Le mercure

Les présentations et documents fournis par les experts mondiaux
Règles du forum
Vous pouvez joindre ici les documents importants que vous disposez et qui sont relatifs aux traitements des métaux lourds, de lyme, de l'autisme, ....

L'équipe d'admin se réserve cependant le droit de retirer tout document qui n'aurait pas sa place ici.

Le mercure

Messagede cédric » Jeu 7 Avr 2011 21:07

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
LE MERCURE
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Contributeurs : Cédric
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Paracelse : Seule la dose fait le poison. "Dosis sola facit venenum"
Bertold Brecht : Celui qui ne sait pas est un ignorant, celui qui sait et n'entreprends rien est un criminel
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Le mercure est un métal lourd qui :
- est un liquide blanc-argent à température ambiante
- passe facilement à l'état gazeux. Les vapeurs sont invisibles, inodores et sans saveur.
- est relativement soluble dans les graisses
- est le plus toxique des éléments non radioactifs. Il n'existe pas de taux en dessous duquel l'exposition au mercure soit sans danger. Même une molécule !
- est un toxique très polyvalent qui altère tout le fonctionnement cellulaire
- s'accumule dans l'organisme produit des pathologies diverses et nombreuses. L'intoxication est progressive et la dernière petite goutte fait déborder le vase.
- affaiblit le système immunitaire ce qui peut provoquer la prolifération du candida albicans et la maladie de Lyme.

L'intoxication au mercure est nommée hydrargyrisme.

La quantité de mercure est donnée en mcg (1 gr = 1000 mg = 1000000 mcg).

Le mercure est présent sous plusieurs formes :
- élémentaire, métallique : (Hg°)
- inorganique : mercure mercureux (Hg+), mercure mercurique (Hg++)
- organique : methyl-mercure (CH3-Hg+), éthyl-mercure (C2 H5 Hg+), diméthyl-mercure (H3C-Hg-CH3)

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
1) Quels sont les propriétés des différentes formes de mercure au niveau moléculaire ?

------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

a) mercure élémentaire

- Hg° est légèrement liposoluble.
- Il peut être vaporisé en HgO.
- Il peut être oxydé en Hg++ (dans les cellules par exemple).
- L'enzyme catalase se trouvant dans les globules rouges l'oxyde en Hg++.
- Il peut être méthylé en méthyl-mercure (CH3-Hg+).
- Il arrive à traverser la barrière sang-cerveau et le placenta.

- [Dr.Daunderer] Les globules rouges peuvent se lier au mercure et l'oxyder en Hg++. Ce processus est inhibé par l'alcool et l'aminotriazol.

b) mercure mercureux

- Hg+ est insoluble dans l'eau et les solvants organiques.
- Il peut former un complexe en se combinant avec deux molécules de cystéine.

c) mercure mercurique

- Hg++ est soluble dans l'eau et divers solvants.
- Il traverse difficilement la barrière sang-cerveau.

- Le mercure a une très forte attirance pour le soufre (S).
Il va se lier et créer de lourds complexes avec :
- le soufre élémentaire (S8)
- le sulfure de dihydrogène (H-S-H)
- le sulfure organique a fonction thiol (R-S-H) que l'on trouve dans la cystéine, glutathion, S-adényl-méthionine, ..

Le mercure se fixe aux groupes thiols (SH) des acides aminés, ce qui perturbe la synthèse des protéines et des acides nucléiques.

Il modifie la structure des protéines (enzymes, récepteurs d'hormones et de neuromédiateurs, gaine de myéline des nerfs) et les empêche de fonctionner. Il interagit avec des enzymes essentielles (superoxyde dismutases, ...).

Un grand nombre d'enzymes (catalyseurs biologiques) utilisent des cofacteurs pour fonctionner tels que le cuivre, zinc, fer. Le mercure prend la place des cofacteurs et perturbe les enzymes.

Le mercure est en compétition avec le zinc qui est indispensable à l'organisme. Le zinc inhibe l'absorption intestinale du cuivre et de la manganèse. En cas de carence en zinc, cela provoque l'accumulation de ces deux éléments.

Le mercure est rendu inoffensif lorsqu'il se lie avec le sélénium.

Le mercure inorganique se lie avec un cofacteur biologique, l'acide alpha lipoïque et est excrété dans les selles.

Le glutathion réduit est le principal chélateur naturel des métaux lourds dans le corps. Il se lie avec le mercure pour permettre son évacuation. Le niveau de glutathion est alors abaissé.

La métallothionine est une protéine (soixantaine d'acides aminés très riches en cystéine) produite par les reins qui se lie aux métaux lourds pour en favoriser l'élimination par les selles.
Elle régule les concentrations de zinc et de cuivre dans l’organisme en agissant de sorte que les taux de zinc augmentent lorsque les taux de cuivre baissent, et vice et versa.
Le mercure se lie à la métallothinine et la monopolise ; le système devient moins efficace pour contrôler les autres métaux (plomb, cadmium, aluminium, ...).
Un taux de zinc normal empêche le mercure d'être transporté dans l'organisme sous forme de méthallothionéine.

- Le mercure peut se lier avec des groupes méthyles (groupements chimiques carbone-hydrogène CH).
Cette méthylation le transforme en méthyl-mercure qui est beaucoup plus toxique.
La méthylation est activé par l'électro-galvanisme buccal.
Le mercure va perturber le processus de méthylation qui est un aspect fondamental du développement du cerveau.
La méthylation des phospholipides permet la constitution de la gaine de myéline qui entoure la partie allongée (l'axone) des neurones. Le mercure va perturber l'établissement des connexions permanentes entre les différentes régions du cerveau.

- Le mercure peut se combiner avec des hormones et ainsi les désactiver.
IMPORTANT : Cela ne se voit pas dans les analyses sanguines alors qu'il peut y avoir des déficiences des hormones pancréatiques, thyroïdiennes et sexuelles.

- Le mercure inactive ou perturbe les lymphocytes T (synthèse des immunoglobulines, fer de lance du système immunitaire). Cela peut entrainer des réactions auto-immunes.

- Le mercure inhibe l'insuline (ponts disulfures).
- Le mercure inhibe l'acide succinique (cycle de Krebs)
- Le mercure se lie aux triglycérides.
- Il fait augmenter les gammaglobulines.
- Il se lie à l'albumine (ponts disulfures).
- le mercure interfère avec le mécanisme de transmission des influx nerveux.

- Le mercure entraine la diminution du taux de lithium, qui protégerait les cellules du cerveau contre les effets du calcium et glutamate.

- Le mercure peut être transporté dans le plasma sanguin par l'intermédiaire de l'albumine avec lequel il crée un complexe.

- Le taux de porphyrines éliminées dans les urinés est supérieur lorsque le mercure perturbe les fonctions d'échange énergétique liés à l'ATP.

- Le mercure interfère avec la synthèse de l'hème.
L'hème est essentiel car c'est :
- le transporteur de l’oxygène de l’hémoglobine.
- un cofacteur essentiel pour les enzymes de classe P450, responsables de la détoxication des xénobiotiques du corps
- un cofacteur nécessaire au système de transport de l’électron des mitochondries et donc de la synthèse de l’ATP.

Le mercure provoque l'augmentation des porphyrines Uroporphyrines, Coproporphyrines et Pre-coproporphyrines.

- Le mercure peut se fixer à l'hémoglobine des hématies. Il peut bloquer un certain nombre de quatres récepteurs (ponts disulfures) à oxygène/monoxyde de carbone des globules rouges. Il se fixe sur la molécule d'hémoglobine à la place de l'oxygène.

IMPORTANT : Dans ce cas, les analyses ne montrent pas de taux d'hémoglobine anormal mais pourtant la capacité a transporter l'oxygène est perturbée.
Il faut doser l'oxyhémoglobine et la carboxyhémoglobine pour connaitre les taux de transport de l'oxygène et du monoxyde de carbone.
Une oxyhémoglobine au dessous de 55% de saturation et une carboxyhémoglobine au dessous de 2.5% de saturation est un bon facteur de diagnostic.

- [Dr.Joachim Mutter] Hg++ ne se lie pas suffisamment aux groupements carboxyles des acides organiques naturels (chélateurs naturels comme le citrate) pour que sa toxicité soit contrée.

d) mercure organique

- Le cation méthyl-mercure (CH3-Hg+) est liposoluble et hydrosoluble.
- Il traverse très facilement la barrière sang-cerveau, la barrière placentaire et la barrière intestinale (95%).
- Il peut être oxydé en Hg++.

- Si le méthyl-mercure se lie une autre molécule de CH3 il se transforme en diméthyl-mercure qui est totalement liposoluble.

- Il peut se combiner avec l'atome de soufre de la molécule de cystéine, ce qui forme un complexe méthylmercure-cystéine qui ressemble fortement avec la méthionine. Ce complexe va utiliser le même transporteur que la méthionine, leucine et phénylamine pour pénétrer dans le cerveau.

IMPORTANT : Il est donc possible en théorie d'administrer de la méthionine afin de réduire la pénétration du méthyl-mercure dans le cerveau. (vérifié sur l'animal).

--------------------------------------------------------------------
2) Quels sont les effets du mercure dans la cellule ?
--------------------------------------------------------------------


- Hg++ provoque des réactions oxydo-réductrices qui libèrent des entités oxydantes. Ces entités vont agresser les constituants vitaux de la cellule (ADN, protéines, lipides,..).

- Le mercure passe par les canaux ioniques des cellules et perturbe la perméabilité cellulaire. Les cellules ne sont plus "nourries" correctement.

- Le mercure inhibe les enzymes responsables de la respiration cellulaire.

- En détruisant l'ADN, il empêche la cellule de se reproduire ce qui provoque un vieillissement accéléré.

- Le mercure peut être responsable d'anomalies chromosomiques.
Il peut faire fusionner deux chaines d'ADN (passage de 48 à 96 chromosomes). Le noyau va alors tendre vers la division intempestive. Cela peut être le commencement d’une tumeur.

- Le système immunitaire va donner l'ordre de détruire la cellule qui n'est plus reconnue comme normale. Cela peut déclencher une maladie auto-immune.

- [M.WAECHTER/T.GLAIZOT] Le mercure perturbe les messages électromagnétiques intercellulaire (ADN) par un "parasitage".

- Il interagit avec des protéines de structure telle que la tubuline qui est le constituant majeur du cytosquelette cellulaire.

- Le mercure entraine la sortie du calcium des mitochondries.

- Le mercure inhibe le passage du glucose dans la cellule.

---------------------------------------------------------------------------------------
3) Quelles sont les interactions avec d'autres métaux et métalloïdes ?
---------------------------------------------------------------------------------------

a) en s'amalgamant avec eux

Un amalgame chlore-mercure est très toxique pour les reins.

b) En provoquant un plus fort stockage des autres métaux

Une fois que le mercure est dans l'organisme, cela l'affaiblit dans sa capacité à se débarrasser des métaux ce qui provoque leur accumulation.

c) par synergie

[Klinghardt] le zinc a un effet synergétique négatif avec le mercure. Faites attention a ne pas avoir trop de zinc.

Le mercure en présence de plomb est 50 fois plus toxique !

[John Moore] Le thiomersal qui contient du méthyl-mercure transformé en éthyl-mercure rentre en synergie avec l'aluminium du vaccin. L'effet est alors 10000 fois plus toxique qu'avec le mercure élémentaire.

[Dr.Joachim Mutter] l’adition d’hydroxyde d’aluminium (dans certains vaccins), d’antibiotiques, de thimérosal (dans certains vaccins) et de testostérone ont accru la toxicité du mercure. La toxicité synergique de la testostérone explique l’observation d’un plus grand nombre de cas d’autisme ou de sclérose latérale amyotrophique chez les hommes et les garçons que chez les femmes et filles.

-----------------------------------------------------------------------------------------------------
4) Comment expliquer que les personnes soient inégales devant le mercure ?
-----------------------------------------------------------------------------------------------------


Il existe des facteurs génétiques :

- les problèmes génétiques du facteur neurotrophique dérivé du cerveau (FNPC) augmentent la sensibilité à de très faibles expositions au mercure. Il est associé à des symptômes dépressifs.

- APOE est un cholestérol qui transporte les substances nocives pour les évacuer du cerveau (du liquide céphalorachidien). Il peut se lier a des métaux tel que le mercure.
Il y a plusieurs type de APOE selon les gènes. Le type APOE2 a deux molécules de cystéine, le type APOE3 n'en a qu'une et le type APOE4 n'en a aucune. APOE4 est donc un facteur de risque

- Le glutathion réduit est le principal chélateur naturel des métaux lourds dans le corps (contient de la cystéine). Des problèmes sur les gènes GCL (Glutamyl Cystéine Ligase) et GST (Glutathion S-Transférase) qui influent sur la production de Glutathion, provoquent un plus fort stockage du mercure.

- problème dans le cytochrome P-450 (mauvaise oxydation du méthyl-mercure en mercure inorganique dans le foie)

- un problème génétique de la coproporphyrinoxydase (CPOX4) induit une susceptibilité au mercure et un risque accru de symptômes neurocomportementaux.

D’autres facteurs peuvent augmenter la susceptibilité au mercure en diminuant la production des agents protecteurs (S-adényl-méthionine, la cystéine, le glutathion ou la métallothionine) :

- de faibles niveaux de sélénium
- des réactions anormales des granulocytes neutrophiles
- faible activité du superoxyde dismutase
- la méthionine synthase positive aux récepteurs D4
- un disfonctionnement de la transulfuration de la méthionine et des voies de la méthylation (environ 15% de la population)

----------------------------------------------------------------
5) Quels sont les sources de mercure ?
----------------------------------------------------------------


a) L'amalgame dentaire

Un amalgame contient en moyenne 1g de mercure. C'est un matériau qui n'est pas stable et qui est soumis à la corrosion.

Il libère continuellement du mercure sous forme de particules mais l'essentiel étant sous forme de vapeur qui est inhalée. Une partie part dans l'urine et les selles et l'autre est stockée dans les organes, graisses et le système nerveux central (cerveau, ..).

La crémation des cadavres ayant encore leurs amalgames provoque une forte libération de vapeur de mercure.

:) Merci de vous référer à la synthèse sur les amalgames dentaires : viewtopic.php?f=17&t=2825

b) Les vaccins

Le thiomersal (ou thimérosal) est utilisé comme anti-infectieux et conservateur. C'est un sel composé d'éthyl-mercure et de thiosalicylate.
L'éthyl-mercure est converti en mercure inorganique dans le cerveau et y reste bloqué.

Les vaccins sont fortement suspectés d'être le déclencheur de l'autisme.

Les enfants avant l'âge de 6 mois ne sont pas capable de fabriquer de la bile qui leur permettrait d'aider leur corps a se désintoxiquer.

[Klinghardt] Quand du thiomersal entre dans le corps par une injection, il est absorbé par les nerfs sans myéline et se déplace à l'interieur des axones des nerfs jusqu'à la moelle épinière en moins de 24 heures. 24 heures plus tard, il se trouve dans les astrocytes (neurones qui contrôlent la barrière sang-cerveau). Immédiatement, ils commencent à ne plus fonctionner correctement et à ne plus reconnaitre ce qui est bon ou mauvais dans le sang. C'est le premier pas vers la toxicité du cerveau. Le plomb, l'aluminium et les autres toxines ne font pas ça contrairement au mercure.

c) Produits divers

Quels sont les produits qui en contiennent ?

Ce sont : vieux thermomètre, baromètre, minéral (cinabre), ampoules a économie d'énergie, produits pour le nettoyage des lentilles de contact, l'ancien mercurochrome (merbromine), tubes à incandescence, crème de blanchiment (calomel - 8% de mercure!), gouttes ophtalmiques et nasales.

Que faire si vous casser une ampoule à économie d'énergie/un ancien thermomètre ?

Une ampoule de ce type contient en moyenne 3 mg = 3000 mcg de mercure à l'état gazeux!

Tout d'abord, il faut faire quitter la pièce à tous les occupant, aller chercher un masque de protection et aérer la pièce.

Ne jamais aspirer les débris!
Attention, les objets métalliques (bijoux par exemple) peuvent former des amalgames avec le mercure.

Tout d'abord il faut retirer les débris/gouttes de mercure à l'aide d'une feuille de papier et mettre le tout dans un récipient non métallique.

Il faut ensuite traiter le reste pour transformer la vapeur de Hg :
- soit en sulfure de mercure non volatil et insoluble à l'aide de fleur de soufre
- soit en l'amalgamant avec de la poudre de cuivre, de zinc ou d'étain

Il faut attendre plusieurs heures que cela agisse, puis récupérer la poudre et la placer dans le récipient.

Ce qui reste peut être aspiré.

Le sac et le récipient sont des déchets qui doivent être emmenés dans un centre de traitement spécialisé.

IMPORTANT : Ne jamais placer des ampoules à économie d'énergie dans les lampes de chevet (surtout celles des enfants !). Vu que ces ampoules posent aussi des problèmes électromagnétiques il vaut mieux garder les vieilles ampoules ou utiliser des ampoules à leds.

d) Aliments en provenance de la mer

Ici nous parlons de bioaccumulation.

Les formes de mercure Hg° et Hg++ peuvent être méthylés dans l'eau par des micro-organismes. Le méthyl-mercure est alors assimilé par les animaux qui en consomment. Lorsqu'un poisson mange un autre poisson, il augmente sa quantité de mercure. Il en découle que les poissons carnassiers les plus gros, gras et qui vivent le plus longtemps sont les plus contaminés.

Ceux qui contiennent ce toxique cérébral :
- le moins : anchois, sardines, morues, bars
- un peu plus : harengs, merlans, maquereaux, soles, merlus, turbots
- le plus : thons, daurades, congres, espadons, requins, roussettes, marlins, brochets

Pour une personne non intoxiquée, il convient d'éviter de manger plusieurs fois par mois les poissons les plus contaminés. Pour quelqu'un d'intoxiqué, il faut les éviter.

Les crustacés, mollusques et coquillages peuvent contenir aussi beaucoup de mercure.

L'exemple le plus connu afin d'expliquer de quelle façon le mercure passe chez l'homme en passant par la chaine alimentaire est celui de la catastrophe de Minamata (Japon).
Une usine pétrochimique à pendant des années rejeté des résidus de métaux lourds dans une baie fermée. Cela a contaminé les végétaux, puis les poissons et enfin les pécheurs dont c'était la principale nourriture. Le mercure a contaminé les embryons puis les fœtus en passant facilement la barrière placentaire.

A vérifier ! La graisse des poissons contient-elle du mercure ou bien seulement les muscles ?

e) Autres aliments

- Les champignons (champignons de Paris, ...) stockent facilement les métaux lourds donc les concentrent fortement.

- Les abats (foie) en contiennent aussi.

../..
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement.
http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=29&t=2869
Avatar de l’utilisateur
cédric

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 688
Inscription: Jeu 27 Jan 2011 07:00

Messagede cédric » Jeu 7 Avr 2011 21:54

----------------------------------------------------------------------------------
6) Quels sont les effets du mercure sur l'organisme ?
----------------------------------------------------------------------------------


a) Estomac

Le mercure entraine une destruction des cellules épithéliales de l'estomac. Cela entraine l'accumulation d'Hélicobacter pylori, une bactérie qui infecte la muqueuse gastrique et qui est responsable d'ulcères gastroduodénaux et de cancers gastriques.

b) Intestins

Le mercure entraine une destruction des cellules épithéliales des intestins.

Le mercure se fixe sur les peptides trifoliés (6 atomes de cystéine composés eux même de soufre). Les peptides trifoliés protègent la muqueuse de l'intestin grêle et accélèrent sa réparation. A cause du mercure, l'intestin devient perméable.

Un intestin perméable laisse passer les peptides opioïdes (issus d'une mauvaise digestion du gluten et de la caséine) qui peuvent perturber le cerveau.

Ce problème semble être aggravé par une candidose car sous forme de moisissure, le candida perfore la paroi de l'intestin.

Une perméabilité intestinale diminue la capacité d'élimination des toxiques de l'organisme en provoquant leur réabsorption alors qu'ils devraient être normalement évacués dans les selles après avoir été véhiculés par la bile.

[Dr.Anju Usman] L'accumulation du mercure est renforcée par la prise d'antibiotiques.

Il est possible que les antibiotiques augmentent ou provoquent une candidose, ce qui va avoir un effet aggravant sur la perméabilité de l'intestin et donc permettre au mercure de s'accumuler plus facilement.

c) Reins

Hg°, Hg++ attaquent les reins (tubules rénaux, néphrite) mais le mercure organique est peu toxique pour les reins.

Au fur et à mesure, les reins se nécrosent et le mercure est de moins en moins bien éliminé par voie urinaire.

d) Système nerveux central

Il comprend le cerveau, le tronc cérébral, la moelle épinière, les nerfs crâniens.

Hg° a pour cible principale le cerveau, Hg++ attaque le système nerveux et le mercure organique est très neurotoxique.

Le mercure élémentaire et organique traverse la barrière hémato-encéphalique et l'endommage.
Moins de 1ppm de mercure dans le sang peut la détériorer.

e) foie

Le foie a énormément de fonctions :
- c'est l'usine de transformation et de construction des protéines alimentaires
- c'est la station d'épuration de substances toxiques et aussi hormones déjà utilisées.
Son dysfonctionnement peut être la cause de problèmes endocrinien et nerveux.

- [Dr.Anju Usman] L'accumulation du mercure est renforcée par la prise de paracétamol.

- [Cutler] Le mercure peut causer de faibles écoulements de bile ce qui peut aggraver une intoxication car 72% du mercure inorganique et 100% du mercure organique sont excrétés par elle.

f) système endocrinien

Le mercure peut perturber le système endocrinien. Les glandes sécrètent des hormones dans le sang qui contrôlent l'équilibre physiologique du corps. Ces messagers chimiques vont régler le métabolisme de cellules cibles.

Hypothalamus

C'est le chef d'orchestre qui dirige et coordonne l'ensemble du système hormonal et endocrinien. Il est sous contrôle du cortex.
Certaines régions de l’hypothalamus ne sont pas protégées par la barrière hémato-encéphalique.

En cas de dérèglement :
- troubles de la thermorégulation (chaleur ou frilosité excessive)
- diminution de la rapidité d'exécution,
- faible résistance au stress
- défaut de concentration
- troubles du sommeil
- fatigabilité
- agressivité
- boulimie

Hypophyse

Au centre du cerveau, cette petite glande est le sous-chef d'orchestre, sous controle de l'hypothalamus.
Elle n'est pas protégée par la barrière hémato-encéphalique.

Son dérèglement a des répercutions sur :
- la croissance
- le métabolisme (thyroïde)
- la diurèse
- la résistance aux inflammations et infections (thymus & surrénales)
- la fixation du calcium (parathyroïdes)
- le tonus (surrénales)
- les ovaires et testicules
- la sécrétion lactée

Glandes surrénales

On les trouve au dessus des reins et formées de deux parties :
- la médullosurrénale qui produit l'adrénaline (épinéphrine) et la noradrénaline (norépinéphrine) qui agissent sur les vaisseaux et la glycémie.
- la corticosurrénale qui assure la régulation des métabolismes à l'aide du cortisol et corticostérone, et le contrôle des minéraux à l'aide de l'aldostrérol.

Leurs dérèglements provoquent :
- baisse du tonus et fatigabilité
- diminution de la résistance à l'inflammation
- diminution de la résistance à l'infection

Thymus

C'est une glande située dans le thorax. Elle est utile dans la formation d'anticorps et à la défense immunitaire.

Son dérèglement provoque :
- déficits immunitaires
- infections a répétition

Thyroïde

C'est une glande dans le cou en dessous du larynx.
Elle produit :
- de la thyroxine et triodothyronine ayant une action sur le métabolisme (croissance, glucides et lipides)
- de la thyrocalcitonine qui a une action sur le maintien du taux de calcium sanguin

L'hyperthyroïdie provoque :
- un métabolisme accéléré
- augmentation de l'appétit
- perte de poids
- irritabilité

L'hypothyroïdie provoque :
- ralentissement du métabolisme
- prise de poids

Le mercure se fixe sur les récepteurs à iode de la thyroïde perturbant son fonctionnement.

Parathyroïdes

Ce sont quatre glandes attachées à l'arrière de la thyroïde, qui régulent la fixation du calcium.

Leurs dérèglements provoquent :
- une décalcification
- une élimination rénale des phosphates

L'épiphyse ou glande pinéale

C'est un glande qui sécrète la mélatonine (dérivé de la sérotonine) qui est nécessaire à la régulation du rythme biologique.
Elle n'est pas protégée par la barrière hémato-encéphalique.

----------------------------------------------------------------------------------
7) Quel est la durée de vie du mercure dans l'organisme ?
----------------------------------------------------------------------------------


[Dr.Daunderer] La demi-vie biologique du mercure est de :
- 3 mois dans le sang
- 13-28 ans dans le cerveau sans traitement antidote
- 6 mois dans le cerveau avec traitement (DMPS)
- 70 jours dans les autres organes

------------------------------------------------------------------------------
8) Quels sont les maux dus à une intoxication chronique ?
------------------------------------------------------------------------------


a) Problèmes neurologiques

[Dr.Daunderer] Le sujet devient craintif et timide. Pour son entourage ces troubles semblent psychosomatiques. Il accepte difficilement d'être traité si on ne lui a pas expliqué le mécanisme complexe de sa pathologie et les possibilités de traitement.

- changements de personnalités, apathie, incompréhension, asthénie psychique, crise d'angoisse, perte de confiance en soi, peur de perdre la raison, cerveau dans le brouillard (brain fog), psychose, idées fixes, difficultés de concentration, allongement du temps de réaction, asthénie, nervosité, irritabilité, agressivité, perte du contrôle de soi, tendance à des accès de colère à la moindre occasion, confusions mentales, délire, hallucinations

- dépression nerveuse, tendance suicidaire (la fréquence de suicide des dentistes est 2 fois plus forte que pour les autres personnes) ; les patients à tendance suicidaire sont très sensibles aux courants galvaniques buccaux.

- troubles de la vision (baisse du niveau des contrastes, visions des couleurs perturbée dans la gamme bleu-jaune), acouphènes, troubles de l'audition, surdité, hypersensibilité au bruit, bégaiement, élocution difficile

- pertes de mémoire (mémoire immédiate, ...), perturbation de la mémoire verbale et visuelle

- céphalées, troubles du sommeil, vertiges, insomnies, fourmillement des extrémités ou perte de sensibilité (baisse du taux de manganèse concomitant), maladie d'Alzheimer (supposé), tremblements intensionnels (mains, lèvres, paupières, langues, membres), écriture modifiée, incoordination des muscles (marche difficile), contractures, crampes musculaires, attaques, sclérose en plaques (supposé), sclérose latérale amyotrophique, endormissement des membres inférieurs, épilepsie, sentiment de brulure constante (lèvres, langue, visage,...)

b) Problèmes des muqueuses

- inflammation, gonflement, ulcération, pharyngite (rouge vif), atteinte des amygdales
- stomatites et gingivites, gout métallique, perte des dents, tatouages sur les gencives proches de l'amalgame (bleue violacée dues au sulfure de mercure)
- diarrhée intermittente, inflammation de la muqueuse intestinale
- problèmes urologiques, atteinte des muqueuses vaginales

c) Problèmes oculaires

- conjonctivites, ulcère de la cornée, photophobie, apparition de rayures brunes sur la rétine, myopie et cataracte (possible), à la surface de l'iris, apparition de taches brun orangés (même couleur que le minerai de mercure , cinabre), anneau irrégulier entourant d'iris, des anneaux plus sombres que l'iris sur son bord externe indiquent une diminution du système immunitaire

d) Problèmes digestifs et nutritifs

- régurgitation, renvois, brulures, nausées, flatulences, vomissements, diarrhées, anorexie, intolérance au lait, céréales et sucreries, rejet des aliments gras et de la viande, manque d'appétit, perte ou prise de poids (problème de thyroïde), maladie de Crohn

e) Problèmes hépatiques

- insuffisance biliaire donc mauvaise digestion des graisses

f) Problèmes rénaux

- néphrite chronique si le mercure se combine avec le chlore, protéinurie, tubulopathie, glomérulonéphrites
- insuffisance rénale exceptionnelle

g) Problèmes immunitaires

- lupus érythémateux, sclérodermie, polyarthrite rhumatoïde, infections a répétition (grippe), allergie (eczémas de contact, gingivites, stomatites), infections virales (herpes, rhumes, ...), mycose (candida), allergies inexpliquées, asthme

h) Problèmes cardio-vasculaires

- douleurs cardiaques sans explication, hypertension, hypotension, tachycardie, anémie, syndrome de Raynaud (pieds et mains froids)

i) Problèmes dermatologiques

- urticaire, eczéma, éruptions, acné

j) Problèmes endocriniens

- problèmes d'hypophyse, de tyroïde, l'appareil reproducteur

k) Problèmes divers

- grande fatigue, syndrome de fatigue chronique, sécheresse buccale ou hyper-salivation, mauvaise haleine, suées nocturnes, douleurs dans le dos, faiblesse musculaire, paralysie, perte des cheveux (manque de zinc ?), frissons, névralgie faciale, décollement du collagène

../..
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement.
http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=29&t=2869
Avatar de l’utilisateur
cédric

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 688
Inscription: Jeu 27 Jan 2011 07:00

Messagede cédric » Jeu 7 Avr 2011 22:03

-----------------------------------------------------------------------------------
9) Quels sont les "maladies" qui semblent reliées au mercure ?
-----------------------------------------------------------------------------------


a) Prolifération du candida albicans

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la candidose chronique : viewtopic.php?f=18&t=2834

b) La maladie de Lyme

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la maladie de Lyme : viewtopic.php?f=18&t=2835

c) La fatigue chronique

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la fatigue chronique : viewtopic.php?f=18&t=2840

d) Sclérose en plaques (SEP)

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la sclérose en plaques : viewtopic.php?f=18&t=2837

e) Sclérose latérale amyotrophique (SLA)

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la sclérose latérale amyotrophique : viewtopic.php?f=18&t=2829

f) Maladie de Parkinson

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la maladie de Parkinson : viewtopic.php?f=18&t=2839

g) Fibromyalgie

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la fibromyalgie : viewtopic.php?f=18&t=2838

h) Maladie d'Alzheimer

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la maladie d'Alzheimer : viewtopic.php?f=18&t=2841

i) troubles envahissants du développement

:) Merci de vous référer à la synthèse sur les troubles envahissants du développement : viewtopic.php?f=18&t=2832

j) Electro-sensibilité (EHS)

:) Merci de vous référer à la synthèse sur l'électro-sensibilité : viewtopic.php?f=18&t=2833

k) Sensibilité chimique multiple (MCS)

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la sensibilité multiple : viewtopic.php?f=18&t=2836

l) Spasmophilie

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la spasmophilie : viewtopic.php?f=18&t=2842

--------------------------------------------------------------------------
10) Quels sont les effets du mercure sur la reproduction ?
--------------------------------------------------------------------------


a) Quels sont les effets chez la femme ?

Le mercure s'accumule dans les ovaires. Il a aussi une influence sur l'embryogénèse et perturbe les cycles menstruels.

b) Quels sont les effets chez l'homme ?

Des études ont évoqués la possibilité d'une diminution de la spermatogenèse et de la libido. Des cas de stérilités sont aussi possibles.

c) Quels sont les effets chez l'enfant né d'une mère et/ou père contaminé ?

Que se passe-t-il au démarrage d'une grossesse avec un père intoxiqué ?

Lors d'une analyse effectuée par H.Huggins, un taux de 6mcg de mercure rapporté au litre de sperme a été trouvé chez un patient porteur d'amalgames récents.

[H.Hugginu] Quelques atomes de mercure suffisent pour qu'un enfant soit anormal à la naissance.

Le mercure peut-il passer dans l'embryon/fœtus ?

Oui, de la même façon qu'il passe la barrière sang-cerveau, le mercure élémentaire et le mercure organique peuvent franchir le placenta avant d'être métabolisé en Hg++.

Quels sont les effets du mercure sur l'embryon/fœtus ?

Le mercure se concentre dans le sang du cordon et les organes du fœtus et son cerveau.

Cette contamination est dramatique pour l'enfant à naitre. Le fœtus est 3 à 4 fois plus sensible au méthyl-mercure que la femme enceinte.
[Klinghardt] 2/3 des toxines de la mère passent dans le premier enfant.

Une augmentation des fausses couches est possible.

Par ailleurs le mercure réduit le transport du dioxygène et des nutriments essentiels dans le sang vers l'embryon puis le fœtus. Il diminue aussi le taux d'enzymes.

Quels sont les symptômes pour l'enfant contaminé lors de la grossesse

Le mercure organique peut provoquer :
- paresthésies des extrémités, surdité, troubles extrapyramidaux, bec de lièvre, irritabilité, apathie, hypertension, tachycardie, retard mental, difformité des membres, hyper-salivation, strabisme, lésions neurologiques

Le lait de la mère est-il toxique pour le nourrisson/bébé ?

Le mercure est souvent concentré dans le lait maternel.

[Klinghardt] Le lait maternel peut être rendu non-toxique si la mère prend 3-4 doses de chlorella par jour.


--------------------------------------------------------------------------------------------
11) Quels sont les analyses qui permettent d'indiquer une intoxication ?
--------------------------------------------------------------------------------------------


Les taux de mercure sanguin et urinaire sont de très mauvais indicateurs d'une intoxication chronique car le mercure est rapidement stocké dans les organes.
D'où le paradoxe : intoxication mais mercuriémie & mercuriurie normales.

:) Merci de vous référer à la synthèse sur les analyses : viewtopic.php?f=17&t=2821

../..
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement.
http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=29&t=2869
Avatar de l’utilisateur
cédric

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 688
Inscription: Jeu 27 Jan 2011 07:00

Messagede cédric » Jeu 7 Avr 2011 22:04

---------------------------------------------------------------------------------------------------------
12) Quels sont les méthodes de guérison ?
---------------------------------------------------------------------------------------------------------


Dans le cas d'une intoxication chronique avérée, il est conseillé de :
- traiter une éventuelle intolérance alimentaire par un régime spécifique (sans gluten, sans caséine, sans lactose)
- prendre des compléments alimentaires
- remettre en marche les émonctoires (foie, reins, intestin)
- traiter les maladies opportunistes (candidose, lyme)
- se protéger des ondes en cas d'électro-sensibilité
- de retirer le maximum de mercure de l'organisme en effectuant une chélation naturelle, chélation chimique, thérapies énergétiques (Morathérapie), etc...

Le jeûne est déconseillé car il peut accentuer une carence en zinc et le mercure stocké dans les graisses peut être relargué.

a) Régime Sans Gluten, Sans Caséine (SGSC)

:) Merci de vous référer à la synthèse sur le régime SGSC : viewtopic.php?f=19&t=2850
b) Compléments alimentaires

:) Merci de vous référer à la synthèse sur les compléments alimentaires : viewtopic.php?f=19&t=2845

c) Remettre en marche les émonctoires

:) Merci de vous référer à la synthèse portant sur la remise en marche des émonctoires : viewtopic.php?f=19&t=2846

d) Chélations naturelles

:) Merci de vous référer à la synthèse sur les chélations naturelles : viewtopic.php?f=17&t=2824

e) Chélations chimiques

:) Merci de vous référer à la synthèse sur les chélations chimiques : viewtopic.php?f=17&t=2820

f) Thérapies énergétiques

:) Merci de vous référer à la synthèse sur les thérapies énergétiques : viewtopic.php?f=17&t=2826

g) Guérir de la candidose chronique

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la candidose chronique : viewtopic.php?f=18&t=2834

h) Guérir de la maladie de Lyme

:) Merci de vous référer à la synthèse sur la maladie de Lyme : viewtopic.php?f=18&t=2835

i) Se protéger des ondes en cas d'électro-sensibilité

:) Merci de vous référer à la synthèse sur l'électro-sensibilité : viewtopic.php?f=18&t=2833

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement.
http://www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=29&t=2869
Avatar de l’utilisateur
cédric

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 688
Inscription: Jeu 27 Jan 2011 07:00

Re: Le mercure

Messagede cédric » Dim 7 Aoû 2011 21:13

pour la partie 6 b.
Trouvé sur le site http://www.dentiste.org/articles/amalgames.html

La découverte des peptides trifoliés remet en cause cette prépondérance chronologique du facteur alimentaire sur le facteur toxique.

Nous supposons que suite à une intoxication, par voie alimentaire, par les métaux lourds toxiques, les peptides trifoliés dont on sait qu'ils sont formés de six molécules de cystéine reliées par des ponts disulfures, donc riches en soufre, fixent ces métaux lourds ce qui provoque un changement de leur composition chimique et une altération de leur structure spatiale stéréochimique.

Le résultat immédiat de ce phénomène est une plus grande fragilité des peptides trifoliés face aux protéases et à leur destruction par celles-ci, de même qu'une perte majeure de leur fonctionnalité.

Ce qui revient à dire que la muqueuse intestinale du grêle n'est plus ni protégée ni réparée en cas de lésion, ce qui constitue peut-être l'événement initial de tout syndrome alimentaire d'intoxication, avant l'impact des substances alimentaires inadaptées et toxiques.


C'est très interessant car selon cette théorie, le mercure abime les peptides trifoliés mais ce sont nos propres enzymes digestives de type protéases qui les detruisent.

Ce qui va dans le sens que la prise d'enzymes (pour faciliter la digestion) dans le cas d'une intoxication au mercure peut provoquer une destruction accrue de notre barrière intestinale! [img]smile/eek.gif[/img]

Est-ce que des personnes du forum ont eu des effets secondaires génants en prenant des enzymes ? de type maux de tête, migraines, plus d'electrosensibilité ?
Merci par avance à ceux qui pourront m'aider sur ce point.

A++

Cédric
Avatar de l’utilisateur
cédric

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 688
Inscription: Jeu 27 Jan 2011 07:00

Re: Le mercure

Messagede un_ptit_gars » Dim 7 Aoû 2011 21:42

Hum hum...c'est intéréssant en effet, et ça mérite réflexion :)

Pour ma part j'ai pris plusieurs enzymes a différents moments, et que ce soit des enzymes digestives ou systémiques, je n'ai pas ressenti de désagrément particulier... voila, a voté! Au suivant... :D

Pti gars
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10919
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Le mercure

Messagede cocinel » Mar 15 Nov 2016 11:15

Je pense qu'en réparant la barrière intestinale, on atténue le problème, c'est le principe avec toutes les maladies chroniques. Si le système digestif n'est pas poreux, il n'y a pas de contamination des organes, tissus, environnants. donc les toxiques sont éliminés par voies naturelles. je pense également que la réparation de la barrière intestinale peut réparer la barrière hémato- encéphalique, mais ce n'est pas encore prouvé(le lien intestin cerveau si mais c lien précis non). Bref, j'encourage vivement les personnes à réparer leur barrière intestinale, à détoxifier naturellement leur organisme en pratiquant une activité physique(la marche suffit) et à ne pas acidifier(inflammer) leur organisme en se référant à un tableau acido-basique. Bon Courage à Tous.
cocinel

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 1
Inscription: Mar 15 Nov 2016 11:04

Re: Le mercure

Messagede Picchou » Jeu 4 Jan 2018 14:40

cocinel a écrit:Je pense qu'en réparant la barrière intestinale, on atténue le problème, c'est le principe avec toutes les maladies chroniques. Si le système digestif n'est pas poreux, il n'y a pas de contamination des organes, tissus, environnants. donc les toxiques sont éliminés par voies naturelles. je pense également que la réparation de la barrière intestinale peut réparer la barrière hémato- encéphalique, mais ce n'est pas encore prouvé(le lien intestin cerveau si mais c lien précis non). Bref, j'encourage vivement les personnes à réparer leur barrière intestinale, à détoxifier naturellement leur organisme en pratiquant une activité physique(la marche suffit) et à ne pas acidifier(inflammer) leur organisme en se référant à un tableau acido-basique. Bon Courage à Tous.


Oui et pour cela je conseille vivement la chélation au cafés verts très efficace !

[img]images/icones/icon7.gif[/img]
Avatar de l’utilisateur
Picchou

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 60
Inscription: Ven 21 Oct 2016 17:54

Re: Le mercure

Messagede un_ptit_gars » Sam 6 Jan 2018 12:00

Picchou a écrit:
Oui et pour cela je conseille vivement la chélation au cafés verts très efficace !

[img]images/icones/icon7.gif[/img]


Humm...tu confond tout et envoie donc des informations qui sont a la fois juste et fausses.

Si tu veux a la rigueur parle de "détox généraliste" via les lavement au café, car c'est bien ce que ça permet via l'évacuation plus forte de la bile et la syntheses augmenté du gluthation. Mais la chélation c'est autre chose, c'est une forme plus spécifique de détox, spécifique aux métaux lourds, avec des composés thiolés qui font offices de pinces.
Ces deniers sont ensuiite évacués via différentes voies, et notament par la phase 3 du foie, c'est a dire via la bile dans les intestins. En ce sens le lavement au café bien utilisé, au bon moment est une aide pour mieux évacuer ce que les traitement chélateurs ont mobilisés et captés. Je suis désolé mais l'exactitude des termes est importante sinon on fais de la "detox" a la sauce grand public genre magazine "au féminin"...avec des star qui font de la "detox" pour maigrir avant d'aller sur la plage l'été... Les mots, les termes et le concepts ont leur importance qd on es un malade chronique et qu'on cherche a guérir, il faut donc les utiliser a juste escient ;)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10919
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse


Retourner vers Documents et téléchargements utiles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 2 invités