Methylation/transsulfuration et hormones

Regroupement de tous les sujets abordés et les échanges des membres

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede kate » Mar 3 Sep 2013 12:50

Ce qu'il y à comprendre, c'est que prendre beaucoup de B12 et peu de B6 induit des déséquilibres par le manque de B6, parmi eux la baisse de la progestérone.
D'où l'intérêt, au moins pour les femmes, de prendre garde et de surveiller les taux salivaires hormonaux, que je conseille souvent par ailleurs pour d'autres raisons.
L'autre chose à retenir, c'est que la prise de Coenzymes B a fait remonter très vite chez moi la progestérone. Ca peut être intéressant pour les femmes qui n'en ont pas assez et ont des problèmes gynécos.
kate

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 918
Inscription: Lun 3 Déc 2007 07:00

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede Lebowski » Mer 4 Sep 2013 15:18

Meci Kate :jap:

Je ne prends pas de vitamines B12, B6 ou autre B, peut-être que je devrais.
Pour l'instant j'ai mis mes soucis de santé un peu de côté, mon papa étant à l'hôpital pour une maladie très grave, mais je sens bien que je dois me pencher de plus près sur cette question. Je n'ai toujours pas eu le temps de m'occuper des tests salivaires hormonaux, mais c'est pour bientôt. Avec mon endométriose, je sais que je suis en "estrogen dominance", c'est dans ces cas là qu'il faut augmenter la progestérone, c'est ça?
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=1&t=2869
Lebowski

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 1836
Inscription: Sam 21 Avr 2012 16:08
Localisation: 33

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede marelle38 » Mer 4 Sep 2013 16:30

Bien regretté Lebo que tu n'aies pu nous rejoindre.
n'oublie pas de prendre aussi soin de toi, pour tenir le coup,
Je t'envoie ainsi qu'à ton papa tout plein de pensées positives :love:
J'ai décidé de positiver..... c'est bon pour la santé...
Avatar de l’utilisateur
marelle38

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 1446
Inscription: Mer 22 Fév 2012 11:23

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede kate » Mer 4 Sep 2013 19:16

Avec mon endométriose, je sais que je suis en "estrogen dominance", c'est dans ces cas là qu'il faut augmenter la progestérone, c'est ça?

Oui c'est bien ça.
Plein de courage pour toi.
kate

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 918
Inscription: Lun 3 Déc 2007 07:00

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede Asterix » Sam 7 Sep 2013 10:06

kate a écrit:N'en reste pas moins que le test génétique reste un outil très instructif, surtout pour ceux qui voudraient suivre une chélation au DMPS ou DMSA : il faut avant écarter la présence d'une CBS up génétiquement.

Bonjour kate,

Désolé si ma question paraît un peu basique (je suis relativement nouveau sur ce forum... et en plus parfois un peu perdu vu sa taille - sans parler de ma fatigue qui ne facilite pas les choses) :
Quelles sont les sources pour ce lien entre CBS up et "nocivité" d'une chélation au DMPS ou DMSA ?
(d'ailleurs je ne vois pas non plus ce qu'est une CBS up)

J'ai relu le chapitre de l'e-book consacré à la Méthylation-transulfuration, mais sauf erreur cela n'y figure pas.

Y a-t-il des topics qui expliquent ces choses sur le forum ? J'envisage personnellement de me situer niveau ML, via sans doute un test de "provocation", puis j'aviserai pour une éventuelle chélation.

Merci, bonne journée.

A +
Asterix

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 654
Inscription: Jeu 1 Aoû 2013 13:52
Localisation: Bretagne

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede Lebowski » Sam 7 Sep 2013 12:31

marelle38 a écrit:Bien regretté Lebo que tu n'aies pu nous rejoindre.
n'oublie pas de prendre aussi soin de toi, pour tenir le coup,
Je t'envoie ainsi qu'à ton papa tout plein de pensées positives :love:



Merci Marelle! Vos pensées me font beaucoup de bien... par contre j'ai craqué, je mange tout ce que je ne devrais pas en ce moment. Il faut que je prenne plus soin de moi, tu as raison... [img]images/icones/icon10.gif[/img]
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=1&t=2869
Lebowski

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 1836
Inscription: Sam 21 Avr 2012 16:08
Localisation: 33

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede Lebowski » Sam 7 Sep 2013 12:34

kate a écrit:
Avec mon endométriose, je sais que je suis en "estrogen dominance", c'est dans ces cas là qu'il faut augmenter la progestérone, c'est ça?

Oui c'est bien ça.
Plein de courage pour toi.


Merci Kate.
Je suis en train de rédiger un courrier pour ma toubib (enfin!) pour demander une ordonnance pour certains tests hormonaux...il n'est jamais trop tard! :p
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=1&t=2869
Lebowski

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 1836
Inscription: Sam 21 Avr 2012 16:08
Localisation: 33

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede kate » Sam 7 Sep 2013 13:49

Bonjour Astérix,
Quelles sont les sources pour ce lien entre CBS up et "nocivité" d'une chélation au DMPS ou DMSA ?
(d'ailleurs je ne vois pas non plus ce qu'est une CBS up)

C'est la théorie de Yasko, tu devrais trouver plein de posts là-dessus sur le forum, aide-toi du moteur de recherche.
La CBS - Cystathionine Beta Synthase -, est la première enzyme du cycle de la transsulfuration. Chez certaines personnes, le gène qui code cette enzyme a la particularité d'accélérer son fonctionnement, c'est pourquoi on parle de "CBS up". La conséquence est une surproduction de sulfites/sulfates qui sont délétères pour le fonctionnement d'une autre enzyme, la G6PD qui intervient indirectement dans le métabolisme du glutathion. La prise de compléments ou traitements très soufrés comme le DMPS ou le DMSA, va encore aggraver les choses. C'est donc contre-indiqué.
On peut savoir si on a une CBS up en faisant le test génétique 23andme.
Aussi, les bandelettes urinaires mesurant les sulfates peuvent, si les taux sont élevés, laisser supposer une CBS up.
kate

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 918
Inscription: Lun 3 Déc 2007 07:00

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede kate » Sam 7 Sep 2013 13:51

Je suis en train de rédiger un courrier pour ma toubib (enfin!) pour demander une ordonnance pour certains tests hormonaux...il n'est jamais trop tard!

C'est bien Lebo, mais si les résultats (sanguins) ne montrent rien il faudra vérifier en salivaire.
Profite pour lui demander le test des neuro-transmetteurs ?
kate

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 918
Inscription: Lun 3 Déc 2007 07:00

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede un_ptit_gars » Sam 7 Sep 2013 14:11

Asterix a écrit:J'ai relu le chapitre de l'e-book consacré à la Méthylation-transulfuration, mais sauf erreur cela n'y figure pas.


Kate t'a bien répondu, donc ça va!
Tu sais sur l'Ebook il y a bcp de choses, mais il n'y aura malheureusement jamais "tout" ;)
Cela dis ta question est tout a fait pertinente donc merci de l'avoir posé!

A+

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10922
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede Asterix » Sam 7 Sep 2013 16:35

Merci kate et Ptit Gars pour vos réponses.

Je vais chercher ce qui concerne Yasko sur le forum + ce qui concerne le glutathion.
Je m'aperçois que la CBS figure effectivement sur le schéma de méth/transsulf. (m'avait échappé).

Bonne soirée.

Edit : je vois que DMPS et DMSA sont très soufrés ; ça me rappelle que quand mon doc m'avait prescrit des ampoules à base de soufre (il y a une quinzaine d'années) pour traiter en application locale ma "sinusite" (inflammation sinus), j'avais très mal supporté, très douloureux, au point que j'ai rapidement dû arrêter - et que je m'en souviens encore :gla: . (je ne sais pas si ça a à voir, mais bon)

Edit 2 : un truc m'intrigue aussi - mais j'imagine que la réponse est qqpart sur le forum : c'est le caractère dominant ou récessif des allèles pas sympas ("polymorphismes") dévoilés par le test 23andme ; pcq si on est hétérozygote pour un allèle récessif, en principe...
Asterix

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 654
Inscription: Jeu 1 Aoû 2013 13:52
Localisation: Bretagne

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede nakyla » Sam 7 Sep 2013 18:42

Asterix a écrit:je vois que DMPS et DMSA sont très soufrés ; ça me rappelle que quand mon doc m'avait prescrit des ampoules à base de soufre (il y a une quinzaine d'années) pour traiter en application locale ma "sinusite" (inflammation sinus), j'avais très mal supporté, très douloureux, au point que j'ai rapidement dû arrêter - et que je m'en souviens encore . (je ne sais pas si ça a à voir, mais bon)

Je pense que les pbs avec les produits soufrés liés à la CBS up ne s'expriment pas localement, ou du moins ce n'est pas directement lié à une CBS up.
Asterix a écrit:un truc m'intrigue aussi - mais j'imagine que la réponse est qqpart sur le forum : c'est le caractère dominant ou récessif des allèles pas sympas ("polymorphismes") dévoilés par le test 23andme ; pcq si on est hétérozygote pour un allèle récessif, en principe...

Je ne suis pas sur que l'on ait cette notion dominant/récessif dans les polymorphismes qui nous intéressent dans la méthylation/transsulfuration.
A mon avis, les polymorphismes hétérozygotes étudiés dans le cycle de méthylation/transsulfuration ont des allèles qui s'expriment simultanément, sinon le fait d'être hétérozygote ne poserait pas de problème avec un allèle dominant non muté, or les polymorphismes +/- (hétérozygote) posent des problèmes, moins que les +/+ (homozygotes mutés) c'est vrai, mais posent des pbs tout de même.

Si quelqu'un calé en génétique peut confirmer/infirmer, il est le bienvenu ;)
Avatar de l’utilisateur
nakyla

Support et modération
Support et modération
 
Messages: 1173
Inscription: Jeu 11 Avr 2013 18:40
Localisation: Lot-et-Garonne

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede kate » Sam 7 Sep 2013 20:58

Asterix a écrit:
je vois que DMPS et DMSA sont très soufrés ; ça me rappelle que quand mon doc m'avait prescrit des ampoules à base de soufre (il y a une quinzaine d'années) pour traiter en application locale ma "sinusite" (inflammation sinus), j'avais très mal supporté, très douloureux, au point que j'ai rapidement dû arrêter - et que je m'en souviens encore . (je ne sais pas si ça a à voir, mais bon)
Je pense que les pbs avec les produits soufrés liés à la CBS up ne s'expriment pas localement, ou du moins ce n'est pas directement lié à une CBS up.


C'était local soit, mais si absorbé par le nez ça a dû passer dans les circuits....
Pour ma part (CBS up en homozygote), une ampoule de soufre oligosol par jour pendant quelques jours m'avait complètement "cassée".
kate

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 918
Inscription: Lun 3 Déc 2007 07:00

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede Tawa » Sam 7 Sep 2013 21:14

Kate, comment fait-on ces tests salivaires ?
en prenant de la B12, tes troubles menstruels étaient plus importants, c'est ça ?
Leb, j'espère que ton papa va mieux. Je t'envoie plein d'ondes positives.
Tawa

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 609
Inscription: Mer 6 Juin 2012 17:29
Localisation: près de Rennes

Re: Methylation/transsulfuration et hormones

Messagede nakyla » Dim 8 Sep 2013 09:24

kate a écrit:C'était local soit, mais si absorbé par le nez ça a dû passer dans les circuits....
Pour ma part (CBS up en homozygote), une ampoule de soufre oligosol par jour pendant quelques jours m'avait complètement "cassée".

J'avais cru comprendre que les douleurs d'Astérix causées par le soufre étaient locales (nez, sinus), ça ressemble à une réaction locale de l'inhalation à priori, différente d'une réaction générale après assimilation de ton ampoule oligosol prise oralement.
Maintenant, c'est sûr que quand ça passe dans les sinus, ça peut peut-être aussi déclencher une réaction générale, mais les symptômes auraient été étendus.
Avatar de l’utilisateur
nakyla

Support et modération
Support et modération
 
Messages: 1173
Inscription: Jeu 11 Avr 2013 18:40
Localisation: Lot-et-Garonne

PrécédenteSuivante

Retourner vers Tous les échanges et les sujets

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité