Compréhension du puzzle- Part 6: comment gérer l'élimination

L'intégralité du guide pratique spécialement créé pour les mélodiens!

Compréhension du puzzle- Part 6: comment gérer l'élimination

Messagede un_ptit_gars » Mer 1 Aoû 2012 13:40

COMPREHENSION DU PUZZLE - CHAPITRE 6 : COMMENT GERER L'ELIMINATION
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Contributeurs : Pti gars
-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

1) Qu'est ce qu'une crise d'élimination, comment la ressent-on?

Toute personne débutant un parcours de santé holistique basé sur le drainage des toxines/métaux lourds ou sur l'élimination de parasites divers, sera un jour ou un autre confronté à ce que l'on apelle courrament une "crise d'élimination" ou (herxeimer réaction, appelé souvent "herx"). Il est très important d'être informé sur les mécanismes mis en jeux dans cette réaction, et de comprendre que dans tous les cas, celle ci NE DOIT PAS etre recherchée, car elle génère un stress pour l'organisme, un affaiblissement général qui peut parfois etre sévère. Donc la règle générale reste celle ci:

Plus on est malade depuis longtemps, avec de multiples symptômes, et que l'on est réactif a bcp de choses, plus on doit y aller DOUCEMENT dans les traitements, quels qu'ils soient.

C'est une base primordiale a toujours respecter...car le corps a ses limites dans la capacité d'élimination, et les organes d'épuration que sont le foie, les reins, le colon, les poumons, la peau, sont souvent deja bien affaiblis depuis des mois/années avant que les symptômes physiques n'apparaissent.

Donc toute démarche de santé holisitique doit etre vue comme un "marathon" et pas un sprint! Et plus on est malade, plus on doit adapter sa marche de manière lente afin de ne pas en arriver à de grosses crises d'élimination.

Une crise d'élimination peut donc etre vu comme une amplification des symptômes deja présents lors de la mise en place d'un complément, d'une plante, d'un antibiotique. La personne ressentira souvent une fatigue supplémentaire, des symptomes et douleurs accentuées, des selles molles ou de la diarée parfois. Ces symptômes indiquent souvent que l'on travaille sur un des aspects de sa propre maladie, mais qu'on le fait TROP vite, a des doses TROP grandes. En effet dès que l'on apporte au corps les briques fondamentales qu'il lui manque pour lancer les mécanismes de détox, ou que l'on aide le système imlmunitaire, le corps utilise cette aide rapidement et cela aboutit rapidement a une remise en circulation de toxines diverses, qu'il faudra bien sur éliminer. Si le corps n'est alors pas capable de bien tout éliminer spontanément, la crise d'élimination se met en place, générant un stress pour le corps à des degrés divers.

Ces crises ne doivent donc jamais durer plus que 2-3 jours et doivent surtout permettre a chacun de connaitre ses limites et ajuster les traitement en fonction, afin de tjrs rester en dessous de la limite qui provoque ces crises.
Les seuils qui provoquent la crise auront ainsi naturellement tendance a augmenter petit a petit, au fur et a mesure que le corps retrouve une meilleue harmonie/équilibre, voila pourquoi dans la majorité des cas il faut tjrs commencer TRES doucement n'importe quel traitement, et tjrs augmenter très progressivement les doses, chaque jour ou chaque semaine en fonction du produit utilisé.


2) Crise d'élimination ou intolérance/allergie a un produit?

il est important de bien faire une distinction entre "crise d'élimination" et "allergie/intolérance" a un produit.
Dans certains cas un produit inadapté a la personne pourra également engendrer des symptômes accentués qu'il ne faudra pas interpréter comme une crise d'élimination. La présence de composés tel que le gluten, l'oeuf, la caséine de lait, certains additifs, dans les compléments peuvent faire que ces derniers ne soient pas ADAPTES a la personne, provoquant des inconforts sans les bénéfcices espérés... les nuances de ressenti entre ces deux catégories ne sont pas tjrs très simple a percevoir, surtout pour des personnes débutantes, donc il convient de toujours rester vigilant lorsque l'on débute un nouveau produit.

De manière générale une crise d'élimination "passe vite" et ne persiste pas si l'on prend des doses bien plus faibles, alors que dans le cas d'allergie/intolérance les symptômes peuvent au contraire s'accentuer si l'on persiste a utiliser le produit.

Une manière intéréssante et complémentaire permettant également de savoir si un produit est "adapté" ou non (avant de l'utiliser ou après avoir ressenti une accentuation des symptômes) réside sur la perception du système nerveux autonomes, et de ces branches sympathiques et parasympathiques.
Il existe deux grandes manières de faire a ce niveau:

--> soit par des tests musculaires/kinésiologiques, comme exprimé ici: viewtopic.php?f=36&t=3399

--> soit par l'utilisation de la variabilité cardiaque, comme exprimé ici: viewtopic.php?f=36&t=3620


3) Crise d'élimination: quels composés sont impliqués?

Dans une réaction d'élimination il peut y avoir une mise en circulation excessive dans le corps de:

- toxines divers (métaux lourds, produits chimiques, toxines bactériennes, parasitaires, etc)
- protéines
- agents oxidants

Ces derniers ont pour effet une augmentation des cellules pro-inflammatoire que sont les cytokines, avec augmentation courantes des TNF-alpha, interleukin-6 et interleukin-8.

Penchons nous donc un peu plus sur ces fameuses cytokines, afin de voir leur rôles et les implication de ces dernières dans les réactions d'élimination.

Effets positifs des cytokines dans le corps d'une personne en bonne santé:

- permettent aux anticorps d'etre plus actifs
- augmentent la capacité des globules blanc d'attaquer les infections présentes
- permettent aux globules blanc d'aller plus facilement sur les lieux des infections
- peuvent se transformer en globules blanc elles même
- diminuent la capacité de réplication des virus et des bactéries

Effets négatifs des cytokines dans le cas d'une infection persistante et chronique (comme lyme dans le cas des intox chroniques):

- affaiblissent sur le long terme le système immunitaire
- provoque de l'inflammation donc de la douleur
- diminuent la production d'hormones des glandes telle que les surrénales et la thyroide
- perturbent le sommeil
- diminuent les capacités cérébrales
- augmentent la sensation de fatigue
- provoquent des symptômes de dépression en diminuant les neurotransmetteurs du cerveau


Le problème se situe donc dans le fait que lors de pathologies chroniques environementales (métaux lourds, parasites, lymes, ondes) il y a deja une suractivation généralisée des cytokines dans le corps afin de répondre a l'infection et aux toxines présentes. Lors d'une crise d'élimination marquée, ces niveaux montent encore au seuil supérieur, pouvant provoquer des régressions dans l'état de la personne...il est donc primordial d'etre paré à cet éventualité, de la connaitre et de savoir la gérer dans le cas malheureux ou on doit y faire fasse.

Dans le corps et en présences d'agents oxidants, de toxines, d'infection, un messager intracellulaire appelé NF-kB est sécrétée, lequel permet la génération supplémentaire de cytokines, grace à l'utilisation d'enzymes appelés les "kinases".


4) Comment diminuer une crise d'élimination, quels sont les moyens envisageables?

Il existe différents moyens de faire baisser une crise d'élimination et d'aider le corps a naturellment retrouver son état d'équlibre, même si on ne le répétera jamais assez: le mieux étant largement de connaitre sa limite et de TOUJOURS éviter au maximum de faire tomber le corps dans une phase d'élimination forte!

Dans le cas ou l'on est en herx, voici des voix d'action envisageables (l'une n'empechant pas l'autre, on peut travailler a différents niveaux):


a) arrêter pendant quelques jours le ou les composés qui ont provoqués cette élimination, cela va sans dire! Puis qd on reprend, le faire très doucement et progressivement

b) boire beaucoup d'eau pure (montroucous, montcalm) entre les repas, afin d'aider au drainage des toxines (agents oxidants) impliqués

c) diminuer la quantité d'agents oxidants en circulation pour éviter la stimulation des cytokines. Cette action est souvent réalisé via ce que l'on apelle des "binders" qui récupèrent les "débris", les neutralisent et les amènent vers les voies de sorties. Les principaux binders utilisés sont:

- l'argile verte
- le charbon activé
- la pectine de pomme
- le chitosan
- l'ecklonia cava
- l'Ume plum
- la chlorella
- la zeolite

attention aux cas spécifiques de la chlorella et de la zeolite: elles ont une "double action" : elles "remuent" les toxines et font aussi office de binder. elles ne sont donc pas les meilleurs armes a privilégier dans le cas spécifique d'une aide momentanée sur une crise d'élimination)


L'utilisation des antioxidants peut également aider a diminuer naturellement la création supplémentaire des cytokines (vitamine C, E, silicum organique, skullcap, etc...)


c) diminuer le NF-kB pour empecher les cytokines de se transformer en globules blancs supplémentaires. Les composés naturels les plus connus pour agir a ce niveau sont:

- la quercetin
- le curcumin

d) bloquer ou diminuer les enzymes "kinases", pour diminuer la formation de nouvelles cytokines et des prostaglandines. Les composés naturels les plus connus pour agir a ce niveau sont:

- la quercetin
- le Triterpene Shea Nut

e) aider le foie dans son travail d'élimination des agents oxidants (toxines) supplémentaires:

- NAC
- vitamine C de qualité ("madre C" notament) réparti sur la journée
- gluthation (spray nasal)
- burbur extract
- Milk Thistle (et autres plantes connues pour soutenir le foie)


5) Apprendre a mieux utiliser les Binders

5-1) Catégorisation des binders

A - Binders PURS (captent a 100% et ne relarguent pas):

- charbon activé
- argile verte
- chitosan (et mieux: micro-chitosan)

--> Ces binders sont a utiliser en première priorité lorsque la personne présentent les symptômes d'un herx. Ils est très peu probable qu'ils puissent faire empirer la situation car ce sont des éponges à 99%. Il peuvent etre utilisés sans grand danger (mais veuillez tout de même a vérifier qu'ils ne vous constipe pas, sinon cela pourrait être un problème à corriger)

B - Binders et mobilisateurs intestinaux en MEME TEMPS:

- chlorella
- spiruline
- zeolite

La théorie sur cette catégorie la est "qu'en deçà d'une certaine dose", le composé agit plus comme une mobilisateur de toxines que comme un binder (voir chapitre 4 de l'Ebook pour le rappel des définitions: viewtopic.php?f=76&t=4315), et donc qu'en cas de réaction négative, il conviendrait d'augmenter les doses au lieu de les diminuer afin de faire valloir plutot le coté "binder" que "mobilisateur" du composé. Ceci est je le répète, la THEORIE. En pratique cela n'est pas tjrs aussi évident, loin de la...

--> Il n'est PAS recommandé d'utiliser ces binders en première priorité lorsque la personne présente les signes d'un herx, sauf si la personne les a deja utilisé plusieurs fois dans le passé et qu'elle connait bien les doses adaptées son propre corps. Dans le cas contraire, ces binders sont a utiliser plutot en dehors des grosses crises d'élimination, afin de permettre a chacun de bénéficier de leur avantages sans voir le risque d'empirer une situation deja inconfortable.

C - Binders non catégorisés actuellement (faute de recul):

- OSR
- pectine de pomme
- cholestyramine (utilisé par Shoemaker principalement, c'est un médicament)
- microsilica

--> Ces derniers seront, je l'espère, classifiés plus judicieusement dans le futur et via les retours d'expériences des malades. N'hésitez pas a donner votre avis sur certains que vous auriez expérimenté afin de faire progresser les connaissances communes a ce niveau.
Si vous les utilisez, gardez simplement en tête qu'ils peuvent potentiellement faire parti de la catégorie des "binder ET mobilisateur a la fois", et donc qu'ils ne devraient être essayés au préalable que dans des situations ou vous n'etes pas en grande détresse du a un herx... Une fois que vous saurez comment vous réagissez avec chacun de ces derniers, ajustez en conséquence afin de retirer le maximum de bénéfices selon la situation dans laquelle vous vous trouvez.

5-2) Mixer les binders : coupler les bénéfices tout en étant bien plus sécuritaires!

Puisqu’il existe des binders qui sont 100% éponges et d'autres qui sont 50% éponge / 50% pelle, il peut etre judicieux d'apprendre a mélanger ces derniers et profiter ainsi des avantages de chacun.
Certains se poseront peut-etre la question de savoir "pourquoi" il serait utile de faire cela et ne pas simplement se contenter des binders à 100%, qui somme toute sont bien plus sécuritaires! Et bien tout simplement parcequ'il ne présentent pas les même avantages et qu'ils sont donc complémentaires. Il n'existe pas deux produits dans cette liste qui se lient exactement aux mêmes toxines/métaux, ni deux produits qui puissent remuer exactement les même toxines/métaux. Apprendre a mixer de manière sécuritaire les binders, c'est puiser dans leur capacité de détox tout en conservant la maîtrise de la situation. Voici quelques exemple de mix qui me semblent judicieux d'essayer (on considère ici que chacun est sous forme de poudre):

--> Mix "sécuritaires":

Mixer 80% d'un (ou plusieurs) binder pur (catégorie A) avec 20% d'un binder/mobilisateur (catégorie B):
Exemples:

80% charbon + 20% chlorella
80% argile + 20% zeolite
etc ...

--> Mix qui remuent un peu plus, tout en étant sécuritaires:

Mixer 60% d'un (ou plusieurs) binder pur (catgorie A) avec 40% d'un binder/mobilisateur (catégorie B). Exemples:

60% micro-chitosan + 40% de chlorella
30% de charbon + 30% argile verte + 40% de zeolite
etc ...

--> Mix qui sont susceptibles de plus remuer (tout en conservant une meilleure capacité de liaison des toxines par rapports aux binders de catégorie B pris individuellement):

Mixer 40% d'un (ou plusieurs) binder pur (catgorie A) avec 60% d'un binder/mobilisateur (catégorie B). Exemple:

20% de charbon activé + 20% de chitosan + 60% de zeolite
40% de micro-chitosan + 30% de zeolite + 30% de chlorella
etc ...

Remarque: ne pas oublier que ces mix de binders sont a prendre en DEHORS des repas

Remarque: certains penseront que le fait de mélanger les binders entres eux peut diminuer l'effet individuel propre a chacun ("le binder qui se lie au binder"...) et c'est en effet une possibilité a envisager. Cela dis je doute très fortement que cela aboutisse a un état de neutralité (efficacité devenue nulle) car les toxines absorbé par les binders sont dotés de polarités electriques qui les font justement être attirés par les binders. Il est donc peu probable que les binders entre eux s'annulent, même si dans une certaine mesure ils peuvent diminuer légèrement d'éfficacité individuelle. Pour ceux qui préfère il est tout a fait possible de faire un mix "dans le temps" au lieu de sur la dose: prendre un binder de "catégorie B", puis 10 minutes après un binder de "catégorie A" (en ajustant les dosages de chacun) permettra vraisemblablement d'arriver a l'effet désiré (sans risque de voir ces derniers s'auto-diminuer). Le seul inconvénient réside ici sur le séquencement qui est plus fastidieux a mettre en place lors de prises répétées dans la journée.

Voila...en espérant que ce guide vous permettra de mieux gérer votre parcours personnel de santé et de mieux vous y retrouver! :)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede Thierry68 » Sam 4 Aoû 2012 19:03

Intéressant, merci (même si un peu technique pour moi sur certains sujets).

Pour ma part je me trouve justement confronté au problème de différenciation entre intolérance et crise d'élimination. Depuis quelques jours alors que mes compléments m'avaient redonné un coup de boost au départ, j'ai depuis peu une accélération presque constante de mon rythme cardiaque (alors qu'avant c'était occasionnel et survenait essentiellement le soir au coucher)...

J'hésite à stopper tous mes compléments pendant quelques jours et voir si cela revient à la normal...
Avatar de l’utilisateur
Thierry68

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 321
Inscription: Dim 8 Juil 2012 18:14

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede map-73 » Lun 6 Aoû 2012 00:19

:clap: :clap: :clap: encore !
Ptit gars, tu es bien lancé :)
Dommage que tu n'aies pas écris ce super récap sur les Herx AVANT la mega crise détox-herx que j'ai faite entre le 11 juillet et le ... 1er août ! Je raconterai ça dans ma présentation.
J'ai passé plus d'une nuit à chercher frénétiquement comme me sortir de l'enfer que je vivais, et je suis arrivée grosso modo aux mêmes conclusions et remèdes que toi :)

J'ajoute deux choses :

1/ les Herx peuvent provoquer aussi une libération d'histamine, et virer à la crise histaminique, voir au choc anaphylactique.
Cela fait juste 2 ans que je cherche à comprendre pourquoi mes herx ressemblent à des chocs anaphylactiques.....
Dans ce cas il faut prendre des anti-histaminiques pour calmer la réaction. Soit des molécules chimiques (sur prescription, mais aussi certains en vente libre en pharmacie) soit des remèdes naturels. Voici ce que j'ai trouvé à ce jour :

ANTI-HISTAMINIQUE NATURELS :
- Huile de Nigelle
- Huile de Perilla
- Pycnogénol (commencer doucement, avec des petites doses)
- Quercétine
- Desmodium
- poudre d'ortie
- Daosin : http://www.daosin.fr/
- respirer de l'HE de lavande vraie ou d'eucalyptus citronné peut aussi parfois aider (mais attention les HE peuvent aussi aggraver, donc tester doucement...)

voir : http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9act ... e_la_crise

La 2e chose que j'ai découverte, c'est que la réaction Herx peut s'apparenter à une crise de sevrage de drogue dure. Et oui....
http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9act ... us-jacents
En 1983, D. J. M. Wright a montré19 que - dans la fièvre récurrente à poux - le Meptazinol (agoniste partiel des opioïdes) diminue la réaction de Jarisch-Herxheimer alors que la naloxone (antagoniste des opioïdes purs), est presque sans effet. Comme l'activité opioïde endogène est probablement accrue dans la phase aiguë, l'efficacité du meptazinol ne devrait pas être due à son activité agoniste. Mais lors d'une telle réaction sévère, il pourrait y avoir un épuisement des opioïdes endogènes, induisant un phénomène naturel de quasi-syndrome de sevrage à la morphine, que le meptazinol soulagerait alors19.


Mais là, je n'ai pas trouvé de remèdes naturels pour gérer ce genre ce choses.

Sinon pour calmer les Herx de façon générale, en surfant les sites américains pendant des heures la nuit... j'ai trouvé les mêmes remèdes que toi. J'ai acheté du Chitosan, très intéressant car ça bloque la réabsorption intestinale. Boire beaucoup d'eau pure : OUI, c'est la grosse erreur que j'ai fait, de ne pas boire assez.
Et je déconseille la Chlorella et la Zéolite, pour les raisons que tu cites. Un des éléments déclencheur de cette mega crise, c'est la Zéolite, justement....
Dernière édition par map-73 le Lun 6 Aoû 2012 09:31, édité 1 fois.
Avatar de l’utilisateur
map-73

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 1191
Inscription: Ven 5 Aoû 2011 08:46
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede un_ptit_gars » Lun 6 Aoû 2012 00:43

T'as vu hein, je me lache ces temps ci!! :D

Merci aussi de ce complément d'information très intéréssant map :)
J'avais d'ailleurs complétement oublié de parler de la libération d'histamine associé aux herx, et ton message est tout a fait exact en ce sens...merci d'avoir ajouté ce passage! :)

Pour les herx apparantés au sevrage de drogue, je ne savais pas du tout et c'est très bien que tu en parle aussi... bref c'est sympa les synthèses qd on s'y met a plusieurs on fais des choses bien! :) :) :)

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede Julot » Lun 6 Aoû 2012 02:27

Les symptômes de sorties des toxines sont souvent les mêmes que quand elles sont rentrées.
Soyez paranoïaque, vous serez toujours en dessous de la vérité. Jean-Pierre Petit, astrophysicien français.

En ces temps de tromperie universelle, dire la verité devient un acte révolutionnaire. George Orwell.

La vérité est ailleurs.
Julot

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 419
Inscription: Lun 2 Juil 2012 23:22

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede emilia » Lun 6 Aoû 2012 14:25

MERCI MERCI à tous ceux et celles qui participent aux synthèses, :clap:
c'est vraiment super interessant et tellement utile quand on n'arrive pas à mettre bout à bout les infos !
emilia

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 300
Inscription: Mar 30 Sep 2008 06:00

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede map-73 » Mer 8 Aoû 2012 00:21

.


Ici tous les BINDERS pour Lyme : http://www.herbsforlyme.com/category-s/184.htm
Avatar de l’utilisateur
map-73

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 1191
Inscription: Ven 5 Aoû 2011 08:46
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede hazy » Mer 8 Aoû 2012 02:49

ne pas oublier le bain ou la douche très chaude en se brossant fort :)
pour commencer sur le forum : viewtopic.php?f=1&t=3094

Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale. viewtopic.php?f=53&t=2869
hazy

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 3777
Inscription: Jeu 16 Juin 2011 09:54

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede map-73 » Mer 8 Aoû 2012 12:35

hazy a écrit:ne pas oublier le bain ou la douche très chaude en se brossant fort :)

On n'est pas tous pareils, et on doit pas tous avoir exactement les mêmes herx... moi quand je suis en crise le bain chaud peut me flinguer au niveau du coeur, j'ai essayé une fois et j'ai fait un malaise, l'horreur. La douche + brossage, il faut avoir la force, la plupart du temps je ne l'ai pas.
Beaucoup de personnes avec qui j'échange se supportent absolument pas la chaleur qui aggrave nettement les symptômes. Mais bon,c'est à tester, ça peut sans doute aider certaines personnes.
Avatar de l’utilisateur
map-73

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 1191
Inscription: Ven 5 Aoû 2011 08:46
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede topless » Dim 16 Sep 2012 02:59

J'adore la chaleur d'un bain chaud quand je suis en herx. Pour moi le meilleure remède, mais çà ne dure jamais assez, l'eau se refroidit toujours trop vite... [img]images/icones/icon11.gif[/img]
"Le monde n'est muet que pour ceux qui restent sourds à cette fréquence"
Maurice Dantec
topless

Intoxiqué chevronné
Intoxiqué chevronné
 
Messages: 411
Inscription: Mar 3 Juil 2012 19:23

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede hazy » Dim 16 Sep 2012 10:23

c'est vrai que je me suis fit peur une fois aussi.

Mais bon, un bain " à la bonne température", les plus chaud supportable, avec un bon brossage, ça active les capillaires, l'eau fait du bien :)
pour commencer sur le forum : viewtopic.php?f=1&t=3094

Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale. viewtopic.php?f=53&t=2869
hazy

Sage de l'intoxication
Sage de l'intoxication
 
Messages: 3777
Inscription: Jeu 16 Juin 2011 09:54

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede map-73 » Mer 26 Sep 2012 16:24

Un lien avec quelques remèdes : https://sites.google.com/site/lymedisea ... x-symptoms
confirme ce qui a déjà été donné

Concernant l'aspirine, un pharmacien m'a expliqué que si on cherche uniquement l'effet "fluidifiant du sang" on peut prendre "Aspégic Nourrissons" dosé à 100mg, c'est tout à fait suffisant et peut être pris sans risque tous les jours si besoin (au moins pendant une période). Par contre si on recherche le côté anti-inflammatoire ou antalgique, il faut l'Aspégic 500mg.
Avatar de l’utilisateur
map-73

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 1191
Inscription: Ven 5 Aoû 2011 08:46
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede map-73 » Lun 8 Oct 2012 00:02

Maintenant que je suis moins épuisée et moins faible au niveau musculaire, je peux me frictionner sous la douche avec une éponge luffa : je confirme que ça fait énormément de bien, et cela fait baisser l'intensité des symptômes Herx.

sinon voici un remède homéo pour les Herx (donné par des médecins, en connaissance de cause) :

VERATRUM ALBUM : http://www.homeoint.org/seror/allenprimer/ver-a.htm
en 7 ou 9CH, 3 granules 3 à 4 fois par jour selon besoin, et diminuer dès qu'on sent une amélioration.
Avatar de l’utilisateur
map-73

Chercheur de vérités
Chercheur de vérités
 
Messages: 1191
Inscription: Ven 5 Aoû 2011 08:46
Localisation: Rhône-Alpes

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede jpabraham » Ven 7 Déc 2012 16:23

merci pour toutes ces infos,

Je vais tenter de me désontoxiquer, et il vaut mieux etre averti.
jpabraham

Bébé melodien
Bébé melodien
 
Messages: 3
Inscription: Ven 7 Déc 2012 16:03

Re: Guide sur la "Réaction d'élimination / HERX"

Messagede un_ptit_gars » Lun 18 Fév 2013 12:21

Coucou a tous,

Je réitère mon message de vigilance sur le cas précis de la zeolite et de la chlorella: Ils peuvent remuer énormément de choses et ne devraient pas être classés comme des "binders purs" (car ils ont une double action: celle de remuer ET celle de capter dans l'intestin).

Hier soir j'ai eut le plus gros herx que j'ai eut depuis 15 ans (au moins...) car j'ai mobilisé bcp trop de toxines d'un coup, via de grosses quantités de chlorella. Résultat j'étais vraiment vraiment pas bien.
Klinghardt dis bien que la mobilisation massive de toxines (et métaux lourds) est vu par le corps comme un réel empoisonement, donc il faut vraiment prendre soin de ne pas en arriver a ce genre de situation qui est relativement stressante pour le corps, et je suis vraiment d'accord avec ça...

Cela dis la ou pour ma part je ne suis pas d'accord avec sa manière de voir les choses c'est que : si la personne est mal avec un peu de chlorella, elle "devrait" etre mieux avec de plus grosses doses de cette dernière. Il a été émis l'idée que de petites quantités mobilisent plus qu'elles ne captent, et de grosses quantités captent plus quelles ne mobilisent... et certains ont en effet mieux gérer leur prise de chlorella de cette manière. Pour ma part c'est l'inverse, et de grosses quantités comme hier soir, ben c'est juste l'apocalypse dans mon corps... :/ Donc prudence, pour ma part qd j'en reprendrais (jvais attendre un peu jcrois :D ) ben ça sera vraiment des petites quantités...

Pti gars
Rappel : Aucun message posté ici ne fait office de prescription médicale, seul le médecin traitant est habilité à prescrire un traitement- www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=53&t=2869

Lisez l'e-book du forum! www.forum-melodie.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=80&t=4197
Avatar de l’utilisateur
un_ptit_gars

Administrateur
Administrateur
 
Messages: 10932
Inscription: Ven 23 Nov 2007 07:00
Localisation: Toulouse

Suivante

Retourner vers E-book du forum melodie

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron