Mise en place du protocole Cutler?

Posez vos questions, l'équipe vous répond !
Règles du forum
Cette zone est un espace de synthèse des questions les plus fréquentes.

Avant de poster, il est demandé a chacun de:

- regarder si votre question n'a pas déjà été abordée

- poser une question claire et concise, avec un titre évocateur

L'équipe se chargera de vous répondre, et se réserve le droit de :

- supprimer des questions redondantes (après signalement par MP)

- mettre en page, corriger la forme, synthétiser afin de rendre le contenu clair et utile à tous

Mise en place du protocole Cutler?

Messagede phunky » Mar 6 Aoû 2013 11:34

Question:

Les méthodes d'Andy Cutler et Midora semblent être les plus souvent utilisés pour détoxifier les ML par les Mélodiens. Après avoir lu son livre, je vais suivre ses conseilles aussi parce que je trouve son raisonnement logique.
Mais il me reste quelques questions :

Il est formel sur l'inutilité et dangerosité du test de provocation avec DMPS (par IV ou oral) ou avec DMSA. Est-ce qu'il a changé d'avis depuis 14 ans ?

Après dépose des amalgames il recommande de soit d'attendre 3 mois avant de commencer chélation, soit d'utiliser un protocole de fort doses de DMPS ou DMSA tous les 8 ou 4 heures pendant une semaine sur deux, ou 10 jours sur 14, et ça pendant 2 mois. Il indique 10mg/kg de DMPS ou 5mg/kg de DMSA.
Il recommande ailleurs le prudence avec le DMPS pour être sûr qu'il n'y a pas de réaction allergique ce que je suppose veux dire commencer quand même par des petits doses.

Ma question est, est-ce que quelqu'un à suivi ce protocole ?
Est-ce qu'il est toujours recommandé ?
phunky

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 12
Inscription: Jeu 20 Juin 2013 04:52
Localisation: Nouvelle Calédonie

Re: Protocoles Cutler

Messagede un_ptit_gars » Sam 10 Aoû 2013 16:26

Réponse:

phunky a écrit:Ma question est, est-ce que quelqu'un à suivi ce protocole ?
Est-ce qu'il est toujours recommandé ?


Salut,

Sur mélodie, nous sommes généralement plus "souple" que le protocole standardisé d'Andy Cutler. Le protocole "Midora" proposé par un ancien membre, est une variante qui pousse surtout a la réflexion sur la demi-vie des produits et sur le fait d'avoir un flux d'élimination constant de chélateur dans les fameux "rounds" chers a Cutler.

Si tu veux plus d'infos je t'encourage a lire ce sujet: viewtopic.php?f=62&t=3676&p=67617#p67617 et également le chapitre 4 de l'Ebook du forum qui aborde ces problématique en détails:

viewtopic.php?f=76&t=4315

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10922
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Mise en place du protocole Cutler?

Messagede phunky » Dim 11 Aoû 2013 10:59

Merci Pti Gars
J'ai lu ton excellent ebook, les syntheses et beacoup beaucoup de sujets sur Melodie pour essayer de decider comment faire. Aussi les autres sites et forums en anglais, d'où ma confusion. Par exemple, en 2008 Andy Cutler a écrit le post ci-dessous sur les tests de provocation. En gros il dit que ça ne sert qu'à satisfaire les exigences administratives des compagnies d'assurance, et que en aucun cas ça peut indiquer la quantité de mercure dans le corps.Etant donné que il semble être le test le plus utilisé ici et en amerique, c'est pertubant. Qui croire ?

"Challenge tests do not tell you any more about body burden of mercury than an
unchelated 24 hour urine mercury collection does. This is extremely well
established in the literature for all numerate people. Since MD's as a rule
are NOT numerate, and do NOT analyze the data in the papers they read about
chelated and unchelated urine mercury production, they generally don't
accept this. Kind of like someone arguing with you that 2+2 = 5 because they
don't know how to add.

If the same "challenge tests" that are used as diagnostic of mercury
poisoning are applied to random people on the street who are healthy, most
of them show up as "toxic," too.

Lots of overtly mercury poisoned people who take the challenge tests do NOT
meet the published criteria for being toxic, but they are still as a rule
treated and get better from mercury detox.

It is really pitiful to read stuff in the literature such as the statement in
the paper on neurobehavioral impairment of dentists that says half the scores
correlate slightly better with unchallenged mercury output and half slightly
better with challenged mercury output and then have the authors not realize
that what they said is that challenged and unchallenged mercury output are
the same thing and statistical noise is controlling which fits better.

There are even some papers that poisoned rats different ways so as to get
different tissue distributions of mercury, and chelated them with DMSA and
DMPS and determined where the mercury came from in the chelated urine - 75%
from the kidneys with DMPS, about half with DMSA. The rest primarily from
the bloodstream. These are NOT the target organs in chronic mercury
intoxication so measuring what is in them isn't diagnostic.

The challenge test is a pseudoscientific procedure (which most of the
physicians using it do honestly believe in) to legitimize the diagnosis of
mercury tox to the patient, physician, and possibly insurance carrier. It
is a way to make things seem really technological and sophisticated because
people are uncomfortable making the diagnosis on the basis of a physical
examination and how the patient feels. The challenge test is a ritual to
legitimize the diagnosis after it has been made on other grounds.

Challenge tests that don't use timed urine samples are really silly since
they are strongly influenced by how much water reabsorption there is in the
kidney (your kidneys make about 125 quarts of pee a day, and then suck the
water back up so you pee out 1 or 2 or 3. If you drink a bunch you may
temporarily pee out urine at a rate of a quart per hour).

Timed challenge tests give results completely predictable from the chelation
formulae in my book and the unchelated urine mercury levels. Measure
unchelated mercury level. Multiply by appropriate fudge factor. Get
"challenge test" mercury level. No need for the challenge agent (or the risk
or expense of the challenge test).

Add to this that a very large number of doctor's offices mishandle the urine
samples so that inaccurate results are obtained from both challenged and
unchallenged samples (the creatinine level in the Doctor's Data report is
there so you can check this - it should be pretty much the same every time,
and you can calculate the number it should be from height).

The "challenge tests" actually came from experiments done with people who
worked in mercury using factories. These people had pre-chelator urine
samples taken and then post chelator urine samples taken. Both the
pre-chelator and post-chelator samples were vastly higher in mercury than is
considered diagnostic for mercury tox by "alternative" doctors, yet all
these people were quite healthy.

The important factors in mercury intoxication are how sensitive the
individual is, and how much is in their brain and internal organs. DMPS and
DMSA challenge tests do not measure either of these.

Have I belabored this enough?

Andy Cutler

PS since challenge tests are widely believed in, and even mentioned in some
of the most recent medical texts, they may be worthwhile if needed to
convince an insurance company or doctor that someone has mercury tox. But
the test really does NOT provide useful diagnostic information even if an
insurance company adjuster or physician is silly enough to think it does. I
suggest using challenge tests only when necessary to convince such people."
phunky

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 12
Inscription: Jeu 20 Juin 2013 04:52
Localisation: Nouvelle Calédonie

Re: Mise en place du protocole Cutler?

Messagede un_ptit_gars » Lun 12 Aoû 2013 00:03

phunky a écrit: Par exemple, en 2008 Andy Cutler a écrit le post ci-dessous sur les tests de provocation. En gros il dit que ça ne sert qu'à satisfaire les exigences administratives des compagnies d'assurance, et que en aucun cas ça peut indiquer la quantité de mercure dans le corps.Etant donné que il semble être le test le plus utilisé ici et en amerique, c'est pertubant. Qui croire ?


Pour ma part je pense également cela actuellement, même s'il m'a fallu du temps pour l'accepter ;)

Klinghardt va également dans ce sens et dis que l'interprétation du test de provocation est très souvent bien mal réalisé par les docteurs, qui s'en servent pour justifier des traitements par IV de DMPS.
Pour ma part je ne doute pas du tout que nous sommes tous intoxiqués a plus ou moins grande échelle par les métaux lourds, et donc que la chélation est une arme très intéréssante contre les malades environementales... donc si j'étais au début de mon parcours, je m'intéresserais tjrs a la détox, mais sans me baser sur "un bout de papier" qui au final a bien des limites. Après je comprend aussi qu'après de nombreuses années de souffrances, une personne puisse avoir besoin d'une feuille avec des valeurs afin de prouver enfin a sa famille qu'elle est malade, réellement malade, et pas simplement "folle" comme c'est souvent sous-entendu... L'impact psychologique de ce type de test peut s'avérer important dans certains cas, même si effectivement le résultat de ce test peut etre interprété de multiples façons.

As tu lu ce sujet? viewtopic.php?f=59&t=3597

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10922
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Mise en place du protocole Cutler?

Messagede phunky » Mer 14 Aoû 2013 04:24

Oui Pti gars, j'avais lu tes réflexions importants sur le test, mais à l'époque j'ai pas capté l'importance ! Alors que c'est très clairment expliqué ! Peut-être je n'étais pas pret à mettre le test en question.
Je pense que je suis entre les cas 2 et 3, et je pense que ma systeme.

Donc, est-ce que c'est toujours utile de repeter le test de provocation regulièrement pendant le chélation pour voir le progrès ? Je demande parce que du coup si on n'elimine plus rien, ça ne voudrais pas dire qu'il ne reste pas de mercure à éliminer.
phunky

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 12
Inscription: Jeu 20 Juin 2013 04:52
Localisation: Nouvelle Calédonie

Re: Mise en place du protocole Cutler?

Messagede un_ptit_gars » Mer 14 Aoû 2013 09:59

phunky a écrit:Donc, est-ce que c'est toujours utile de repeter le test de provocation regulièrement pendant le chélation pour voir le progrès ? Je demande parce que du coup si on n'elimine plus rien, ça ne voudrais pas dire qu'il ne reste pas de mercure à éliminer.


Pour ma part je sais que je ne le ferais plus jamais: trop cher, trop brutal et qui n'apporte que peu d'info pour la suite de mon parcours. Je préfère voir mon propre ressenti et l'évolution de mes symptômes suite a la mise en place de mon protocole, cela me semble "plus parlant" sur la réelle éfficacité des produits utilisés (naturels ou chimiques)
Après c'est un choix personnel :)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10922
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse


Retourner vers Une question précise ?

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité