La Détox ultime du cerveau par la déshydratation.

Quand la santé revient enfin, il faut le dire et même le crier!

Petit point général, douches froides,...

Messagede Sophocle » Lun 12 Nov 2018 14:42

Je vais faire ici un point général de santé.
    Je suis encore bloqué dans mes déshydratations car j'ai encore des problèmes à l'épaule et que j'ai encore des picotements lors d'une déshydratation.
    Je souhaite résoudre ces symptômes avant de recommencer des déshydratations.
    J'ai parfois des demies journées sans aucun mal de tête ou sensibilité ou autre problème au cerveau.
    Cela est une véritable victoire d'étape car je n'ai pas connu de pareille situation depuis plusieurs années.
    Je suis donc dans une période où les symptômes à la tête disparaissent totalement mais ils réapparaissent de façon périodique.
    Je pourrai résoudre définitivement le problème de tête si je reprenais des déshydratations mais je préfère traiter auparavant les symptômes qui s'accumulent lors des déshydratations.

Saunas (hydratés et/ou secs)
    Ça fait deux mois que je fais des saunas + ou - quotidiens.
    Les saunas ont été ici très utiles car ils ont entièrement résolument des sensibilités/douleurs au dos le long de la colonne et des hanches et des picotements permanents sur les hanches.
    Les saunas (hydratés et/ou secs) ont bien aidé à résoudre partiellement les picotements pendant les déshydratation mais ils n'ont pas résolu le problème jusqu'au bout.
    Il en est de même avec mon problème à l'épaule.
    Il me reste des symptômes qui résistent au sauna en dépit que les saunas aient fortement contribué à leur diminution.
    Même s'ils ne résolvent pas tous les problèmes des tissus ordinaires, je suis vraiment content des saunas.


Capillo-thérapie - Douches froides.
    Je prends enfin de vraies et longues douches froides.
    Avant je faisais un rinçage à l'eau froide après chaque passage au sauna car le prof de sauna avait dit de faire cela pour éviter la recontamination.
    Je faisais donc un petit rinçage très rapide à l'eau tiède-froide car le froid faisait un choc absolument insupportable.
    En fait, le froid n'est que très gênant pendant les 15 premières secondes.
    Cela est d'autant plus facile que si l'on s'y prend membre par membre et non par un arrosage général d'un coup.
    Je passe donc le jet froid sur une jambe pendant 30 secondes, puis l'autre, puis un bras, puis l'autre, puis les épaules, puis les hanches, puis le dos et le ventre au niveau des hanches, puis le torse, puis le dos entre les épaules.
    Au bout d'une minutes, le membre sous le jet tétanise, il est temps de changer de membre.
    Il sera facile de revenir sur ce membre plusieurs fois ultérieurement.
    Une fois l'ensemble passé sous l'eau froide parties par partie, il est enfin possible de prendre une douche froide presque aussi longtemps qu'une douche chaude.
    La peau devient rougie sous l'action du froid.
    Le fait de voir l'effet donne la volonté de persévérer.
    La peau devrait se vider d'un peu de son eau.
    Je prends donc du dmsa en gélule une heure avant le sauna pour capter les ml qui seraient mobilisés par le mouvement d'eau.

    Je me suis lancé dans ces douches froides parce qu'il y avait un léger bénéfice au passage de la tête sous l'eau froide.
    Je ne saurais pas dire si ces améliorations étaient durables et définitives mais j'ai l'impression que le froid baisse la surpression en eau et chasse provisoirement les ml du cortex.
    Cela est perceptible quand je prête attention à ce qui se passe.
    Mais il est possible que les ml reviennent après quelques heures comme s'ils étaient attirés par des aimants liés à la suractivité électrique du cortex.
    En tout cas, j'ai un léger apaisement après l'application du froid.
    Je me suis donc dit qu'il fallait que j'essaye sur l'épaule, et par suite sur le reste de la peau.
    Pour l'instant, j'ai également des périodes silencieuses sur l'épaule mais les ictus n'ont pas encore vraiment baissé.
    J'ai toujours la solution de l'hydrotomie percutanée que j'applique 1x/mois mais ce n'est pas la panacée.

    édit15 nov. j'ai quelques légers progrès au niveau de l'épaule.
    J'insiste donc sur cette méthode pour voir si ça peut débloquer la zone.


Crèmes.
    J'ai un peu tout essayé au niveau des crèmes. Il n'y a pas de résolution éclatante.
    Il faut éventuellement des semaines d'application pour dire si c'est un peu efficace ou pas.
    Il est donc très difficile d'établir une échelle de sensibilité et d'attribuer des éventuels bénéfices à une technique ou à une autre.
    J'ai finalement opté pour appliquer des crèmes au vinaigre car le vinaigre dissous les amas de cations (ions + dont les ml font parti).
    Cela se voit quand on met un oeuf dans du vinaigre, la coquille se dissous totalement au bout de 2 jours et la membrane cellulaire sous-coquillère demeure intacte.
    Au vinaigre, j'ajoute du sel de cuisine (NaCl) et du sel d'epsom (MgSO) pour renflouer en ions perdus par les saunas.
    Compo crème : 15 ml huile de noix, 1c. léc. soja, (15 ml vinaigre + 2,5g NaCl + 2,5g MgSO4--).

Bains de bouche au sel - test de dégradation de la muqueuse.
    Je refais des séries de bains de bouche au sel (200g/l) pour voir si les plaques blanches au niveau de la muqueuse des lèvres inférieures qui étaient apparues lors de la première application réapparaissent.
    A l'époque, ces plaques blanches s'étaient transformées en peau pelée au contact d'aliments chauds.
    Après une semaine d'application (soit 7 applications, 1x/j) récente (alors que la zone a été décontaminée depuis 10 mois), je n'ai ni plaque blanche, ni peau qui pèle en dépit d'aliments chauds.
    J'attribue donc ces dégradations de la 1ere application au passage des ml et non au sel.
    Cette méthode confirme que la purge yogique au sel (40g/l) est une très bonne solution pour désintoxiquer radicalement les intestins.

Système digestif.
    Le système digestif marche bien.
    Quand je ne fais pas trop d'écarts (pain et sucreries), le système digestif fonctionne très très bien.
    Je peux manger une petite demi-baguette sans trop de problèmes.
    J'attribue ces bons résultats aux purges yogiques.

DMSA
    Je reprends du DMSA.
    Je supporte des fortes doses sans effet secondaire (200mg).
    Je prends deux gélules avant de faire un sauna & douche froide car je pense que c'est le moment de la mobilisation.


Jeûne hydrique.
    Je suis en période de jeûne par pur luxe, je n'ai pas vraiment besoin d'en faire, mais j'ai un créneau pour en réaliser un petit jeûne hydrique de 6 jours.
    Le symptôme de baisse de tension n'apparait plus.
    D'habitude, quand je passe de la position horizontale à la verticale pendant un jeûne, j'ai une forte baisse de régime pendant 30 sec car le cerveau se vide de son sang.
    Là, ce symptôme a disparu.
    Tant mieux, car ça fout un peu les jetons quand on se retrouve à moitié abasourdi en train de se tenir au mur.
    De plus, ce jeûne se déroule sans aucun ralentissement durable.
    Je peux travailler sans que je ne pâtisse par des nécessités intermittentes de repos.
    J'ai une légère oppression continue dans l'estomac qui ulule comme pour se complaindre.
    Mais si je fais un sauna et une douche froide, ce symptôme disparait et je n'ai plus aucun symptôme de jeûne.
    Ces derniers mois, j'ai donc retrouvé une bonne forme, ma tension est robuste et réactive.
    Comme je l'ai déjà écrit, la T.A. est passée de 10/6 à 11/7 au repos.
    Le plus dur dans le jeûne, c'est l'ennui aux horaires du repas.
    Ça met un peu le cafard.

Huile essentielle de livèche.
    Je teste cette he car elle aurait, parait-il, des vertus détox.
    J'ajoute 7 goutes aux crèmes.
    ça ne fait que deux jours, ç'est un peu tot pour donner une réponse.

Thierry Casasnovas, série récente sur la fatigue.
    Il y a certaines vidéos qui sont vraiment intéressantes.
    Sa série sur la fatigue me plait beaucoup.
    Ses explications commencent à être très concrètes et très éclairantes.
    Quand les vidéos sont biens, les longueurs ne me gênent plus.
    Ça change de ses vidéos sur les vaccins très touffues, ou sur les jus, notamment celle sur les ml...
    La vidéo sur les yeux est également bien étayée, études, explications, solutions de guérison, loi d'hormèse... en 20 minutes, il a fait le tour de la question.
    En une vidéo, j'ai appris tout ce qu'il y avait à savoir, je ne sors avec aucun dépit, Bravo.
    C'est complet, c'est rodé, il a très bien compris les enjeux, comment expliquer, de quoi a besoin celui qui regarde les vidéos.
    On sent que ses stages lui ont apporté les questions que se posent les personnes à qui il s'adresse.
    Les explications deviennent ajustées de façon à ce que les discours soit efficace.
    Y'a plus trop de multi-détails ultra-techniques qui trahissent ses tentatives de masquer son manque de compréhension global.
    et y'a plus trop de zone d'ombres,...
    Parfois, il avoue volontiers qu'il n'y connais rien en ML, je confirme, mais il devrait bientôt y remédier à force de tourner autour du sujet.
    D'ailleurs je pense qu'il s'est guéri des ml sans savoir qu'il était intoxiqué ni comment avec son demi jeûne sec de 40 jours...




édit 20 nov. de nouveaux légers progrès à l'épaule.
    J'avais deux positions qui créaient des ictus à l'épaule : position assise en m'appuyant sur l'accoudoir de l'épaule concerné et en train de battre les oeufs.
    Les ictus se sont transformés en douleurs passagères et supportables.
    J'attribue ces progrès à la douche froide, il faut dire aussi qui j'insiste longuement sur l'épaule jusqu'à ce que toute la zone devienne bien froide.
    ( je prends aussi du dmsa en gélule, il y a donc peut-être une action).
    J'ai de légers maux de tête qui ont repris, c'est peut-être un renvoi de ml vers le cerveau, c'est trop tôt pout l'affirmer.
    Le froid vient de s'abattre dans le pays (il fait 0°), le changement de pression a peut-être un effet sur la pression crânienne.
    J'ai des crises d'éternuements depuis 24h...
    Je projette une déshydratation de 3 jours à venir pour sonder où en sont les effets secondaires et les bénéfices à la tête.

    Actions de naturopathie du moment : Marche 1h, repos, Brossage peau, sauna 20 minutes (sec ou hydraté selon humeur), douche froide longue.
    + 3-4 gél. dmsa par jour.
[img]smile/xdisturbed.gif[/img] Topic : La détox ultime du cerveau par la déshydratation. [img]images/icones/icon2.gif[/img] [img]smile/xdisturbed.gif[/img]
Sophocle

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 187
Inscription: Jeu 9 Juin 2016 13:16

Médecin généraliste méso-thérapeuthe

Messagede Sophocle » Mar 20 Nov 2018 21:26

Je recherchais un médecin généraliste qui était susceptible de comprendre mes problématiques.
Évidement, il fallait écarter les médecins généralistes, classiques et somnambules, et il fallait un médecin au courant de la minéralité du corps.
Au cours de mes recherches sur l'hydrotomie percutanée, j'avais remarqué une très grande proximité avec mes problématiques.
Sauf que la mésothérapie traite plutôt les articulations que le cerveau.
En effet, la mésothérapie prévoit deux injections pour les problèmes d'articulations :
  • une première injection hypertonique pour "wash out" (aspirer par osmose) l'eau des cellules vers l'extra
  • une seconde injection avec des chélateurs pour piéger les ml, éviter qu'ils retournent dans l'intra et puis pour les transporter jusqu'aux émonctoires
Ce sont donc des médecins qui sont au fait de la minéralité du corps.
À priori, ils devraient donc trouver nos histoires audibles.
J'ai donc recherché un médecin généraliste qui était familiarisé avec la mésothérapie.

J'ai donc pris un rendez-vous avec un tel médecin en me disant que je devais faire de la pédagogie sur le jeûne.
Avant même que je finisse mon histoire, ce médecin m'a demandé si j'avais une baisse de mes symptômes pendant un jeûne sec.
De plus, il a bien insisté sur la pertinence de la part sèche du jeûne.
Mon petit milliard de neurone s'est levé d'un coup et les mille milliards de synapses ont applaudi en même temps.
J'ai eu comme un moment interdit car je sous-estimais par erreur un médecin qui s'efforçait de me faire comprendre qu'il était aguerri à ces techniques.


Édit 1, 3 déc. Au deuxième rdv, le médecin a pris l'initiative de contacter l'hôpital Fernand-Widal (prétendument experts en intox) pensant bien faire.
Je vais en profiter de cet échange à venir pour discuter avec ce service et pour sonder leur avancement sur la question de l'intox chronique.
Par contre, cela indique que ce médecin n'a pas été convaincu par mon discours complotiste.
Je vais informer ce médecin du contenu de l'échange téléphonique et j'aviserai si je retiens ce médecin selon son éventuelle réponses.


Édit 2, Appel au centre-anti poison de l'hôpital Fernand-Widal.
L'infirmière a confirmé qu'il n'y aura pas de traitement si les prises de sang étaient négatives.
C'est donc le statut-quo.


Édit 3, en dépit que j'ai raconté la suite à ce médecin, pas de nouvelles.
Je lui également joint la revue de littérature dans laquelle il écrit en creux que les prises de sang font des faux négatifs.
Les modalités couramment utilisées (taux de sang, d'urine et / ou de cheveux) ne sont pas en corrélation avec la charge corporelle totale et offrent peu d'informations utiles sur le plan diagnostique.

Si ce médecin a botté en touche, c'est que j'ai peut-être dû lui faire peur.
Pendant la consultation, ce médecin m'a confié qu'il était mésothérapeuthe-antalgique et non mésothérapeute tout-court comme s'il fallait s'attendre à ce qu'il ne résolve rien du tout.
Cad qu'il masque le problème des articulations en baissant l'inflammation et qu'il ne le guérit pas.
Je me suis un peu pris à la légère dans ma sélection de médecins généralistes et mésothérapeute.
je suis tombé sur un masothérapeute. :roi: :roi: :roi:
J'ai trouvé un site, <SOCIÉTÉ INTERNATIONALE D'HYDROTOMIE PERCUTANÉE qui semble un peu plus convainquant et avec une liste de pratiquants.
J'irai taper dans cette liste à ma prochaine tentative pour trouver un médecin généraliste.

Dernière édition par Sophocle le Sam 15 Déc 2018 21:01, édité 4 fois.
[img]smile/xdisturbed.gif[/img] Topic : La détox ultime du cerveau par la déshydratation. [img]images/icones/icon2.gif[/img] [img]smile/xdisturbed.gif[/img]
Sophocle

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 187
Inscription: Jeu 9 Juin 2016 13:16

Tension et Douches froides

Messagede Sophocle » Mer 28 Nov 2018 13:41

Je fais ici une série sur la douche froide. Les résultats sur la tension sont remarquables.

12 novembre
Capillo-thérapie - Douches froides.
Je prends enfin de vraies et longues douches froides.
Avant je faisais un rinçage à l'eau froide après chaque passage au sauna car le prof de sauna avait dit de faire cela pour éviter la recontamination.
Je faisais donc un petit rinçage très rapide à l'eau tiède-froide car le froid faisait un choc absolument insupportable.
En fait, le froid n'est que très gênant pendant les 15 premières secondes.
Cela est d'autant plus facile que si l'on s'y prend membre par membre et non par un arrosage général d'un coup.
Je passe donc le jet froid sur une jambe pendant 30 secondes, puis l'autre, puis un bras, puis l'autre, puis les épaules, puis les hanches, puis le dos et le ventre au niveau des hanches, puis le torse, puis le dos entre les épaules.
Au bout d'une minutes, le membre sous le jet tétanise, il est temps de changer de membre.
Il sera facile de revenir sur ce membre plusieurs fois ultérieurement.
Une fois l'ensemble passé sous l'eau froide parties par partie, il est enfin possible de prendre une douche froide presque aussi longtemps qu'une douche chaude.
La peau devient rougie sous l'action du froid.
Le fait de voir l'effet donne la volonté de persévérer.
La peau devrait se vider d'un peu de son eau.
Je prends donc du dmsa en gélule une heure avant le sauna pour capter les ml qui seraient mobilisés par le mouvement d'eau.

Je me suis lancé dans ces douches froides parce qu'il y avait un léger bénéfice au passage de la tête sous l'eau froide.
Je ne saurais pas dire si ces améliorations étaient durables et définitives mais j'ai l'impression que le froid baisse la surpression en eau et chasse provisoirement les ml du cortex.
Cela est perceptible quand je prête attention à ce qui se passe.
Mais il est possible que les ml reviennent après quelques heures comme s'ils étaient attirés par des aimants liés à la suractivité électrique du cortex.
En tout cas, j'ai un léger apaisement après l'application du froid.
Je me suis donc dit qu'il fallait que j'essaye sur l'épaule, et par suite sur le reste de la peau.
Pour l'instant, j'ai également des périodes silencieuses sur l'épaule mais les ictus n'ont pas encore vraiment baissé.
J'ai toujours la solution de l'hydrotomie percutanée que j'applique 1x/mois mais ce n'est pas la panacée.

édit15 nov. j'ai quelques légers progrès au niveau de l'épaule.
J'insiste donc sur cette méthode pour voir si ça peut débloquer la zone.


28 novembre.
    Les améliorations au niveau de l'épaule se tassent en dépit que les sensibilités perdurent.
    Je vais quand même insister sur cette méthode pour d'autres raisons :
    • au bout de 2semaines, les jambes deviennent désormais quasiment couleur écrevisse à la sortie de la douche.
      C'est impressionnant, je croyais avoir le début d'un bleu étendu tout du long des jambes mais ça disparait au bout de quelques dizaines de minutes.
      Cela n'était pas le cas aux premières douches froides.
      Il y a donc un réel progrès significatif au niveau de la vascularisation.
    • Après chaque douche froide, j'ai un énorme coup de pèche au niveau du tronc pendant une demi-journée.
    • Le fatigue et le ramolo pendant le jeûne sont également totalement anéantis après la douche froide, je retrouve la même forme qu'en période d'alimentation.
      Je peux travailler et je peux faire des activités physiques pendant le jeûne comme si j'étais en période alimentée.
    • J'ai aussi quelques des progrès au niveau des mains.
      J'avais froid aux mains et cela était très gênant, je devais porter des gants dès qu'il faisait 14°.
      Désormais, j'ai toujours aussi froid aux mains, mais l'aspect gênant est beaucoup moins marqué.
      Je peux désormais marcher un peu dans le froid sans porter des gants.
    • D'habitude, j'ai les bras qui s'engourdissent pendant le sommeil, mais j'attends encore des améliorations de ce coté là.

    Les résultats de ces douches froides sont vraiment remarquables et ils parviennent rapidement.
    Même si ça ne résout pas les problèmes que je recherche, les problèmes de tension se résorbent.
    Ma tension est désormais robuste, elle est encore un peu basse (11/7) (12/7 serait une norme) mais elle réagit rapidement au changements brusques.
    Je n'ai plus aucun effondrement de tension lorsque je me lève d'un coup.
    Les délais de réponse des douches sont rapides, les améliorations apparaissent dès 2 semaines.

    J'ai eu un retour des céphalées au cours de la semaine écoulée que j'attribue au non-refroidissement de la tête pendant la douche.
    Désormais, je commence donc la douche froide par le tête, et je repasse régulièrement la tête sous l'eau froide lorsque je passe d'un membre à un autre car je crains que le sang ne remonte au cerveau avec ses toxines si le corps était refroidi et pas le cerveau.

    Je vais continuer ces douches froides pour voir si je peux obtenir cette couleur écrevisse sur tout le corps.
    L'eau est désormais bien froide car l'hiver s'est installé, ça réduit le temps sous la douche car l'eau est très froide et que les membres tétanisent rapidement.
    Mais, tant que les membres ne tétanisent pas, ce n'est pas si désagréable.

    2 remarques:
    • Quand je ne fais pas de sauna, je prends une douche bien chaude avant de passer au froid.
    • Je n'aurais peut-être pas autant insisté sur le froid et la durée de la douche quand j'étais au fond du trou.








4 déc 18, Gros progrès sur la tension.
Jusqu'à hier, quand je faisais mes marches quotidiennes, je peinais pour grimper la petite butte de mon quartier.
Désormais, lorsque je monte une côte en marche rapide, je n'ai plus d'essoufflement qui me forçait à ralentir.
Je peux maintenant continuer à marcher au même rythme sans essoufflement, ni accélération cardiaque, ni transpiration.
C'est épatant. Pour l'instant, j'attribue ces progrès aux douches froides.


6 déc : J'ai comme un mal être le matin au réveil, mais ça se dissipe au lever.
J'ai suspendu toutes mes actions.
Ça fait 2-3 mois que je fais du non-stop, déshydratations, saunas, douches froides.
Il est temps que je fasse une fenêtre thérapeutique.
Mais je pense que les douches froides ont un peu chamboulé les choses.
Il faut que je laisse le temps au corps de faire une pause.



Édit 17 déc. [img]kator/smiley261.gif[/img] [img]kator/smiley261.gif[/img] [img]kator/smiley252.gif[/img]
Désormais, j'ai l'impression que je vais casser les pavés sous mes pas tellement j'ai un sentiment de puissance dans les jambes.
C'est une impression que je ne ressentais pas encore quand je faisais des randonnées en montagne il y a 20 ans...
Ces douches froides sont vraiment épatantes, les résultats sont au-delà de ce qui est envisageable.
Les jambes marchent toutes seules.
Quand il faut forcer dans la montée, elles répondent en bondissant comme le marsupilami... Épatant.
Dernière édition par Sophocle le Lun 17 Déc 2018 21:09, édité 3 fois.
[img]smile/xdisturbed.gif[/img] Topic : La détox ultime du cerveau par la déshydratation. [img]images/icones/icon2.gif[/img] [img]smile/xdisturbed.gif[/img]
Sophocle

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 187
Inscription: Jeu 9 Juin 2016 13:16

Du sel et du froid : la détox cryosaline ...

Messagede Sophocle » Sam 1 Déc 2018 11:35

Épaule - 1er déc.
    Les symptômes à l'épaule sont persistants, j'ai comme un point de côté (mais à l'épaule) qui apparait quand je suis assis longuement devant l'ordinateur.
    J'ai également une légère sensation continue qui ne se dissipe jamais depuis que j'ai fait mes déshydratation.
    Projet : injection d'huile chélatrice (après l'injection d'Eau de Quinton Hypertonique EQH).
    L'huile chélatrice devrait fixer le ml qui sont extraits peu avant par l'EQH.
    pour l'instant, je ne fais que des injections d'EQH, les résultats sont trop partiels, il me faut peut-être prolonger cette technique, pour fixer les ml dans l'extra avec les chélateurs.
    Puis je devrais essayer une douche froide après la séance pour activer la circulation sous-cutanée et recycler activement la zone de l'épaule.
    il ya deux problèmes, 1 c'est la préparation (le dmsa ne se dilue pas complètement dans l'huile, ya des mini grumeaux qui ne veulent pas disparaitre) et 2 la stérilité de la préparation.
    Ces deux problèmes me semblent pas trop solubles, il vaut mieux ne pas trop se lancer dans une fabrication maison.
    Il faudrait plutôt des produits prêts à être injectés, mais ils sont sous-prescription - à voir, mais il n'y a pas d'urgence sur ce sujet.


Du Froid après l'Hydrotomie percutanée
    Ce we (8 déc), je me suis injecté une ampoule d'eau de quinton hypertonique dans l'épaule, là où j'ai épisodiquement le point de côté à l'épaule.
    Etant en peine d'huile chélatrice à injecter, j'ai passé du froid suite aux bons résultats des douches froides.
    En fait, j'ai d'abord massé, puis j'ai passé du froid avec un bloc d'accumulation de glacière.
    J'ai un peu forcé sur le froid, la zone est devenue rouge écrevisse.
    Le point de côté à l'épaule a un peu disparu mais j'ai le problème de sensation qui est apparu au niveau de l'articulation et du bras jusqu'au biceps (mais pas jusque l'avant-bras).
    C'est comme une épaulette d'armure métallique qui épouse parfaitement les reliefs de l'articulation.
    Le problème semble s'étendre et baisser en intensité.
    ... la sensation ressemble à un moteur à explosion au ralenti mal réglé et en léger sur-régime.
    il y a une espèce d'impatience, de besoin d'action sous-jacente.
    Descartes disait que le corps bruissait au repos comme des feuilles d'un arbre sous la bise.
    Il faut prêter attention pour que ce bruissement apparaisse à la conscience.
    Là, la sensation, due aux ml, provoque une anomalie qui fait qu'on s'en rend comte surtout quand on y prête pas attention.
    y'a une légère tension comme un véhicule à l'arrêt dont le régime moteur est anormalement juste au-dessus du ralenti.
    Je ne la sens plus quand je suis actif, dès que je marche... Comme un ralenti au repos mal réglé et un peu trop fort...
... 3 jours après la séance d'hydrotomie percutanée, la sensation dans le bras s'estompe.
    Je ne sais pas pourquoi, je n'ai absolument rien fait pour cela, c'est peut-être le recyclage par les capillaires.
    l'épaule est un peu apaisée, le point d'épaule (le point de côté à l'épaule) menace à moitié moins qu'avant.
    Le froid a peut-être aidé à la diffusion aux abords de l'épaule.
    • L'eau hypertonique sort les ml des cellules
    • le froid (glaçons et douches froides) active la circulation sanguine
      le froid anesthésie la zone, on ne la sent plus, et ça baisse aussi l'inflammation qui nait de la sortie des ml.
    • le dmsa fixe les ml (si je pouvais m'injecter des chélateurs, ce serait bien mieux, là je le prends en gélule)
    on dirait qu'il y a comme un seuil en deçà lequel les cellules parviennent à éliminer elles-mêmes les ml,
    mais au-delà duquel les cellules demeurent intoxiquées sans aucun pouvoir de baisser la dose de ml.
    Il faut donc leur donner un petit coup de pouce pour baisser la concentration par la force jusqu'à ce qu'elles soient autonomes.
... 4 jours après la séance (12 déc), l'épaule semble en rémission, il n'y a qu'un fond de sensation à peine perceptible.
    Le point d'épaule ne menace plus, il n'apparait pas quand j'essaie de le provoquer.
    Mais ça me fait souvent le coup, il y a une hausse puis une baisse après séance qui donne l'impression d'une rémission.
    Je m'empresse donc de l'annoncer ici, puis quelque jours après, PAF :/ , je dois faire à moitié marche arrière...
    Il faut attendre encore qq jours pour confirmer.
    Je suis à peu prés sûr qu'il y aura une petite rehausse des sensations, c'est un toujours comme cela.
    Mais le bras et l'articulation sont rétablis.
    Je pense que la combinaison du traitement avec le froid est une sacrée avancée.
    La puissance de vascularisation du froid est remarquable.
    D'ailleurs, l'intensité de la rougeur après application est stupéfiante avec le bloc d'accumulation, la zone est rouge-sang.
    Y' a pas de médocs qui font aussi bien, surtout, y'a pas de chimie, pas de déchets, pas pb chroniques, ni ponctuels.
    C'est tellement miraculeux que les médecins l'interdiraient.
    C'est une technique que je vais désormais adopter et combiner a toute action car ça démultiplie les effets.
    Je suspends donc mon projet d'injection de produits chélateurs, car la zone est nettoyée en profondeur par le froid.
    Il suffira de prendre du dmsa en gélules.
    Au prochain test de provocation, je pendrai des douches froides pendant les 24h suivantes pour que le produit diffuse dans les capillaires.
    Cela me donne une idée pour traiter la peau : dmsa puis douche froide.
... 5ème jour : quelques sensations reviennent mais elles ne sont pas suffisantes pour que je renonce au terme de "rémission".
    Les sensations sont à 20 % du seuil incompressible des ces derniers mois.
    Le point d'épaule est un peu de retour, mais il est très atténué par rapport à avant.
    Il faudrait que je refasse une petite séance pour parachever la rémission.
    Je vais d'abord faire une séance de froid (sans hydrotomie percutanée) pour voir si ce n'était pas suffisant.
... 6ème jour, les sensations remontent mais la situation semble se stabiliser.
    Les améliorations globales au niveau de l'épaule sont significatives : [img]kator/smiley226.gif[/img] -50%.
    Il faudra que je recommence une ou deux séances pour voir le bon parachèvement.
    Il reste encore quelques symptômes vagabonds qui ressurgissent deci delà.
    Hier, J'ai testé le bloc de concentration de froid en direct sur la peau (sans sel), la peau est beaucoup moins rouge.
    Le sel a donc effet démultiplicateur.
    Trop de sel est hyper-dangereux, on peut le voir avec les ados qui se brûlent au troisième degré en jouant au "ice and salt challenge".
    Le mélange de glace et de sel fait passer la température de 0° à -20° en quelques secondes, voir petite vidéo à la page suivante http://bouteloup.pierre.free.fr/iufm/ch ... l/sel.html
    On se brûle très très vite et sans s'en apercevoir car la réaction neutralise totalement la douleur.
    [img]images/icones/icon3.gif[/img] [img]images/icones/icon3.gif[/img] [img]images/icones/icon3.gif[/img] Quand je vois la vivacité de la rougeur avec le peu de sel que j'ai mis (une ampoule de quinton de 10ml à 30g/l = 0,3 gramme [img]kator/smiley223.gif[/img]) :
    - il vaut mieux être très prudent sur le dosage et sur la surveillance du froid. [img]images/icones/icon3.gif[/img] [img]images/icones/icon3.gif[/img] [img]images/icones/icon3.gif[/img]
    Dans la réaction avec le sel, il ne faut pas oublier les métaux-lourds dont leur présence n'est peut-être pas anodine.
    Par contre, je n'avais pas lésiné sur le froid, j'ai pris un gros bloc de froid (7cm x 15cm x 3cm) et je l'ai laissé plaqué contre l'épaule pendant 30 minutes.
    J'avais vu qu'on pouvait refroidir longtemps certaines parties du corps avec la cryolipolyse, où l'on applique du froid à -3° pendant une heure (?) sur les bourrelets.
    De plus, on ne sent plus rien au bout d'une minute car le froid anesthésie.
    Au toucher, le muscle devient aussi froid et aussi peu sensible qu'un morceau de bidoche, mais il est fonctionne toujours aussi bien, on peut faire tous les mouvements qu'on souhaite lui faire faire.
    Ce n'est pas la première fois que j'applique du froid, et j'avais remarqué qu'on pouvait garder le bloc longtemps.
        Extrait du post du 2 novembre :
            Je vais également essayer cette thérapie sur l'épaule.
            Froid sur l'omoplate et chaud sur l'épaule avant.
            Accumulateur de froid pour glacière et bouillotte.
    Mais je n'avais pas donné de suite car il n'y avait pas de résultat éclatant sur les douleurs à l'épaule.
    Ceci dit, le froid seul est peut-être envisageable pour une finition en douceur.
...7ème jour, les sensations renaissent de leurs cendres, mais elles se sont relocalisées entre la colonne vertébrale et l'omoplate.
    J'ai déplacé le problème. Même si ce n'est pas une résolution.
    Mais le point d'épaule n'est pas encore réapparu.
    Il faut que j'attente une stabilisation définitive pour trancher le sujet.
    C'est étonnamment long, ça fait une bonne semaine que j'ai fait l'injection et ça s'est pas encore stabilisé. Patience...
...8ème jour,
    J'ai passé la nuit sans sentir aucune sensation,
    Mais elles réapparaissent fortement au lever.
    y'a des hauts, des bas, c'est une nouvelle situation.
    Avec cette technique cryosaline, j'ai mis un coup de pied dans la fourmilière.
    Les fourmis s'agitent aux abords, c'est le moment de les ramasser avec les techniques courantes avant qu'elles ne reconstruisent leur château fort.
    Comme j'ai déjà résolu pas mal de problèmes de dos, je vais répéter les techniques courantes à écoulement doux : dmsa, massages (j'ai un masseur électrique sur usb et un pommeau de douche masseur), sauna, douches froides, et marche.
    Là, j'ai une semaine de retard à cause de la fenêtre thérapeutique et de la surprise de la nouvelle méthode cryosaline.
    Au pire, je referai une séance cryosaline pour remettre un deuxième coup de pied et pour enchainer intensément avec les techniques courantes.
...9ème jour. [img]kator/smiley252.gif[/img]
    Le point d'épaule, qui apparaissait intempestivement, semble avoir totalement disparu.
    J'ai beau essayer de le provoquer en m'accoudant sur le bras de l'épaule concernée, il demeure silencieux.
    C'est une bonne chose, mais les sensations sont de retour, elles sont un peu dispersées dans la région épaule/omoplate.
    Le zone n'est pas assez compacte pour tenter une nouvelle injection, il faut donc que j'attende encore que ça se tasse.


[img]smile/xdisturbed.gif[/img] Topic : La détox ultime du cerveau par la déshydratation. [img]images/icones/icon2.gif[/img] [img]smile/xdisturbed.gif[/img]
Sophocle

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 187
Inscription: Jeu 9 Juin 2016 13:16

Plan détox en rituel

Messagede Sophocle » Mar 18 Déc 2018 15:16

Je mets ici le rituel détox quotidien du moment avec la justification de leur ordonnancement.
Ces actions sont enchainées dans une même foulée, mais il peut y avoir une petite pause entre deux actions physiques.

  • Dmsa, 1gél.
      Les actions suivantes vont mobiliser les ml, le Dmsa va donc fixer les ml en circulation dans l'extra.
  • Brossage de la peau
      préparation de la peau pour une meilleure pénétration de la crème
  • Crème déshydratante et chélatrice : Huile, sel & Ala
      huile : levée des toxines huileuse avant passage au sauna.
      L'huile peut-être remplacée par du ghee
      Sel : déshydratation de tissus cutanés
      Ala : Fixation des ml dans les couches huileuses de la peau (l'Ala est liposoluble)
      Préparation sauna : l'huile va ouvrir les pores et augmenter la transpiration dans le sauna
  • Sauna
      Transpiration, élimination
      15min env., Sec ou hydraté
      Préparation à la douche froide
  • Douche froide
      Plutôt longue si possible que courte,
      Hyper-circulation des capillaires, recyclage des toxines dans les tissus profonds vers la circulation systémique.
  • Marche rapide 1h
      Hyper-circulation systémique, envoie des toxines dans les émonctoires
  • Légumes au repas pour fixer les toxines.

L'hydratation se fait selon l'humeur mais la déshydratation systémique (ne pas boire) n'est pas recommandée.
Aucune de ces actions n'a besoin d' (/ne doit) être forcée.
L'endurance en intensité et en durée de chaque l'action se conforte naturellement peu-à-peu à la pratique.
Je n'applique pas scrupuleusement chaque point de la liste à chaque séance mais j'essaie de conserver cet ordonnancement.
J'alterne de jour en jour pour faire des fenêtres thérapeutiques.
Il y a des points que je saute volontiers, par ex : la crème, ou le sauna après une mauvaise nuit pour conserver les minéraux, ou autre.
[img]smile/xdisturbed.gif[/img] Topic : La détox ultime du cerveau par la déshydratation. [img]images/icones/icon2.gif[/img] [img]smile/xdisturbed.gif[/img]
Sophocle

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 187
Inscription: Jeu 9 Juin 2016 13:16

Précédente

Retourner vers Témoignages de guérison

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités