! Excepté le riz ( ras ), le poulet ( ras ) et les fruits/légumes présents dans celle-ci.
- noix cajou/muesli/lait amande/poulet/patates douce/gruyère
- poulet/riz/poivron/muesli/bananes
- muscat/patate nouvelle/poulet/carottes/gateaux maizena-farine chataigne/tomates/pastèques/sans gluten noisette
- riz complet/bananes/paté d'oie/pain sans gluten/nutella
- amandes mondaines
- muesli
- bjorg croustillant bio chocolat
- nutella/oeuf
- lentilles
- oeuf/emental/nougat

A noter que toutes mes pates sans gluten qui finalement n'amélioraient pas mon état contiennent justement du sorgho/sarazzin, et autres trucs à éviter riches en fibres/graines ! Je n'en ai pas mangé durant ma période de mieux-être , à contrario de pates traditionnelles qui n'ont eu aucun effets néfastes !
Bref, même si les analyses de sang n'ont pas confirmé de maladie de Wilson, je vais immédiatement demander lundi une analyse génétique. Je n'en peux plus et je ne comprends pas. Ma soeur épileptique réagirait exactement comme moi avec ces aliments. Tous mes symptômes sont partis sans ces aliments contenant du cuivre ! Plus de tremblements, plus de maux de ventre, de jaunisse, la rate qui revient à une taille normale, le cerveau qui refonctionne plein pot, conscience et attention de folie, vitalité ahurissante et j'en passe ! Il y a un truc qui ne colle pas ! Si jamais vous avez une maladie ou une idée, n'hésitez pas ! J'ai cerné le problème à coup sur, reste à mettre le doigt sur la maladie. Pour Wilson, le cuivre s'excrète beaucoup par les urines. Ce n'est pas retrouvé chez moi. C'est comme si c'était l'inverse. Qu'il était néfaste mais restait dans mon organisme ... je me focalise sur cela car clairement, tous mes symptômes sont liés à l'alimentation et ces aliments à éviter en cas de maladie de Wilson. Cf ce tableau auquel je réponds parfaitement quand je vais mieux... ou mal.
http://www.abpmaladiewilson.fr/fichiers ... on2010.pdf
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation / cuivre / oestrogèn

Messagede un_ptit_gars » Mer 7 Oct 2015 12:38

Message un_ptit_gars
-----------------------------------

Salut gogote,

De mon coté j'ai observé les mêmes symptomes que toi, en lien avec les aliments riches en cuivre, et mon axe principal actuel est également dans l'éviction de ce dernier dans l'alimentation, ainsi que dans la mise en place de compléments qui sont antagonistes (zinc, molybdène, vitamine C, B6). Les réactions peuvent etre fortes avec ces derniers, car on va alors déloger le cuivre, et comme une chélation a part entière il y a un ratio a trouver entre mobilisation et élimination, faute de quoi on peut se faire de gros herx également.

A bientot,

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Histamine / mast cell degranulation / cuivre / oestrogèn

Messagede un_ptit_gars » Mer 7 Oct 2015 12:39

Message de gogote
-------------------------------

Bonjour ptit-gars.

Merci beaucoup pour le lien que je vais regarder attentivement ! D'autant que j'ai justement l'impression que mon corps réagit comme face à une allergie très élevée. J'essayais de faire un lien potentiel avec mes allergies au pollen et les aliments sur lesquels cela pouvait concorder/créer des troubles croisés.
Par ailleurs je rentre du CHU et même si ce fut très compliqué, j'ai fait le forcing pour avoir l'analyse génétique pour Wilson. Ça les fait chier mais c'est toujours ça d'éliminer si ce n'est pas la réponse. J'aurai surement droit à un check up métabolique au passage. Je ne m'attends à rien de toute façon, mais j'espère être positif à celui-ci pour finaliser la compréhension du puzzle...
Le toubib m'expliquait encore peu croire à Wilson puisque rien ne ressort dans les urines. Pour moi, c'est justement le problème que tout reste à l'intérieur de l'organisme et crée de sacrés réactions. Le doc a quand même commencé à douter et il affirmait même que mes prises de sang montrent plus une carence en cuivre ! Une vaste blague puisque dès que j'en mange, je suis archi malade, et que je me suis gavé d'oléagineux durant des mois. Et que tout aliment riche en cuivre qu'il faudrait que je mange en étant carencé me lance une myriade de symptômes hallucinante ! Et à côté de ça, l'analyse aux métaux lourds sur cheveux montre un fort taux de cuivre... et au ressenti, j'aurai tendance à croire en cette analyse sur cheveux qui corrobore bien mes tests et impressions !

Dans tous les cas, maladie de Wilson ou non, je veux aujourd'hui une réponse à ce niveau. J'envisage fortement de complémenter en zinc ou autre pour chélater comme tu l'affirmes. D'expérience de ces derniers mois et dernières années, le cuivre me parait une composante folle dans les maladies neurologiques. Je suis sur que si tu étudies les alzheimer, parkinson etc, tu retrouves un fort taux de cuivre chez les patients. J'oserai aller aussi loin au niveau des troubles hépatiques.
De mon côté, Il me parait quand même ahurissant de voir que je n'ai pas récupérer de la fatigue sur 4 jours à ne faire que dormir, que mes intestins et mon foie sont en compote et enflammés, que j'ai des frissons, jaunisse etc.
J'ai une maladie de Gilbert et le toubib remettait la faute sur celle-ci. De mémoire, une maladie de Gilbert ne crée pas une perte de poids de 2 kilos en 3 jours, ni tant de problèmes. C'est un peu comme ma mère, j'ai le sentiment qu'on nous a refourgué cette maladie pour ne pas chercher plus loin et expliquer le réel problème, qu'il soit allergique, métabolique ou génétique.
La bonne nouvelle et le grand changement, c'est que cette fois, cette fatigue et cette explosion fatiguent moins les intestins même s'ils souffrent. Preuve qu'ils vont bien mieux et que le traitement de fond de mon toubib micro-nutritionniste fait l'affaire. Mais preuve aussi qu'ils ne sont pas les premiers responsables de l'ensemble de mes symptômes.

Edit du soir : grosse surprise ce soir, et quelle bonne surprise ! J'ai appelé ma tendre grand-mère qui vient tout juste de fêter ses 93 ans. Je l'ai questionné un peu sur ses habitudes alimentaires car ma mère me soufflait récemment que je lui ressemblais beaucoup si le chocolat était problématique. Je lui transmets donc oralement un questionnaire sur les aliments à partir du tableau de la maladie de Wilson en lui demandant et les éventuels problèmes courant de sa vie.
Résultats improbables : tous les aliments qu'elle a d'elle-même exclue depuis petite et adulte sont les mêmes que moi : absolument TOUS ! Et ce sont tous des aliments liés au cuivre et répondant au tableau de la maladie de Wilson ! C'est juste dingue ! La ou ça l'est encore plus, c'est qu'elle m'a raconté son combat alors qu'elle vomissait fortement, ses nausées, troubles intestinaux et surtout migraines, confusions et troubles neurologiques en tout genre ! Encore une fois, les mêmes que les miens ! Je suis donc ravi car elle m'a en outre donné des aliments sur lesquels je n'étais pas sur et qui concordent avec mon état actuel. Ma question est la suivante : est-il possible d'avoir autant d'allergie/intolérance si forte et surtout qu'elle se traduise autant à l'identique chez un petit fils ? Ça me parait très discutable, surtout que lors de mes tests, cela n'apparaissait pas. Enfin, ma mère n'a pas tous ses problèmes, alors qu'un de mes oncles par exemple aurait tendance à avoir des difficultés et symptômes similaires avec les mêmes aliments ! Ma soeur de son côté ayant globalement de gros symptômes aussi, serait-il possible que cela traduise une maladie génétique/un gène défectueux/maladie métabolique dont nous aurions hérité, mais pas ma mère ? Et qui viendrait donc de la grand-mère ! ;) Ca me parait écrit noir sur blanc après cette interrogation. Elle en rigolait en me disant que les médecins m'ont envoyé à droite à gauche alors que c'était pas très compliqué finalement. Et elle a raison ! Sacré mamie quand même, qui a écouté durant toute sa vie ses réactions, et ne mange absolument jamais de chocolat, et autres aliments de la liste ci-dessus. Pour l’anecdote, je l'ai toujours vu donné le fond du cornet de glace contenant le chocolat au papy. ;) Elle a aussi été opéré des yeux pour la cataracte et eu des soucis qui ressemblent toujours au mien au cours de sa vie. Alors maladie de Wilson ? Autres maladies génétiques/métaboliques liés à ses aliments/déficit enzymatique ? Il me parait improbable d'avoir autant de soucis alimentaires qui sauteraient qui plus est une génération et en toucher si fortement une autre sans que ça en soit génétique. Je vais essayer de me renseigner de la même façon côté paternel, ou le grand-père est atteint ... d'un Alzheimer... tiens encore le cuivre. ;)

La liste :
tout ce qui se rapporte au chocolat/cacao et toutes les pâtisseries/viennoiseries/gâteaux en contenant
tous les fruits de mer non maigres type coquille st jacques, bulots/moules, huitres, calamars, bigorneaux etc
tous les foies
les cacahuètes/pistaches
les champignons
le pain d'épice
l'agneau/le mouton
le fromage de chèvre
la noix de coco
les œufs ( affreux pour elle, pas forcément à relier aux aliments du dessus, je ne sais pas trop, étant moi-même dans le flou à cet égard. Des fois très malade, d'autres fois moins. Mais mon état actuel fait suite à l'ingestion de beaucoup d'oeufs en peu de temps en outre du chocolat ... )

Elle n'a pas su me dire pour les fruits secs/oléagineux mais elle en mangeait très peu à son époque et n'en a que très peu consommé au cours de sa vie. Au pire des cas, si elle en grignote, c'est jamais plus d'une poignée donc peu d'effets. Elle n'a aussi jamais mangé de céréales ou biscuits qui en contiennent au petit déjeuner et les évite depuis toujours. A noter que je n'ai jamais été malade chez mes grands-parents. Pas étonnant si je mangeais fonction des troubles de la grand-mère qui sont donc les mêmes que moi !
Malheureusement, pour les arrières grands-parents, aucune info. La-encore et de toute façon, pas de chocolat comme aujourd'hui, pas autant de graines et de fruits de mer.
Bref, il reste maintenant à savoir si le syndrome de Gilbert/la maladie de Gilbert est un mauvais diagnostic et cache un Wilson/Menkes(?)/autres. Ou si le Gilbert est bien diagnostiqué mais lié très fortement au cuivre. En attendant, ceux qui critiquaient le test des cheveux chez microtrace se sont bien plantés. Il a tout juste depuis le début sur mon cas.
Si la liste suivante vous fait tiquer à une maladie/un oligo-élément/un enzyme ou autre, je prends volontiers. Personnellement, je focalise le cuivre. Ce soir, tout en me remettant de 4 jours chaotiques, c'est la fête intérieurement car j'ai une réponse, et une grande confirmation LA confirmation ! Merci Mamie ! :D
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

PrécédenteSuivante

Retourner vers Tous les échanges et les sujets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité